Les rhumatismes :
un seul mot pour bien des maux

Ecrit par Paul Musset, Docteur en pharmacie | publié le | mis à jour le 06/05/2020

Les rhumatismes : un seul mot pour bien des maux

Le mot "rhumatisme" est bien connu, puisqu’un tiers des Français de tous âges seraient concernés par ce problème. Pourtant, la définition du rhumatisme reste assez générale : médicalement parlant, il ne s’agit pas d’une maladie spécifique, mais de plus de 200 affections d’origine et de localisation variées. Comment les reconnaître et en soulager les symptômes ?

Les rhumatismes dégénératifs

Les rhumatismes touchent les articulations et leur structure périphérique (tendons, ligaments, muscles). Ils prennent des formes diverses selon la localisation, les symptômes, la gravité ou l’âge du patient. On distingue quatre principaux types de rhumatismes :

  • Les rhumatismes osseux ;
  • Les rhumatismes abarticulaires (affections des parties molles autour de l’articulation) ;
  • Les rhumatismes inflammatoires ;
  • Les rhumatismes dégénératifs.

Parmi ces derniers, l’arthrose, l’un des rhumatismes les plus connus, résulte d’un phénomène d’usure du cartilage, le tissu qui recouvre l’extrémité des os.Très répandue, l’arthrose touche 10 millions de personnes en France. Si les personnes âgées sont les premières concernées, la pathologie peut survenir à tout âge suite à un traumatisme répété, une fragilité ou une trop forte sollicitation des articulations (surpoids, sportif de haut niveau...). Elle concerne d’ailleurs 47 % des moins de 60 ans, et un patient sur trois aurait moins de 40 ans.

Les rhumatismes inflammatoires

Lorsque la douleur est due à une inflammation qui abime les articulations, on parle alors de rhumatisme inflammatoire ou d’arthrite. Selon ses causes et sa forme, la maladie peut être chronique ou aigüe, et toucher plusieurs articulations. Les rhumatismes inflammatoires ont généralement des origines génétiques ou environnementales, et peuvent être provoqués par une réaction auto-immune suite à une infection virale ou bactérienne.

  • C’est le cas de la polyarthrite rhumatoïde, maladie rhumatismale chronique la plus fréquente chez l’adulte (1 à 3 % de Français, dont une majorité de femmes). Ce rhumatisme affecte principalement les mains et les pieds.
  • On peut également mentionner la spondylarthrite, identifiée par des douleurs et un enraidissement de la colonne vertébrale et du bassin.
  • Le rhumatisme psoriasique, caractérisé par une grande fatigue et des douleurs inflammatoires, associées à un psoriasis.
  • Ou encore, la goutte, qui survient par crise aigüe occasionnée par la formation de cristaux dans une articulation, généralement le gros orteil.

Les autres types de rhumatismes

Lorsque les douleurs se présentent dans les régions autour de l’articulation, c’est-à-dire les tendons, ligaments, muscles et autres tissus mous, on parle de rhumatismes abarticulaires. La plupart du temps, le patient ressent des douleurs musculaires en continu. C’est ce qui se produit en cas de fibromyalgie, très fréquente surtout chez les femmes de 50-60 ans. Cette maladie est causée notamment par un dérèglement du système nerveux.

D’autres rhumatismes affectent quant à eux la structure osseuse. Il s’agit des rhumatismes osseux dont l’exemple le plus connu est l’ostéoporose. Cette pathologie provoque une détérioration de la masse osseuse, et par conséquent une augmentation du risque de fracture. Les femmes à partir de 45-50 ans y sont particulièrement sujettes, du fait des carences hormonales induites par la ménopause.

Comment se manifestent les rhumatismes ?

Tous les rhumatismes se traduisent par des douleurs articulaires ou périarticulaires. Les autres symptômes varient en fonction de la pathologie.
Par exemple, les patients souffrant d’arthrose se plaignent de raideurs ou d’une sensation de membres engourdis, notamment au réveil.
Les personnes atteintes de rhumatismes inflammatoires, comme la goutte, constatent un gonflement ou une rougeur des articulations. Elles subissent de fréquents réveils nocturnes dus à la douleur.
Parmi les autres symptômes, on recense une sensibilité à la pression, des craquements, des douleurs diffuses, des manifestations cutanées comme le psoriasis (rhumatisme psoriasique), des troubles du sommeil et de l’anxiété (fibromyalgie), de la fièvre (rhumatisme articulaire aigu), des déformations (polyarthrite rhumatoïde). Des manifestations pouvant parfois être très invalidantes.

