Troubles du transit intestinal :
que faire et comment améliorer son transit ?

Ecrit par Paul Musset, Docteur en pharmacie | publié le | mis à jour le 30/03/2020

Troubles du transit intestinal : que faire et comment améliorer son transit ?

Constipations, diarrhées, ballonnements, coliques… La digestion nous rend parfois la vie compliquée. Ces troubles embarrassants sont parfois liés à une maladie, un traitement médical ou ils peuvent être chroniques. Dans tous les cas, il existe des solutions naturelles pour améliorer son transit intestinal et nous aider à retrouver un meilleur confort digestif. Quels sont les remèdes naturels contre la constipation et la diarrhée ? Voici tous nos conseils pour vous aider à mieux maîtriser les caprices de votre transit.

Troubles du transit intestinal : quelques explications

Qu’est-ce que le transit intestinal ?

Lors de la phase de digestion, les aliments opèrent un cheminement à travers le corps. Ils sont, dans un premier temps, assimilés par l’estomac qui va transformer la nourriture en une pâte nommée chyme. Ensuite, cette pâte se dirige vers les intestins qui vont achever l’opération de digestion. C’est cette phase que l’on appelle le transit intestinal.

Quels sont les différents troubles du transit ?

Une digestion « normale » passe totalement inaperçue par l’individu. Certains nutriments seront transformés et assimilés par l’organisme (sous forme de graisse, par exemple). D’autres éléments, jugés inutiles par l’organisme, seront rejetés sous forme de selles. Néanmoins, dans certains cas, il arrive qu’en phase finale de digestion, le transit intestinal soit perturbé. Des troubles peuvent alors apparaître :

•   Ballonnements

Il s’agit d’une accumulation de gaz au niveau de l’intestin grêle. Ce trouble est également appelé aérophagie. La personne souffrant de ballonnements se sent gonflée au niveau du ventre et son besoin d’évacuer le trop-plein de gaz se traduit par des flatulences.

Plusieurs causes peuvent être à l’origine de l’aérophagie. En voici quelques exemples :

  • Une alimentation trop riche en glucides ;
  • Un trop-plein d’air dans l’estomac (phénomène qui se produit quand on aspire trop ou d’air en mangeant en buvant) ;
  • Le stress.

•   Constipation

La constipation fait référence à un transit intestinal lent et à une faible fréquence des selles (moins de 3 fois par semaine). Elle peut entraîner des maux de ventre et être également accompagnée de ballonnements.

Les femmes plus exposées à la constipation
Le taux élevé de progestérone est un facteur de troubles digestifs tels que la constipation. De ce fait, le public féminin est naturellement prédisposé à souffrir d’un transit intestinal lent lors des diverses périodes propres à leur vie de femme (règles, ovulation, grossesse).

•   Diarrhées

À l’inverse de la constipation, ce trouble traduit un transit accéléré. Les selles sont plus fréquentes et la matière fécale se présente sous forme très molle, voire liquide. Une diarrhée persistante peut entraîner une déshydratation. Par ailleurs, ce phénomène est particulièrement irritant pour les voies intestinales.

Faciliter son transit intestinal : 5 conseils naturels contre la constipation

Adapter son alimentation

En présence d’une constipation chronique, l’une des premières causes à étudier est l’alimentation. En effet, certains aliments pauvres en fibres sont reconnus comme source d’un ralentissement du transit. Si vous êtes dans cette situation, nous vous conseillons d’éviter certains aliments comme la banane crue ou le riz blanc, bien connus pour leur pouvoir constipant. La nourriture trop grasse consommée en excès et le café peuvent aussi produire cet effet. À l’inverse, c’est le moment d’inviter les fibres dans votre assiette en privilégiant les légumes verts, les céréales complètes et les légumineuses (lentilles, pois chiches…).

Faire de l’exercice

La pratique régulière d’une activité physique telle que la marche contribue à favoriser un bon transit. En effet, les muscles de la sangle abdominale participent à la digestion en facilitant la circulation des nutriments dans les intestins.

Boire suffisamment d’eau

L’eau est indispensable à l’organisme pour assurer un bon fonctionnement des différents organes. Les intestins n’y font pas exception. La quantité d’eau recommandée par jour est en moyenne de 1,5 litre. Bien entendu, cette dose dépend essentiellement de votre constitution.

