La ménopause :
comment bien la vivre... au naturel

Ecrit par Paul Musset, Docteur en pharmacie | publié le | mis à jour le 30/03/2020

La ménopause : comment bien la vivre... au naturel

Étape normale de la vie des femmes, la ménopause est parfois redoutée, car elle entraîne, dans certains cas, de petits désagréments. Toutefois, la fin des menstruations peut aussi être vécue comme une libération ! D’autant plus que de nombreux moyens naturels existent pour aborder cette phase en toute sérénité.

Qu’est-ce que la ménopause ?

Le cycle féminin est orchestré par des hormones produites par les ovaires, essentiellement les œstrogènes et la progestérone. Ce sont elles qui déclenchent :

  • la maturation des ovules avant leur libération dans les trompes ;
  • la préparation de l’utérus pour accueillir un éventuel embryon ;
  • le déclenchement des règles quand il n’y a pas de fécondation.

À partir de la puberté, les femmes connaissent environ 500 cycles d’une durée moyenne de 28 jours. Puis, autour de 50 ans, c’est l’âge de la ménopause : les ovaires cessent progressivement de libérer des ovules et la production d’hormones diminue plus ou moins rapidement. On dit qu’une femme est ménopausée lorsqu’elle n’a pas eu de menstruations pendant douze mois consécutifs et tend à être définitif. Le mot « ménopause » désigne l’état de la femme ménopausée, tandis que la période qui la précède et qui dure généralement entre 2 et 5 ans est appelée périménopause, ou la préménopause.

Les symptômes de la ménopause

Comment reconnaît-on l’approche de la ménopause ? Divers symptômes, d’intensité très variable selon les femmes, peuvent indiquer que la période de périménopause a commencé. Cela peut être :

  • Une soudaine irrégularité des règles ;
  • Une ménorragie (règles très abondantes) ;
  • Des bouffées de chaleur subites peuvent apparaître, associées à des sueurs nocturnes ;
  • Des troubles du sommeil.

L’humeur peut être influencée par le déséquilibre hormonal et les femmes peuvent parfois se sentir irritables, fatiguées, voire déprimées. Lorsque la ménopause s’installe, la peau et les muqueuses s’affinent, l’épiderme vieillit plus vite, et il peut y avoir une certaine gêne lors des rapports sexuels à cause d’une possible sécheresse vaginale. Sur un plus long terme, il faut surveiller l’état du système osseux, car le risque d’ostéoporose est accru.

Les femmes ne sont pas toutes égales face à la ménopause et ses symptômes !
Selon certaines études, elles ne sont que 20 % en Asie à en ressentir les symptômes, contre 80 % Europe et en Amérique du Nord. Comment expliquer ces différences ? Par une pratique plus courante de disciplines bénéfiques comme le Qi Gong ou le Yoga, et une alimentation riche en molécules proches des hormones féminines (phytœstrogènes), essentiellement le soja.

Se préparer au mieux à la ménopause

La ménopause est une étape inévitable. Elle ne signifie absolument pas la fin de la vie de femme, ni la fin de la vie sexuelle, ni le début de la vieillesse. Même si la transition peut être un peu pénible, la meilleure chose à faire pour bien la vivre, c’est de l’accepter.

Il y a bien des aspects positifs à la ménopause, dont le principal est l’arrêt des menstruations, de l’éventuel syndrome prémenstruel qui les précède parfois, de la fatigue et des risques d’anémie qu’elles entraînaient. De plus, il ne faut pas oublier que les symptômes décrits ne touchent pas toutes les femmes. Pour que tout se passe au mieux, il est important de mettre toutes les chances de son côté en ayant un mode de vie sain : avoir une activité physique régulière, manger sainement des aliments riches en vitamine D, calcium et omégas 3 pour protéger ses os et son système cardio-vasculaire, limiter le sucre, les graisses, et favoriser les fruits et légumes, les poissons gras, les viandes blanches, les graines et les céréales complètes. Garder une vie sexuelle active réduit généralement l’impact de certains symptômes (sécheresse vaginale ou diminution de la libido).