Le diagnostic et les traitements médicamenteux

Toute douleur articulaire ou gêne fonctionnelle inexpliquée doit faire l’objet d’une consultation médicale. Le médecin établit un diagnostic sur la base des déclarations du patient (fréquence et types des douleurs, circonstances, antécédents...) et d’un examen clinique.

Cet examen peut éventuellement être complété par :

  • Une imagerie (radio, scanner, IRM, scintigraphie ou échographie) qui vise à déterminer l’état des articulations ;
  • Une prise de sang pour mettre en évidence la présence d’anticorps et confirmer l’inflammation ;
  • Une ponction du liquide de l’articulation pour rechercher d’éventuels cristaux ou bactéries.

Le traitement médicamenteux dépend du type de rhumatisme. Il est constitué d’antalgiques pour soulager la douleur. Puis, des anti-inflammatoires, voire des corticoïdes, sont prescrits dans le cas de rhumatismes inflammatoires, des antibiotiques pour soigner les rhumatismes d’origine bactérienne, ou des médicaments hormonaux pour freiner la destruction de l’os lorsqu’il s’agit d’ostéoporose.

Il existe des traitements de fond spécifiques pour ralentir l’évolution de certaines pathologies.Enfin, la chirurgie s’avère parfois nécessaire pour réparer ou remplacer une articulation trop durement touchée par l’arthrose.

Des moyens naturels pour prévenir et soulager les rhumatismes

Des prises en charge non médicamenteuses aident également le patient à mieux vivre sa maladie :

  • Les compléments alimentaires sont très efficaces pour rendre leur souplesse aux articulations et préserver leur structure ;
  • Les huiles essentielles antalgiques et anti-inflammatoires utilisées en friction sont bénéfiques pour apaiser les douleurs, lutter contre les crises de goutte ou ralentir l’évolution de l’arthrose ;
  • Les patchs constituent une solution facile pour soulager les rhumatismes : le chaud est bénéfique contre la douleur et les raideurs, le froid est plutôt utile contre les inflammations.

En outre, l’ostéopathie et la kinésithérapie sont des alliées de choix. Renforcement musculaire, manipulation et mobilisation des articulations améliorent le confort du patient au quotidien.

Dans tous les cas, pour limiter les crises aigües et soulager la douleur chronique des rhumatismes, il convient de mettre en place des mesures de prévention simples et efficaces :

  • Adopter une bonne hygiène de vie (éviter la cigarette, ne pas abuser de l’alcool et de la caféine, dormir et s’hydrater suffisamment) ;
  • Privilégier les aliments riches en antioxydants (fruits, légumes frais et secs, poissons...) et limiter l’apport de protéines animales et de produits laitiers ;
  • Bouger et faire de l’exercice régulièrement, mais de manière modérée (éviter les sports à impacts qui créent des traumatismes ou ceux aux mouvements trop répétitifs) ;
  • Éviter la surcharge pondérale qui aggrave les symptômes rhumatismaux ;
  • Porter des chaussures confortables au quotidien et des modèles adaptés à vos activités sportives ;
  • Adopter une bonne posture en mouvement, comme au repos.

Les rhumatismes sont divers et variés, tout comme les méthodes destinées à soulager les symptômes. Si vous faites le choix de méthodes douces et naturelles, Cocooncenter sera à vos côtés pour vous conseiller.

A propos de l'auteur
Paul Musset
Paul Musset
Docteur en pharmacie
Diplômé d’un doctorat en pharmacie de l’université de Reims, Paul Musset est passionné de médecine naturelle et de nutrition sportive. Il vous accompagne dans « Mon journal bien-être et beauté » en vous prodiguant ses conseils santé et bien-être.
Les brûleurs de graisse : une méthode efficace pour perdre du poids ◀◀
Constipation : qui est le plus concerné et comment la soulager ? ►►