Couches pour bébé :
comment s'y retrouver parmi tous les modèles de couches ?

Ecrit par Paul Musset, Docteur en pharmacie | publié le

Couches pour bébé : comment s'y retrouver parmi tous les modèles de couches ?

Jetables ou lavables, classiques ou écologiques, petites ou grandes, les couches existent dans des centaines de modèles ! Comment choisir les meilleures couches pour votre enfant ?

La couche : une longue évolution à travers le temps

Les bébés étaient autrefois emmaillotés de façon bien serrée car, pensait-on, cela facilitait la croissance de jambes bien droites. Dure époque pour les petits qui, on le sait, aiment tant gigoter des gambettes ! Pourtant, cette habitude a persisté au moins jusqu'au début du XXe siècle.

Les bébés sont ensuite langés avec des pièces de simple tissu ou de tissu-éponge absorbant, sans comprimer leurs jambes. Les premières couches imperméables datent de cette époque, mais la partie extérieure étant en caoutchouc ; elles étaient peu pratiques, très volumineuses et pouvaient causer des allergies.

Entre les années quarante et soixante, on voit apparaître le plastique pour la partie culotte. Mais ce n'est qu'à partir des années soixante-dix que les couches jetables commencent à être utilisées en France. Toutefois, de nos jours, par souci d'écologie et d'économie, on voit de plus en plus de parents revenir aux couches lavables. En effet, un enfant entre sa naissance et ses deux ans et demi a besoin d'être changé environ 6 000 fois, produisant une tonne de déchets par an.

Les couches lavables : le retour en force

Les couches lavables ont beaucoup progressé depuis l'époque des langes et des bandes de tissu-éponge d'autrefois. L'offre se multiplie et leur utilisation est de plus en plus pratique. Côté esthétique, les jeunes parents peuvent se faire plaisir et côté confort, bébé expérimente douceur et souplesse, au moins autant qu'avec des couches jetables.

Les couches lavables, comment ça marche ?

Il y en a de plusieurs sortes mais, en général, tout tourne autour des modèles « tout en deux » ou « tout en un ». Dans les deux cas, il y a une culotte en matériau imperméable, contenant un système de maintien pour l'insert absorbant qui est soit à acheter séparément (TE2) soit compris avec chaque couche (TE1). Il s'agit d'une pièce de tissu absorbant en coton, bambou, microfibre, chanvre ou autres matériaux, qui est préformée ou bien que l'on plie pour obtenir plusieurs épaisseurs et que l'on glisse dans la couche. Dans certains modèles, on peut poser un voile doux et perméable en coton par-dessus l'insert, ce qui facilite le nettoyage.

Les couches lavables représentent un investissement certain au départ mais à terme, elles sont économiques. La plupart d'entre elles sont conçues en taille unique avec des systèmes de boutons-pressions pour accompagner votre enfant de la naissance à l'âge de la propreté. Si vous avez plusieurs enfants en bas âge, elles peuvent servir à tous.

Les couches jetables : la praticité

Malgré le succès grandissant des couches lavables, les couches jetables pour bébé représentent tout de même l'immense majorité (97 à 98 %) des couches vendues dans notre pays. Elles sont constituées de matériaux plastiques, de polymères et de matériaux absorbants, avec un voile en matières naturelles au contact de la peau de bébé. Ce sont elles qui nécessitent le moins de travail puisqu'il suffit de les rouler une fois salies et de les jeter à la poubelle.

Elles existent en différentes tailles selon l'âge et le poids du bébé :

  • Taille 1 : 2 à 5 kilos (de la naissance à 2-3 mois) ;
  • Taille 2 : 3 à 6 kilos (de la naissance à 3-4 mois) ;
  • Taille 3 : 4 à 9 kilos ;
  • Taille 4 : 7 à 18 kilos ;
  • Taille 5 : 11 à 25 kilos ;
  • Taille 6 : + de 16 kilos.

Côté matériaux, les fabricants ont pris beaucoup plus de précautions ces dernières années pour retirer des composants tous les produits potentiellement toxiques ou allergisants qui avaient fait polémique à un certain moment.

Couches et érythème fessier
Votre bébé a les fesses rouges, irritées, parfois sanguinolentes par endroits ? Il s'agit sans doute d'un érythème fessier, sans gravité, mais douloureux ! Cela peut se produire suite à un traitement antibiotique, à une diarrhée avec des selles trop acides, à une fréquence de change insuffisante, à une allergie à un matériau ou à une poussée dentaire, par exemple. Pour prévenir ce problème, changez souvent votre bébé, au moins six à huit fois par jour, et privilégiez les couches faites de matières naturelles, au moins pour la partie en contact avec la peau fragile de bébé. Si le problème est installé, il est important de le traiter avec des crèmes apaisantes pour éviter toute surinfection. Il disparaîtra en quelques jours.

Jetables ou lavables : faites votre choix selon vos critères

1. Aspect économique : les couches jetables sont plus économiques à court terme et donc plus adaptées aux petits budgets. Les couches lavables sont plus économiques à long terme, mais il faut au départ pouvoir s'acheter une vingtaine de couches en moyenne. Elles coûtent environ 15-20 € chacune selon les marques. Il faut aussi penser au fait que cela représente beaucoup de machines à laver !

2. Aspect sécuritaire : les couches jetables, un temps décriées, remplissent aujourd'hui tous les critères de sécurité exigés par les jeunes parents pour la santé de leur enfant (matériaux naturels et hypoallergéniques privilégiés). À condition de choisir la qualité ! Voici une sélection de marques de couches de qualité pour vous garantir des changes aussi sains que pratiques pour votre bébé. Les couches lavables sont également très sûres à condition d'être correctement lavées, rincées et séchées.

3. Aspect écologique : avec 3,5 milliards de couches (351 000 tonnes de déchets non recyclables) jetées par an en France, les couches jetables ne remportent pas la palme en matière d'écologie.

4. Aspect pratique : en revanche, les couches jetables sont assurément championnes en matière de facilité d'emploi. Toutes prêtes, faciles à transporter et à utiliser n'importe où, elles ne demandent aucun travail supplémentaire et sont particulièrement adaptées pour les mamans débordées ou qui ont repris le travail.

Lorsque bébé vient au monde et dans les mois qui suivent, l'essentiel est de garder son équilibre et son énergie pour profiter sereinement de cette période aussi heureuse que fatigante, tout en vivant selon ses moyens et ses valeurs. Il n'y a donc pas de « mauvais choix » en matière de couches, mais uniquement des choix adaptés à chaque situation.

Les trois points clés à retenir sur les couches pour bébés :

  • Les couches jetables sont les meilleures en matière de praticité et elles sont aujourd'hui sûres pour la santé de bébé ;
  • Les couches lavables sont plus écologiques et économiques à long terme ;
  • Avant de faire votre choix, n'hésitez pas à lire de nombreux avis ou à enquêter autour de vous pour faire le plein d'expériences. Elles vous aideront dans votre décision… qui n'appartient qu'à vous !
A propos de l'auteur
Paul Musset
Paul Musset
Docteur en pharmacie
Diplômé d’un doctorat en pharmacie de l’université de Reims, Paul Musset est passionné de médecine naturelle et de nutrition sportive. Il vous accompagne dans « Mon journal bien-être et beauté » en vous prodiguant ses conseils santé et bien-être.
Comment avoir une bonne hygiène nasale ? ◀◀
Les oméga 3 : Quels bienfaits pour notre santé ? ►►