Crise d’hémorroïdes :
explications, prévention et traitement

Ecrit par Paul Musset, Docteur en pharmacie | publié le

Crise d’hémorroïdes : explications, prévention et traitement

Souvent associées à la grossesse, les hémorroïdes touchent en réalité bon nombre d’hommes et de femmes, sans distinction. Particulièrement désagréables et parfois même très incommodants, les hémorroïdes ont le don de perturber le quotidien, le plus généralement lors de crises. Pourquoi apparaissent-elles ? Quels sont les moyens d’en venir à bout ? Peut-on les éviter ? Focus sur une gêne mal placée et souvent tabou.

Hémorroïdes : définition et principales causes

Hémorroïdes : qu’est-ce que c’est ?

L’anus et le rectum sont constitués de veines qui garantissent l’irrigation des tissus. Celles-ci permettent au sang de circuler pour remonter vers le cœur. Ces veines sont formées de petits vaisseaux, appelés hémorroïdes. Au moment de l’expulsion, lors de la défécation, les veines gonflent naturellement et reprennent ensuite leur forme originale.

Dans certains cas, il arrive que ces veines présentent une dilatation anormale et restent gonflées en permanence. Une inflammation se crée alors, et c’est à ce moment-là que la crise hémorroïdaire fait son apparition. Lorsque les hémorroïdes gonflées se situent au niveau du rectum, on parle alors d’hémorroïdes internes. Si c’est l’anus qui est concerné, il s’agit d’hémorroïdes externes.

Hémorroïde : un terme pathologique mal employé
Il faut savoir que les hémorroïdes sont naturellement présentes chez tous les individus. Ces dernières sont même très utiles, car elles participent activement à la continence, c’est-à-dire au fait de pouvoir retenir un besoin qui se fait sentir. Le terme d’hémorroïde, employé pour désigner leur propre dilatation anormale, est en réalité un raccourci rentré dans les habitudes de langage.

Les symptômes des hémorroïdes

Plusieurs symptômes peuvent apparaître en cas de crise hémorroïdaire. Ces derniers sont très variés et ne sont pas forcément tous ressentis. Il peut s’agir de :

  • Sensation de démangeaison et de brûlures au niveau anal ;
  • Rectoragies (saignements au niveau du rectum) au moment de la défécation ;
  • Inconfort au niveau de toute la région anale ;
  • Apparition de boules (protubérances) sur le pourtour de l’anus.

Quelles sont les causes des hémorroïdes ?

Tout comme les symptômes, de nombreux facteurs peuvent être à l’origine de troubles hémorroïdaires. Nous pouvons tout de même distinguer quelques causes majeures :

  • Des troubles digestifs répétés (constipation ou diarrhées) ;
  • Une position assise prolongée ;
  • La consommation excessive de thé, de café ou d’alcool ;
  • La grossesse, qui fait souvent obstacle à la bonne circulation sanguine et qui favorise la constipation.

Crise hémorroïdaire : quelles complications ?
Généralement bénigne, une crise d’hémorroïdes guérit facilement en quelques jours grâce à quelques précautions et des traitements simples. Toutefois, il arrive qu’un caillot se forme au niveau de la veine gonflée, ce qui empêche la bonne circulation sanguine. Cette pathologie se nomme la thrombose. Elle est très douloureuse et nécessite impérativement une consultation médicale.

Quel traitement pour une crise hémorroïdaire ?

Hémorroïdes : comment soulager rapidement une crise aiguë ?

Les hémorroïdes nous rendent la vie difficile et peuvent s’avérer vraiment douloureuses. Voici quelques bonnes pratiques qui peuvent vous aider à rendre une crise hémorroïdaire plus supportable :

Le bain de siège

Pour apaiser rapidement les symptômes d’une crise d’hémorroïdes, il suffit d’immerger la zone douloureuse dans de l’eau froide ou très froide. Elle permet non seulement d’opérer un effet anesthésiant, mais elle a également le don de rétrécir les vaisseaux sanguins, à l’inverse de l’eau chaude qui a tendance à favoriser la dilatation.

La glace

Difficile de faire plus froid qu’un glaçon. En enveloppant de la glace dans une serviette et en l’appliquant sur la zone anale, l’effet anesthésiant est immédiat. Pour que ce soit efficace, il convient de faire durer le contact entre la peau et la glace environ 30 minutes.

