Tout sur l’alimentation des bébés selon leur âge

Ecrit par Paul Musset, Docteur en pharmacie | publié le

Tout sur l’alimentation des bébés selon leur âge

Premiers pas ou encore premières dents : de la naissance à ses 12 mois, un bébé connaît de nombreuses grandes premières. Cependant, l’une des plus importantes reste l’introduction d’aliments solides dans son régime alimentaire. C’est une étape parfois redoutée par les nouveaux parents. Quelle nourriture donner à son enfant mois par mois ? Comment procéder à l’introduction d’aliments solides ? Explications.

L’alimentation des bébés de la naissance à 4 mois

Dès la naissance et jusqu’à ses 4, voire ses 6 mois, un bébé se nourrit exclusivement de lait. Qu’il s’agisse de lait maternel ou de croissance, cette boisson contient tous les nutriments nécessaires à son bon développement.

Si le bébé est allaité

Le lait maternel constitue une source idéale de nutriments pour votre nourrisson. Il permet aussi de lui apporter des anticorps, capables de renforcer ses défenses immunitaires. Généralement, les tétées se font à la demande. Elles sont en principe plus régulières que si vous donniez du lait de croissance à votre enfant. Le lait maternel est en effet particulièrement digeste. Un allaitement peut impliquer des tétées environ toutes les 2 à 5 heures. Si vous reprenez le travail, sachez qu’il est possible de continuer à fournir du lait maternel à votre bébé en utilisant un tire-lait et en le stockant au réfrigérateur dans des sachets conçus à cet effet. Il ne vous restera plus qu’à donner ce lait à votre assistante maternelle ou à la crèche en déposant votre bébé.

Si le bébé est nourri au biberon

Pour apporter au bébé les nutriments dont il a besoin, il faudra sélectionner des laits de croissance (à ne pas confondre avec les laits infantiles) portant la mention « convient à l’alimentation du nourrisson » et indiquant « lait 1er âge ». Un bébé prendra en moyenne entre 5 et 8 biberons par jour selon son âge, son poids, mais aussi en fonction de son appétit. Référez-vous aux indications inscrites au dos du paquet de lait de croissance.

5 à 12 mois : la période de la diversification alimentaire pour le bébé

Au-delà de 4 mois révolus, le bébé pourra commencer à goûter quelques aliments simples, sous forme de purée. Vous observerez sûrement qu’il commence à s’intéresser à ce que vous mangez, et qu’il demande de lui-même à y goûter. Ce sera généralement le bon moment pour commencer à introduire quelques aliments.

Diversification alimentaire : de quoi est-il question ?

Diversifier l’alimentation de son bébé revient à ajouter aux tétées ou biberons habituels quelques aliments solides. Cette diversification se fera de façon très progressive, à partir de 4 mois révolus et jusqu’à 1 ou 2 ans, âge auquel l’enfant aura en principe acquis une alimentation similaire à celle des adultes. Il faudra toutefois veiller à ne pas introduire les aliments au hasard. Certains sont plus digestes que d’autres, mais aussi plus faciles à avaler pour votre tout-petit. Pour ce faire, munissez-vous d’accessoires adaptés pour les premiers repas des bébés : cuillère premier âge, tasse d’apprentissage, mais également bavoir avec réceptacle. Tout ceci facilitera la diversification alimentaire, et l’équipement pourra s’adapter à l’évolution du régime nutritif de votre bébé.

Le saviez-vous ?
L’introduction de nourriture solide dans l’alimentation de votre bébé ne devrait pas se faire avant 4 mois révolus ni au-delà du 6e mois. Le risque d’allergie alimentaire chez le bébé serait alors augmenté.

