Poussées dentaires :
comment soulager les douleurs de bébé ?

Ecrit par Paul Musset, Docteur en pharmacie | publié le

Poussées dentaires : comment soulager les douleurs de bébé ?

La poussée dentaire est appréhendée par tous les jeunes parents qui savent que cet épisode incontournable de la vie de bébé peut être parfois un cap difficile à passer. Douleurs, fièvre, érythèmes, rhume… Une poussée dentaire rend la vie compliquée à bébé. Pourquoi est-ce si douloureux ? Quels sont les moyens de soulager bébé ? Focus sur une étape de la vie délicate à passer.

Poussée dentaire de bébé : explications

Poussée dentaire et âge : de la dent de lait à la dent définitive

Les premières dents qui poussent sont communément appelées « dents de lait ». Elles font en général leur apparition entre 4 et 7 mois, et vont tour à tour pousser dans la bouche d’un bébé. Vers l’âge de 3 ans, les 20 dents de lait sont en principe sorties. Il s’agit de :

  • 8 incisives ;
  • 4 canines ;
  • 4 prémolaires ;
  • 4 molaires.

Ces dernières vont ensuite tomber au cours de l’enfance pour laisser la place aux dents définitives.

Parallèlement, 8 autres molaires définitives vont percer directement sans passer par l’étape de la dent de lait. Au final, ce sont 32 dents qui tapissent la mâchoire, dont 4 de sagesse.

Poussée dentaire : des signes qui ne trompent pas

Les mouvements effectués par la dent pour se placer correctement dans la mâchoire et le passage au travers de la gencive sont souvent difficiles à supporter pour le petit organisme d’un nourrisson. Ce processus se traduit par une inflammation de la gencive, principal signe de l’arrivée d’une dent de lait.

En parallèle, d’autres symptômes de la poussée dentaire sont assez évocateurs d’une dent qui perce. Il s’agit le plus souvent :

  • D’un état grognon ;
  • D’une diminution de l’appétit ;
  • D’une salivation intense ;
  • De rougeurs au niveau des joues ;
  • D’un gonflement des gencives ;
  • D’un érythème fessier.

Un symptôme peu courant : la dent noire
Il arrive parfois que la dent qui pousse présente quelques traces noires. Il s’agit en réalité de tartre juvénile. Celui-ci est lié à la présence d’une bactérie au moment de la percée. Cette situation n’est pas le signe d’une mauvaise santé des dents ni d’un défaut d’alimentation. La dent noire ne présente aucun danger pour la dentition. Toutefois, elle est assez inesthétique. Pour y remédier, un simple polissage chez le dentiste devrait suffire.

Poussées dentaires et maladies : quel lien ?

Les poussées dentaires sont souvent accompagnées d’un rhume, d’une rhinopharyngite, d’une otite ou de toute autre infection courante touchant la sphère ORL. De ce fait, ces maladies sont généralement considérées comme un symptôme de la poussée dentaire.

En réalité, ce n’est pas si évident. La poussée dentaire ne va pas automatiquement déclencher une de ces maladies. Toutefois, lorsqu’une dent est en mouvement, toutes les défenses immunitaires se concentrent sur ce phénomène. Ainsi, les barrières aux virus et aux bactéries habituellement présentes au niveau de la sphère ORL sont levées et ces derniers s’installent plus facilement chez l’enfant.

Comment soulager une poussée dentaire ?

Les solutions d’accompagnement

Les remèdes naturels

Il est impossible de lutter contre une dent qui pousse. Il s’agit d’un processus naturel qui concerne tous les bébés. Néanmoins, pour soulager les symptômes qui accompagnent la poussée dentaire, plusieurs solutions naturelles sont disponibles :

  • Les huiles essentielles : sous forme de gel, elles peuvent être utilisées en synergie pour soulager les gencives de bébé par une action de massage. Les extraits de plantes utilisés sont le plus souvent issus de la camomille et du giroflier. Chez Cocooncenter, nous avons notamment sélectionné le gel pour poussées dentaires de chez Pranarôm ;
  • L’homéopathie : elle est très utile pour soigner naturellement et sans danger pour la santé tous les symptômes liés à la poussée dentaire.

