Baume du tigre :
un remède chinois aux nombreuses vertus

Ecrit par Paul Musset, Docteur en pharmacie | publié le

Baume du tigre : un remède chinois aux nombreuses vertus

Développé il y a près de 150 ans par un herboriste chinois, le baume du tigre est depuis longtemps intégré à la médecine traditionnelle asiatique. Utilisé à la base pour soulager les douleurs musculaires, il a peu à peu fait ses preuves dans d’autres domaines de santé. Quel est son secret ? Quels maux a-t-il le pouvoir de soulager ? Comment utilise-t-on le baume du tigre ? On vous explique.

Le baume du tigre, une crème apaisante aux multiples secrets

Un peu d’Histoire

C’est à la fin du XIXe siècle que le baume du tigre fait son apparition. Les empereurs chinois, sujets aux douleurs musculaires, chargèrent les guérisseurs de trouver des solutions apaisantes. Un herboriste chinois installé en Birmanie, Aw Chu Kin, se mit en quête de trouver un onguent contre les courbatures et autres douleurs. Il mena diverses expériences en combinant plusieurs huiles essentielles. Une de ses compositions s’avéra particulièrement efficace et son succès fit rapidement le tour du monde. Le baume du tigre était né.

Pourquoi "baume du tigre" ?
Le saviez-vous ? L’onguent n’a été nommé "baume du tigre" qu’après le décès de son inventeur. Ce sont alors ses deux fils qui héritent de cette recette miracle.
L’un d’entre eux nommé Aw Boon Haw, ce qui signifie "Tigre doux", sent le potentiel du produit et décide d’en faire la marque aujourd’hui mondialement connue : Tiger Balm.

À quoi le baume du tigre doit-il son efficacité ?

Le camphre et son pouvoir anti-inflammatoire puissant

Principal ingrédient du baume du tigre, le camphre représente 25 % de la composition du produit. Il provient de la distillation de bois de camphrier, un arbre asiatique. Le camphre est reconnu pour de nombreuses vertus antiseptiques, analgésiques. Ce sont ses propriétés anti-inflammatoires et antalgiques qui permettent notamment de soulager les douleurs dues à une tension musculaire.

La fraîcheur du menthol pour une action décongestionnante

Le menthol constitue 10 % de la composition du baume. Extrait à partir d’huiles essentielles de menthe, le menthol possède des qualités multiples. Son action anesthésique permet de soulager rapidement les démangeaisons dues à une piqûre. Associé au camphre, le menthol dévoile ses propriétés décongestionnantes, utiles pour dégager les bronches. C’est également à lui que nous devons la sensation de fraîcheur ressentie à l’utilisation du baume du tigre.

Le clou de girofle et ses qualités analgésiques

Le clou de girofle est un bouton séché. Bien connue pour calmer les douleurs dentaires grâce à ses propriétés anesthésiques, son huile présente également un intérêt pour ses vertus vivifiantes. Elles en font un remède idéal contre la fatigue. Très puissant, le clou de girofle est utilisé sous forme d’huile et ne représente qu’une petite partie du baume du tigre (5 % dans le baume rouge, 1,5 % dans le blanc).

Les autres composants actifs

Pour augmenter sa puissance, l’onguent est également fabriqué à partir :

  • D’huile de menthe pour sa capacité à soulager la douleur ;
  • D’huile de cajeput pour ses vertus décongestionnantes ;
  • D’huile d’eucalyptus pour son efficacité dans la réduction des inflammations ;
  • D’huile de cannelier pour ses bienfaits tonifiants.

Le saviez-vous ?
Outre ces indications propres à la santé physique, le baume du tigre cache d’autres secrets insolites : il se révèle être une arme efficace contre les termites et peut servir aussi de répulsif à insectes.

Les différentes variétés de baume du tigre et leurs principaux bienfaits

Il existe deux types de baume du tigre avec pour chacun une indication spécifique : le baume rouge et le baume blanc. Lequel choisir ?

