Oeil-de-perdrix :
comment le soigner et retrouver de beaux pieds ?

Ecrit par Paul Musset, Docteur en pharmacie | publié le

Oeil-de-perdrix : comment le soigner et retrouver de beaux pieds ?

Enfermés dans nos chaussures et sans cesse sollicités, nos pieds peuvent vite s’abîmer et souffrir de nombreux maux. Parmi eux, l’oeil-de-perdrix, un problème qui peut devenir très douloureux s’il n’est pas bien traité. Comment apparaît-il ? Comment le soigner et surtout le prévenir ? On vous explique tout.

Oeil-de-perdrix : explications

Qu’est-ce qu’un oeil-de-perdrix ?

Il s’agit d’un épaississement de l’épiderme, composé en majeure partie d’un amas de peaux mortes. L’oeil-de-perdrix apparaît généralement entre le 4e et le 5e orteil, et peut même être situé entre les orteils. Il peut aussi s’avérer particulièrement douloureux. Il tient son nom de sa forme circulaire, rappelant un oeil : on remarque souvent un centre foncé, presque noir, et un contour rouge. L’oeil-de-perdrix a fréquemment une consistance molle.

Quelles sont ses causes ?

L’oeil-de-perdrix de votre pied peut provenir du port de chaussures trop serrées : celles-ci vont frotter sur votre pied, qui crée l’amas de peau pour se défendre. Une déformation du pied peut également favoriser son apparition. L’âge est aussi un facteur aggravant dans le développement d’un oeil-de-perdrix. Enfin, la pratique répétée d’un sport, ou un emploi sollicitant beaucoup vos pieds peuvent en être les causes.

Faire la différence entre un oeil-de-perdrix, un cor et un durillon

Le cor est un épaississement de la peau moins avancé que l’oeil-de-perdrix. Il se situe principalement sur le pied et ses contours, il peut être douloureux, mais pas systématiquement. Le durillon, quant à lui, se situe généralement sous le pied, et est également le résultat d’une pression trop importante ou de frottements trop répétés.

Bénin, mais à traiter rapidement
Si l’oeil-de-perdrix est bénin, il doit tout de même être traité le plus rapidement possible afin qu’il ne devienne pas trop douloureux ni ne s’aggrave. Si vous remarquez un épaississement inquiétant de la peau entre vos orteils, prenez tout de suite les mesures nécessaires.

Comment traiter un oeil-de-perdrix ?

Protéger la zone

Le premier remède pour un oeil-de-perdrix, c’est la protection. Dès son apparition, essayez de limiter les frottements sur votre pied grâce à un pansement contre l’oeil-de-perdrix. Misez sur Compeed Oeils-de-Perdrix, il atténuera la pression sur la zone concernée, vous soulagera et limitera l’aggravation du problème.

Notre sélection de protections pour l'oeil-de-perdrix

Les remèdes de grand-mère

Il existe plusieurs techniques pour éradiquer un oeil-de-perdrix. Parmi elles, l’utilisation de l’Huile de Ricin Biologique Natessance, qui va nourrir et adoucir votre peau. Vous pouvez également faire des cataplasmes de vinaigre de cidre, qui constituent un très bon traitement. Enfin, appliquez de la résine de sapin pendant toute une nuit et toute une journée sur votre cor, en protégeant bien la zone pour éviter les taches : résultats garantis.

Traitement à la maison

Pour soigner votre oeil-de-perdrix, adoptez les bons gestes ! Commencez par mettre votre pied dans un bain d’eau chaude afin de le ramollir, puis séchez bien la zone. Ensuite, limez délicatement votre cor avec la Pierre Ponce Mercurochrome, et terminez par l’application de la Crème Régénératrice Pieds Secs de Scholl. Répétez l’opération régulièrement jusqu’à disparition de votre oeil-de-perdrix.

L’aromathérapie

Un autre traitement contre l’oeil-de-perdrix : les huiles essentielles. Utilisez de l’huile essentielle de lavande et de l’huile essentielle de géranium. Associées à votre bain de pieds et au ponçage doux, quelques gouttes suffisent pour un effet très rapide.

