Constipation :
qui est le plus concerné et comment la soulager ?

Ecrit par Paul Musset, Docteur en pharmacie | publié le | mis à jour le 31/03/2020

Constipation : qui est le plus concerné et comment la soulager ?

Représentant l’une des causes les plus fréquentes de douleurs abdominales, et même si elle est souvent bénigne, la constipation occasionnelle a le don de rendre le quotidien difficile à supporter. Pourquoi les femmes sont-elles davantage exposées ? Que faire contre la constipation ? Y a-t-il des remèdes naturels et efficaces ? Voici les réponses à toutes ces questions.

Les raisons d’un transit ralenti

Le transit, ça consiste en quoi ?

Comme son nom l’indique, le transit intestinal décrit un moment de la digestion durant lequel les aliments circulent dans les intestins. Ce phénomène se produit en fin de digestion, une fois que les aliments ont été assimilés par l’estomac et transformés en chyme (sorte de pâte contenant de la nourriture partiellement absorbée sous forme de fragments).

Ce chyme traverse alors le pylore (jonction entre l’estomac et le duodénum) pour atteindre les voies intestinales. C’est à cette étape que peuvent survenir des difficultés liées à un transit lent (constipation) ou accéléré (diarrhées).

Constipation chronique ou passagère : des causes et des symptômes multiples

On parle communément de constipation occasionnelle lorsque l’émission de selles est inférieure à trois fois par semaine sur une courte durée. Si cette difficulté persiste plusieurs mois, la constipation peut être considérée comme chronique. La supporter devient alors plus difficile à gérer au quotidien.

La constipation et ses symptômes, qu’elle soit occasionnelle ou chronique, varient d’une personne à une autre. Cela peut être :

  • Des maux de ventre ;
  • Une sensation de ballonnement ;
  • Une perte d’appétit.

Souvent bénignes, les causes d’un transit ralenti sont très variées. En laissant de côté les origines pathologiques ou physiques (malformations), il peut être dû à :

  • Une alimentation pauvre en fibres ;
  • Un manque d’hydratation ;
  • Un manque d’exercice physique ;
  • Une prise de certains médicaments ;
  • Un changement brutal dans son mode de vie ;
  • Un changement hormonal.

Constipation : les femmes trois fois plus concernées

Une question d’hormones

Certaines études ont démontré que les femmes sont plus sujettes à la constipation que les hommes, notamment à un moment précis de leur cycle menstruel : après l’ovulation et juste avant les règles. Pour quelle raison ? Ce serait en fait la progestérone la principale responsable. Son taux est à ce moment-là au plus haut, et sa faculté à détendre les muscles aurait un effet un peu trop relaxant sur les intestins.

Constipation et grossesse : les femmes enceintes plus exposées

Si durant leur cycle classique de menstruation, les femmes sont davantage touchées par une constipation occasionnelle, celles qui sont enceintes sont particulièrement gênées par ce phénomène. La gestation est en effet une période où la progestérone est au plus haut continuellement. C’est pourquoi grossesse rime souvent avec constipation.

Quels sont les risques liés à une constipation qui dure trop longtemps ?
Laisser une constipation s’installer est déconseillé, car ce n’est pas sans conséquence. Cela peut entraîner :
•  une fissure anale ;
•  des crises hémorroïdaires ;
•  une occlusion intestinale nécessitant une intervention.

Constipation : que faire et quels remèdes naturels adopter ?

Constipation : que manger pour y remédier ?

L’alimentation est la première piste à explorer lorsque l’on souffre de constipation. Une nourriture pauvre en fibres peut être responsable de vos difficultés à évacuer vos selles.Pour contrer la constipation, des apports en fibres peuvent être une première solution efficace.

Cette substance est présente dans de nombreux aliments comme :

  • Les fruits secs et les légumineuses (les pois chiches, les lentilles, le soja...) ;
  • Les céréales complètes (riz, pain, avoine...) ;
  • Les légumes verts (haricots, artichauts, épinards...) ;
  • Les fruits.