À quel âge doit-on s’attendre à la ménopause ?
En France, l’âge moyen de la ménopause se situe aux alentours de 51 ans. Cela dit, il y a de grandes variations d’une femme à l’autre, d’origine génétique ou environnementale (par exemple, le tabac peut l’avancer). Il n’y a pas de raisons de s’inquiéter si elle tarde à s’installer. Cependant, l’âge maximum de la ménopause tourne autour de 57 ans. Si elle n’est pas survenue à ce moment, il est préférable de consulter son gynécologue pour s’assurer que les saignements n’ont pas une autre origine.

Les traitements médicaux de la ménopause

Des traitements hormonaux existent avant la ménopause (stérilets, pilules progestatives pour diminuer l’abondance des règles...). Une fois celle-ci installée, on opte pour un THM : traitement hormonal de la ménopause, visant à compenser la baisse physiologique de production d’hormones. Cela dit, le THM ne fait que retarder l’apparition des symptômes, car il ne peut être poursuivi sur le long terme. Il existe aussi des traitements hormonaux locaux (gels vaginaux par exemple).

Enfin, d’autres solutions parfois prescrites, comme les antidépresseurs et les anxiolytiques, devraient être réservées aux seuls cas de dépression, car ils ne sont pas anodins et peuvent présenter des effets secondaires importants. Par contre une simple supplémentation en vitamine D et en calcium est quelquefois utile pour éviter l’ostéoporose.

Des moyens naturels pour vivre sa ménopause en douceur

Dans la plupart des cas, il est tout à fait possible, et même souhaitable, d’aborder la ménopause sans traitement hormonal. L’équilibre féminin tient à de nombreux facteurs, parmi lesquels l’état d’esprit avec lequel cette étape est accueillie, mais aussi une bonne alimentation avec un régime riche en nutriments essentiels.

La nature regorge de plantes aux propriétés puissantes et de nutriments qui peuvent être un soutien très efficace pour atténuer les symptômes désagréables de la ménopause. Sur Cocooncenter, il existe toute une gamme de produits conçus pour la ménopause d’origine naturelle, qui offrent un accompagnement adapté à chaque femme. Chaque symptôme a sa solution, sans danger ni effets secondaires.
Vous y trouverez par exemple, sous diverses présentations, de l’extrait cytoplasmique de pollen purifié pour traiter les bouffées de chaleur, du ginseng pour lutter contre la fatigue, ou de la grande camomille qui favorise la relaxation. Sans oublier des extraits de safran qui ont une action sur les sautes d’humeur, des huiles de poisson riches en omégas 3 pour protéger le système cardio-vasculaire, et bien d’autres trésors issus de la nature.

Pour bien vivre la ménopause, rester positive est une clé de la réussite ! Accepter la survenue de cette étape et les petits changements qui s’y associent, se concentrer sur les aspects positifs de cette période de la vie, et chercher tous les moyens que la nature nous offre pour atténuer, voire oublier les petits symptômes déplaisants qui peuvent l’accompagner. C’est le moment de réapprendre à prendre soin de soi !

Les trois points clés à retenir sur la ménopause :

  • Les menstruations deviennent irrégulières, le sommeil plus chaotique, l’humeur joue les montagnes russes et des « coups de chaud » surviennent quand on ne s’y attend pas : ces symptômes doivent vous alerter ;
  • Plus de menstruations depuis 12 mois ? La contraception doit être maintenue si nécessaire, car il peut encore y avoir des ovulations ;
  • Traitement hormonal ou pas ? Parlez-en à votre médecin. Il sera indiqué dans certains cas, mais dans bien d’autres les remèdes naturels seront tout aussi efficaces pour traverser sereinement cette période.
A propos de l'auteur
Paul Musset
Paul Musset
Docteur en pharmacie
Diplômé d’un doctorat en pharmacie de l’université de Reims, Paul Musset est passionné de médecine naturelle et de nutrition sportive. Il vous accompagne dans « Mon journal bien-être et beauté » en vous prodiguant ses conseils santé et bien-être.
Un foie en bonne santé : le protéger, le nettoyer, le détoxifier ◀◀
Baume du tigre : un remède chinois aux nombreuses vertus ►►