Les accessoires à mordiller

S’ils n’ont pas d’effet sur les troubles liés à la poussée dentaire, ils sont appréciés pour leur capacité à soulager localement les douleurs des gencives en les massant. L’anneau de dentition est le plus souvent utilisé. Pour une meilleure efficacité, il est conseillé de le placer au réfrigérateur avant de le donner à un bébé. Le froid peut en effet servir d’anesthésiant pour les gencives irritées.

Fièvre lors de la poussée dentaire : les solutions médicamenteuses

Lorsque les remèdes présentés ci-dessus sont inefficaces pour calmer un bébé qui souffre d’une dent qui perce, la prise d’un antalgique peut être une solution. Une dose de paracétamol adaptée à l’âge de l'enfant permettra notamment d'apaiser la douleur et de faire baisser une éventuelle fièvre.

Soulager la poussée dentaire de bébé : les gestes à éviter

Lorsque, malgré toutes les initiatives pour calmer les douleurs liées à une dent qui pousse, ces dernières sont toujours présentes, vous pouvez être tenté de forcer le destin en perçant la gencive pour faciliter la sortie de la dent. Cette intervention est à proscrire, car cela favorise les infections.

Par ailleurs, voici une liste de quelques gestes à éviter en cas de poussée dentaire :

  • Donner à bébé un accessoire en caoutchouc non homologué ou non adapté à mâchouiller. Il risquerait de se blesser ou de s’étouffer ;
  • Lui mettre un collier d’ambre. Il est souvent apprécié des parents pour ses vertus apaisantes. Pour autant, son utilisation est déconseillée par les professionnels suite à des risques élevés d’étranglement ;
  • Lui donner régulièrement des biscuits dits « de dentition ». Ces derniers sont généralement très sucrés et favorisent l’apparition de caries.
Notre sélection de produits contre les poussées dentaires

Fièvre lors de la poussée dentaire : quand faut-il consulter ?

Une dent qui perce n’est pas une maladie. S’il est vrai que les symptômes associés sont souvent gênants et douloureux, aucun traitement sur prescription ne pourra être utile. Toutefois, toute l’immunité est concentrée sur la dent qui perce, ce qui laisse une porte ouverte aux virus et bactéries. Une fièvre persistante peut être le signe d’une infection. Dans ce cas, la consultation médicale s’impose.

Pour faire face à une dent qui perce, il n’y a donc pas beaucoup d’autres solutions que la patience et les soins apportés pour soulager la douleur dentaire de bébé. Dans ces périodes un peu difficiles, quelques gestes tendres et une attention particulière peuvent déjà suffire à calmer un petit grognon.

Poussée dentaire de bébé, les trois points clés à retenir :

  • Il n’existe aucun moyen de prévenir une poussée dentaire. C’est un processus normal que l’on peut juste soulager.
  • Les bébés ne sont pas égaux devant les poussées dentaires. Chez certains, cela va passer inaperçu, alors que chez d’autres, l’étape sera plus compliquée à franchir.
  • Ce sont les 20 premières dents (dents de lait) qui sont les plus sujettes aux douleurs. Les poussées dentaires qui suivent passent en général totalement inaperçues.
A propos de l'auteur
Paul Musset
Paul Musset
Docteur en pharmacie
Diplômé d’un doctorat en pharmacie de l’université de Reims, Paul Musset est passionné de médecine naturelle et de nutrition sportive. Il vous accompagne dans « Mon journal bien-être et beauté » en vous prodiguant ses conseils santé et bien-être.
Eau florale : à chaque peau son concentré de bienfaits ◀◀
Comment prendre soin de vos ongles ►►