Pour vous aider à retrouver un bon transit, le mieux est d’adopter une nourriture saine enrichie par des aliments efficaces contre la constipation.

Buvez pour éliminer

Correctement manger, c’est très bien, boire suffisamment en parallèle, c’est essentiel. En effet, de nombreuses personnes attendent que la sensation de soif se fasse sentir avant d’avaler un grand verre d’eau. C’est malheureusement trop tard, car c’est le signe que votre organisme est déjà en manque. Or il a besoin d’eau pour fonctionner correctement. Il est conseillé de boire 1, 5 litres de boisson à base d’eau par jour.

Pour un bon transit, bougez !

Le manque d’exercice peut être une cause de constipation. Mais quel est le rapport entre sport et constipation ? Tout est une question de musculation. Pratiquer une activité physique régulière contribue à renforcer les muscles de la ceinture abdominale.

Ces derniers jouent en effet un rôle essentiel dans le transit, car ils favorisent la poussée des aliments vers l’évacuation. Mais il n’est pas nécessaire de faire du sport à outrance pour stopper la constipation. Une marche de 30 à 45 minutes par jour suffit déjà à maintenir votre corps en forme, et à aider vos intestins à remplir leur mission.

Des solutions naturelles pour soulager la constipation

Pour vous aider à retrouver rapidement un bon transit et vous permettre de renouer avec le bien-être, Cocooncenter vous propose des compléments alimentaires à base de :

  • fibres pour une meilleure régulation ;
  • plantes médicinales ou souches microbiotiques pour un rééquilibre de la flore intestinale.

La phytothérapie est un des moyens naturels les plus utilisés pour lutter contre la constipation et les autres soucis digestifs. Voici deux produits à base de plantes que nous avons sélectionnés pour vous :

Les bienfaits de la rhubarbe

La rhubarbe, mi-légume, mi-fruit, représente un très bon laxatif naturel. C’est pourquoi en phytothérapie, on la retrouve dans de nombreux produits contre la constipation comme l’aide au transit de chez Juvamine. Son petit plus ? Il associe la rhubarbe à d’autres plantes reconnues également pour leurs vertus laxatives comme la réglisse et la guimauve. Selon le degré de constipation, 1 à 3 comprimés par jour suffisent à vous aider à retrouver un bon transit en quelques jours (ne pas dépasser 8 jours consécutifs de prise).

La synergie des plantes au service d’une bonne digestion

En proposant Aboca Sollievo Bio 90 Comprimés, Cocooncenter mise essentiellement sur le pouvoir combiné des plantes. Vous y retrouverez notamment sous forme de poudre :

  • des racines de pissenlit, stimulantes pour le foie et la vésicule biliaire ;
  • du fenouil, dont les graines sont reconnues pour leur action digestive ;
  • des feuilles de séné (Cassia angustifolia), qui favorisent l’évacuation des selles en les hydratant ;
  • du cumin, reconnu comme une épice digestive très efficace.

Les compléments alimentaires représentent un moyen efficace de contrer la constipation. Néanmoins, sans une nourriture saine et équilibrée en parallèle, ils perdent tous leurs avantages et les soucis de transit risquent fort de rester d’actualité. C’est pourquoi, dans tous les cas, le premier réflexe à avoir en cas de constipation, c’est de faire le point sur ses habitudes alimentaires.

Les trois points clés à retenir sur la constipation :

  • Une hydratation correcte est la base d’un bon transit ;
  • Pour des raisons hormonales, les femmes sont trois fois plus concernées que les hommes ;
  • La constipation n’a rien d’une fatalité : il existe des moyens naturels pour la contrer ;
A propos de l'auteur
Paul Musset
Paul Musset
Docteur en pharmacie
Diplômé d’un doctorat en pharmacie de l’université de Reims, Paul Musset est passionné de médecine naturelle et de nutrition sportive. Il vous accompagne dans « Mon journal bien-être et beauté » en vous prodiguant ses conseils santé et bien-être.
Les rhumatismes : un seul mot pour bien des maux ◀◀
Un foie en bonne santé : le protéger, le nettoyer, le détoxifier ►►