Consulter un spécialiste

Si votre oeil-de-perdrix persiste, cela signifie certainement qu’il est trop avancé. Rendez-vous alors chez le podologue. Ce dernier pourra vous prodiguer les soins appropriés. En dernier recours, une intervention chirurgicale pour l’ôter peut être pratiquée.

À ne pas faire !
Ne tentez surtout pas de couper un oeil-de-perdrix vous-même. Même si la peau semble morte, vous pouvez tout de même saigner abondamment si vous entaillez la chair, et surtout vous pourriez causer une infection.

Comment prévenir l’apparition d’un oeil-de-perdrix ?

Porter des chaussures adaptées

L’oeil-de-perdrix provient des frottements, notamment causés par nos chaussures. Pour prévenir leur apparition, misez sur des chaussures confortables et surtout qui ne compriment pas vos orteils. Les talons hauts et les bouts pointus, par exemple, vont accentuer les risques de développer un oeil-de-perdrix et sont donc à éviter.

Si vous ressentez des douleurs fréquentes et avez du mal à bien placer votre pied lorsque vous marchez, faites-vous préparer des semelles orthopédiques chez un spécialiste. Elles rectifieront votre démarche et limiteront les frottements.

Bien choisir ses chaussettes

Vos chaussettes aussi sont importantes ! Certaines matières sont beaucoup plus irritantes que d’autres et agressent plus votre peau. Privilégiez les chaussettes en coton qui seront plus douces et amortiront mieux les chocs de votre pied contre la paroi de vos chaussures. Surtout, portez-les en bon état, sans usure et sans trou pour une protection optimale de vos pieds.

Hydrater et soigner ses pieds régulièrement

Le meilleur moyen d’éviter l’arrivée d’un oeil-de-perdrix, c’est d’entretenir la bonne santé de vos pieds. Pour ce faire, chouchoutez-les au quotidien. Hydratez-les tous les jours en utilisant une crème spécialement conçue et très riche. Un épiderme bien nourri aura moins tendance à s’épaissir et à accumuler les peaux mortes. N’hésitez pas également à faire des bains de pieds régulièrement pour attendrir votre peau.

Surveiller leur état pour traiter l’oeil-de-perdrix dès son apparition

Nous n’avons pas forcément le réflexe de regarder nos pieds pour nous assurer de leur bonne santé. Il faut changer cette mauvaise habitude, et leur porter une attention toute particulière pour déceler la moindre apparition suspecte. Si vous observez par exemple des zones plus blanches sous ou sur les côtés de votre pied, cela peut être le signe d’un début d’oeil-de-perdrix. Plus tôt le problème sera pris, plus il sera facile et rapide à traiter.

De nombreux maux peuvent abîmer nos pieds, ils ont donc besoin d’être soignés au quotidien pour éviter de développer un oeil-de-perdrix douloureux. Soyez à l’affût et adoptez tout de suite les bons gestes pour le traiter en cas de besoin.

Oeil de perdrix, les trois points clés à retenir :

  • Sa localisation : à ne pas confondre avec le cor ou le durillon, l’oeil-de-perdrix se situe entre le 4e et le 5e orteil.
  • Plusieurs traitements sont possibles : vous pouvez vous soigner chez vous avec des gestes simples ou consulter un spécialiste pour qu’il traite cet oeil-de-perdrix.
  • Vous pouvez prévenir son apparition : il suffit de surveiller l’état de vos pieds, bien les hydrater et porter des chaussures qui ne soient pas trop serrées.
A propos de l'auteur
Paul Musset
Paul Musset
Docteur en pharmacie
Diplômé d’un doctorat en pharmacie de l’université de Reims, Paul Musset est passionné de médecine naturelle et de nutrition sportive. Il vous accompagne dans « Mon journal bien-être et beauté » en vous prodiguant ses conseils santé et bien-être.
Crise d’hémorroïdes : explications, prévention et traitement ◀◀
Eau florale : à chaque peau son concentré de bienfaits ►►