Adopter la phytothérapie

Si ces premières bonnes pratiques ne suffisent pas à retrouver un bon transit, sachez qu’il existe des plantes qui sont reconnues pour leur capacité à faciliter la digestion. Voici trois solutions efficaces sous forme de plantes :

  • Le psyllium : cette graine a la faculté d’alourdir les selles en formant un gel dans le tube digestif. Le poids des selles permet ainsi de faciliter leur descente et leur évacuation ;
  • Les graines de lin : elles hydratent les matières fécales et favorisent une accélération du transit ;
  • La rhubarbe : elle possède des propriétés laxatives utiles pour lutter contre la constipation occasionnelle.

Miser sur les compléments alimentaires

Pour lutter contre la constipation, il est vrai que le changement de ses habitudes de vie est essentiel.

Toutefois, les résultats ne sont pas toujours rapidement au rendez-vous. Pour vous aider à retrouver un confort digestif, Cocooncenter a sélectionné des compléments alimentaires spécial transit. Ils sont généralement fabriqués à base de fibres naturelles et d’extraits de plantes.

Transit trop rapide : comment lutter naturellement contre la diarrhée ?

Éviter les aliments irritants

À l’inverse de la constipation, la diarrhée est souvent amplifiée par l’ingestion d’une nourriture trop riche en fibres. Pour contrer périodiquement des selles trop fréquentes, le mieux est donc de limiter la consommation de ce type d’aliments, ainsi que de ceux qui sont reconnus comme agressifs pour le système digestif (légumes et fruits crus, à l’exception de la banane).

En revanche, le riz blanc, les carottes cuites et les pommes de terre sont de vrais alliés pour lutter contre une diarrhée passagère.

Ralentir son transit avec des plantes astringentes

La phytothérapie est une solution naturelle qui peut aider à venir à bout d’une diarrhée. Le tanin présent dans les plantes astringentes a le pouvoir d’augmenter la viscosité des fluides, ce qui les rend donc moins liquides. Par ailleurs, le tanin possède des propriétés antifongiques, ce qui peut être un atout dans le traitement d’une diarrhée infectieuse.

Parmi les plantes astringentes, la myrtille et le gingembre sont particulièrement reconnus pour leurs actions bénéfiques contre la diarrhée.

Astuce de grand-mère : eau chaude et jus de citron

Le saviez-vous ? Parfois, les remèdes les plus simples sont les meilleurs. En cas de diarrhées aiguës, un verre d’eau chaude agrémenté du jus d’un citron pris quotidiennement peut soulager rapidement les symptômes d’un dysfonctionnement du transit.

Pensez à l’homéopathie

En matière de médecine douce, l’homéopathie est également un remède naturel envisageable pour aider votre transit à retrouver un rythme régulier. Selon la situation, diverses formules peuvent être envisagées. Nous vous conseillons de vous rapprocher de votre pharmacien pour être guidé vers la solution homéopathique la mieux adaptée à vos symptômes.

Rééquilibrer sa flore intestinale grâce aux probiotiques

La diarrhée peut parfois survenir après la prise d’un traitement. En effet, certains médicaments peuvent déstabiliser la flore intestinale.

Une cure de probiotiques peut alors l’aider à retrouver son équilibre.

Que votre transit soit trop lent ou trop rapide, ce n’est pas une fatalité. Il existe de nombreux moyens naturels de rééquilibrer votre flore intestinale et de retrouver un meilleur confort de vie.

Les trois points clés à retenir sur les troubles du transit intestinal :

  • Les principaux troubles digestifs sont le ralentissement du transit (constipation) ou son accélération (diarrhées) ;
  • L’alimentation joue un rôle clé dans le traitement des troubles de la digestion ;
  • Les plantes sous forme de compléments alimentaires permettent de restaurer la flore intestinale et de réguler le transit.
A propos de l'auteur
Paul Musset
Paul Musset
Docteur en pharmacie
Diplômé d’un doctorat en pharmacie de l’université de Reims, Paul Musset est passionné de médecine naturelle et de nutrition sportive. Il vous accompagne dans « Mon journal bien-être et beauté » en vous prodiguant ses conseils santé et bien-être.
Les compléments alimentaires à la rescousse des cheveux fragilisés ◀◀
Un teint parfait en quelques minutes grâce à nos conseils maquillage ►►