Les lingettes comme papier toilette

Lorsque vous souffrez de douleurs hémorroïdaires, il est préférable d’éviter tout ce qui peut irriter la zone affectée. Le papier toilette peut avoir tendance à envenimer la situation en réveillant l’inflammation due à l’hémorroïde externe. C’est pourquoi l’utilisation ponctuelle de lingettes humides en remplacement du papier hygiénique peut être bénéfique.

Notre sélection de produits lavants et calmants pour les hémorroïdes

Comment soigner des hémorroïdes ? Les traitements médicamenteux

Si les méthodes vues ci-dessus ne sont pas suffisamment efficaces, des médicaments plus conventionnels peuvent aider à soulager et soigner une crise hémorroïdaire. Leur action principale consiste à atténuer la douleur. Il peut s’agir principalement :

  • D’antalgique du type paracétamol ;
  • De crèmes ou de suppositoires pour une action locale en fonction de la localisation (hémorroïde interne ou externe). Ces derniers contiennent des analgésiques aux propriétés calmantes.

Si la crise persiste plusieurs jours, une consultation médicale est recommandée. Le praticien pourra vous prescrire des médicaments aux propriétés anti-inflammatoires à base de cortisone pour aider au dégonflement des veines.

Les remèdes naturels

Outre les traitements médicaux, certaines solutions à base de plantes peuvent être envisagées pour apaiser les symptômes hémorroïdaires de manière naturelle :

  • Les plantes à tanins tels que le cyprès ou le noisetier apaisent les douleurs tout en favorisant la cicatrisation cutanée ;
  • Les plantes ayant un effet vasoconstricteur, tel que le marronnier d’Inde, présentent l’avantage de rétrécir les vaisseaux sanguins et de diminuer l’œdème associé.
Notre sélection de compléments alimentaires pour les hémorroïdes

Hémorroïdes : comment les éviter ?

Le rôle clé de l’alimentation

Dans la mesure où les troubles digestifs, et notamment la constipation, représentent un facteur important dans le déclenchement des crises d’hémorroïdes, l’alimentation joue un rôle déterminant. L’apport suffisant de fibres au corps constitue un moyen efficace de prévenir l’apparition de soucis hémorroïdaires. C’est pourquoi, pour une personne sujette à ce désagrément veineux, il est conseillé de consommer des produits reconnus pour leur forte teneur en fibres. Par exemple :

  • Les fruits et légumes frais ;
  • Les lentilles ;
  • Les pois chiches ;
  • Les féculents comme les pâtes ou le riz ;
  • Les fruits secs ;
  • Le pain complet.

En parallèle, certains aliments ont des propriétés favorisant la survenue d’hémorroïdes :

  • Les aliments trop gras, qui favorisent l’obstruction veineuse ;
  • La consommation importante d’alcool, qui déshydrate et provoque la constipation ;
  • La caféine, qui exerce une pression accrue sur les veines ;
  • Les aliments très épicés.

Une bonne hygiène de vie à adopter

Pour donner à votre corps toutes les chances d’éviter l’apparition d’hémorroïdes, quelques gestes simples au quotidien peuvent être bénéfiques :

  • Éviter les stations assises prolongées et marcher régulièrement ;
  • Manger sainement en privilégiant l’apport de fibres ;
  • Limiter la consommation d’alcool, de tabac et de café ;
  • S’hydrater correctement en buvant régulièrement de l’eau ;
  • Se rendre aux toilettes dès que le besoin s’en fait sentir sans y rester de manière prolongée.

Les crises d’hémorroïdes ont beau être le plus souvent sans danger, les désagréments rencontrés sont en général très dérangeants. Heureusement, pour soulager les symptômes, quelques remèdes ont su démontrer leur efficacité. Par ailleurs, grâce à de bonnes pratiques alimentaires et gestuelles au quotidien, éviter les crises est possible.

Hémorroïdes, les trois points clés à retenir :

  • La crise hémorroïdaire est généralement bénigne et disparaît toute seule en quelques jours ou semaines.
  • Hommes et femmes sans distinction peuvent être concernés par une crise hémorroïdaire.
  • La sédentarité et une alimentation inadaptée sont les principaux facteurs déclencheurs des hémorroïdes.
A propos de l'auteur
Paul Musset
Paul Musset
Docteur en pharmacie
Diplômé d’un doctorat en pharmacie de l’université de Reims, Paul Musset est passionné de médecine naturelle et de nutrition sportive. Il vous accompagne dans « Mon journal bien-être et beauté » en vous prodiguant ses conseils santé et bien-être.
Autotest VIH : pourquoi et comment faire soi-même son dépistage ? ◀◀
Oeil-de-perdrix : comment le soigner et retrouver de beaux pieds ? ►►