L’introduction de fruits, de légumes et de laitages

À partir de 4 mois révolus, on pourra introduire une purée de légumes dans le repas de son bébé en veillant à bien conserver le lait, qui restera son aliment principal. Il découvrira ainsi progressivement les différents goûts. Vous pourrez ensuite rapidement lui proposer une compote de fruits ou un yaourt peu sucré de type fromage blanc au goûter. Le bébé pourra découvrir le fromage vers 6 mois, à condition que celui-ci soit doux (fromage à tartiner, fondu…). De manière générale, essayez de privilégier les produits biologiques, afin de proposer à votre enfant l’alimentation la plus saine possible.

L’introduction de la viande, des œufs et du poisson

Entre 6 et 8 mois, la nourriture de votre bébé pourra être constituée de viande, d’œuf et de poisson. Le jambon sans couenne est une bonne idée en guise de première viande à proposer au bébé. Il faudra toutefois éviter les viandes grasses, notamment la charcuterie. Pour les œufs, votre bébé pourra consommer un demi-jaune d’œuf dur à 6 mois. Il faudra en revanche attendre ses un an pour lui donner un jaune entier, mais aussi pour qu’il mange du blanc. En effet, cette partie de l’œuf peut potentiellement développer des allergies alimentaires en dessous de douze mois.

Enfin, tous les types de poissons conviendront au bébé de 6 à 8 mois à l’exception de ceux qui sont panés ou très gras (maquereau, hareng…). Vous devrez cuire le poisson sans matière grasse avant de le mixer. Vous pouvez aussi opter pour de petits pots légumes-viande ou légumes-poisson vendus dans le commerce, élaborés selon les besoins nutritionnels de votre bébé.

L’introduction des féculents

À partir de 6 mois, un bébé peut consommer des pommes de terre cuites à la vapeur si elles sont moulinées et délayées dans de la soupe. Les farines infantiles, quant à elles, ne seront proposées qu’à partir de 6 à 7 mois, mélangées à une compote ou un laitage. Il existe de très nombreux types de farines, notamment celles de céréales (orge, blé, avoine…), de tubercules (fécule de pomme de terre…), d’oléagineux (tournesol, soja…), mais aussi de légumineuses, souvent moins assimilables pour les bébés. Commencez par des farines simples comme le blé et la fécule de pomme de terre. Vous pourrez, selon les préférences de votre enfant, lui faire découvrir d’autres types de farines. Le riz est aussi intéressant comme première farine, car son goût est très doux et légèrement sucré.

Toutefois, selon des recommandations récentes, il est conseillé d’introduire des farines sans gluten dès 5 mois.

Le passage au lait deuxième âge

Le passage au lait « 2e âge » se fera lorsque le bébé mangera au moins un repas par jour constitué d’aliments solides, sans la nécessité de compléter avec du lait. Ce changement s’effectue souvent autour des 6 mois de l’enfant. Une fois encore, il convient de se référer aux indications du fabricant afin de savoir quelle quantité donner à votre tout-petit et comment doser ses biberons.

L’alimentation de votre bébé, de la naissance à ses 12 mois, évolue de façon spectaculaire. En introduisant les aliments solides de façon progressive et en suscitant l’intérêt de votre enfant, la diversification alimentaire se fera très naturellement.

Les trois points clés à retenir sur l’alimentation du bébé selon son âge :

  • Une alimentation exclusivement faite de lait jusqu’à ses 4 mois révolus ;
  • L’introduction progressive de fruits, légumes et yaourt dès le 5e mois ;
  • Entre 6 et 8 mois, une diversification plus large et un passage au lait 2e âge.
A propos de l'auteur
Paul Musset
Paul Musset
Docteur en pharmacie
Diplômé d’un doctorat en pharmacie de l’université de Reims, Paul Musset est passionné de médecine naturelle et de nutrition sportive. Il vous accompagne dans « Mon journal bien-être et beauté » en vous prodiguant ses conseils santé et bien-être.
Comment prendre soin de sa peau avec les changements de saison ? ◀◀
Quels compléments alimentaires pour améliorer le tonus sexuel ? ►►