Le baume rouge : l’allié des sportifs

C’est la forme la plus connue. Sa formule est composée de :

  • Camphre ;
  • Huile de menthe ;
  • Menthol ;
  • Huile de cajeput ;
  • Huile de clou de girofle.

Il doit sa couleur rouge à l’huile de cajeput.

Le baume du tigre rouge est efficace dans le traitement des inflammations musculaires, des douleurs articulaires telles que l’arthrite et des contractures.

Quelle est son action ?

Sa combinaison joue un rôle essentiel dans la circulation du sang et des énergies. Elle décontracte les muscles et réduit les inflammations ressenties au niveau des articulations et des tendons (tendinites, etc.).

Baume du tigre rouge

Le baume blanc : l’ennemi du rhume et des maux de tête

Sa formule est conçue à base de :

  • Camphre ;
  • Huile de menthe ;
  • Menthol ;
  • Huile d’eucalyptus ;
  • Essence de clou de girofle.

La présence d’eucalyptus fait du baume du tigre blanc une arme redoutable contre les maux d’hiver tels que rhume et toux. Son association avec le menthol procure un effet rafraîchissant antidouleur, idéal pour soulager les céphalées grâce à une application locale sur les tempes ou le front.

Baume du tigre blanc

Le baume vert : la lutte contre la cellulite

Moins célèbre que les deux premières versions, le baume du tigre vert tire son épingle du jeu en proposant une concentration plus importante de camphre et de menthol. Associée à des herbes vertes, cette composition possède un pouvoir de drainage de la peau important. Sa capacité à lutter contre la rétention d’eau en fait également un allié indéniable dans la lutte contre la peau d’orange et la réduction de l’aspect cellulite.

Comment utiliser le baume du tigre ?

L’application : le facteur clé de son efficacité

Toute l’efficacité du baume du tigre réside principalement dans la méthode d’application. Pour optimiser ses bienfaits, une friction de la zone douloureuse sous forme de mouvements circulaires est recommandée jusqu’à ce qu’une sensation de chaleur se fasse ressentir. Elle est le signe que le produit agit. L’impression de fraîcheur qui suit confirme que l’application a été bien opérée. L’application peut être renouvelée 2 à 3 fois par jour si nécessaire.

Les précautions à prendre

Qu’il soit rouge, blanc ou vert, le baume du tigre est strictement réservé à un usage externe. Dès l’utilisation terminée, il est indispensable de bien se laver les mains, en insistant au niveau des ongles sous lesquels des restes de l’onguent peuvent subsister. Le contact avec les muqueuses peut entraîner des brûlures ou des irritations.

Il est d’ailleurs conseillé d’éviter de l’utiliser sur une peau irritée. La présence d’huile essentielle et de camphre ne convient pas aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 7 ans. Dans tous les cas, avant toute application, lire les précautions d’emploi indiquées sur la notice est indispensable pour s’épargner toute mauvaise surprise.

Le baume du tigre est donc un remède naturel capable de lutter contre de nombreux tracas. Il est utile de l’avoir à ses côtés pour calmer les maux hivernaux, mais aussi pour soulager ses muscles et ses articulations parfois trop sollicités.

Le baume du tigre, trois points clés à retenir :

  • Le baume du tigre est un remède naturel puissant contre les douleurs ;
  • Il nécessite très peu de produit pour une action efficace ;
  • Le contact avec les muqueuses est à éviter.
A propos de l'auteur
Paul Musset
Paul Musset
Docteur en pharmacie
Diplômé d’un doctorat en pharmacie de l’université de Reims, Paul Musset est passionné de médecine naturelle et de nutrition sportive. Il vous accompagne dans « Mon journal bien-être et beauté » en vous prodiguant ses conseils santé et bien-être.
La ménopause : comment bien la vivre... au naturel ◀◀
Le psoriasis : des soins naturels pour une meilleure qualité de vie ►►