Top 10 des aliments coupe-faim

Ecrit par Paul Musset, Docteur en pharmacie | publié le

Top 10 des aliments coupe-faim

Une petite fringale de temps en temps ne fait de mal à personne. Mais, lorsque l’habitude prend le pas sur l’exception, l’action peut vite se transformer en grignotage compulsif et nuire à la santé. Pour éviter les envies de manger intempestives et nuisibles, les aliments coupe-faim peuvent vous aider. Comment opèrent-ils ? Lesquels choisir ? Focus sur les moyens de réduire son appétit de façon naturelle.

Aliments coupe-faim : comment agissent-ils et quel est leur intérêt ?

Qu’est-ce qu’un bon coupe-faim ?

Un coupe-faim fait souvent référence à une substance qui réduit l’appétit. Pour qu’il soit considéré comme efficace, deux conditions doivent être remplies :

  • La rapidité d’action : un coupe-faim a pour objectif de stopper l’envie de manger. Pour qu’il soit efficace, il faut qu’il puisse faire effet rapidement ;
  • La durée d’efficacité : pour éviter que l’appétit ne revienne trop rapidement, un bon coupe-faim agit sur une durée suffisante (plusieurs heures).

Principes d’action

Que ce soit sous forme d’aliments ou de compléments, le coupe-faim agit comme un modérateur d’appétit. Le plus souvent, il contient des molécules qui font gonfler l’estomac. Ce qui renvoie au cerveau un message de satiété, même si physiquement, l’estomac n’est en réalité pas rempli.

D’autres molécules peuvent également agir au niveau du système nerveux. Elles opèrent comme un stimulant, font augmenter la pression sanguine et, par voie de conséquence, contribuent à réduire la sensation de faim.

Enfin, certaines substances agissent sur la sérotonine en limitant sa production. Cette hormone est connue pour stimuler l’appétit.

Le coupe-faim aide-t-il à maigrir ?
Ce n’est pas son objectif premier. Il s’agit davantage de retrouver un rythme alimentaire plus sain et plus régulier. Toutefois, si le coupe-faim est pris en association avec un régime alimentaire équilibré, il permettra en effet de limiter la prise de poids puisqu’il réduit les envies de grignoter.

Top 10 des aliments coupe-faim

1. Le chocolat

Non , vous ne rêvez pas ! Cet aliment plutôt considéré comme une gourmandise posséderait bien des propriétés capables de réduire la sensation de faim. Il diminue la sécrétion de ghréline (hormone de la faim). Toutefois, pour une efficacité optimisée, tous les chocolats ne se valent pas. Les versions blanc et au lait ne sont pas conseillées, car trop riches en graisses. En revanche, un carré de chocolat noir en collation peut vous aider à limiter votre envie de manger, tout en apportant un petit plaisir gustatif.

2. Le konjac

Ce légume est riche en fibres. Ces dernières permettent de réguler la faim en faisant gonfler l’estomac. Cet aliment coupe-faim est également considéré comme un bon capteur de graisses.

3. La pomme

Ce fruit contient des pectines. Ce sont des fibres solubles qui se remplissent d’eau et forment un gel visqueux au sein de notre estomac, ce qui contribue à renforcer l’effet de satiété. Par ailleurs, ce fruit se déguste souvent assez lentement, ce qui laisse le temps au cerveau d’assimiler le fait que l’organisme est rassasié.

4. Le fromage blanc 0 %

Aucun message subliminal n’est envoyé vers le cerveau avec le fromage blanc. C’est en réalité sa forte teneur en protéines qui lui permet de combler les besoins de l’organisme. Grâce à ce type d’aliment à la fois riche et limité en gras, la sensation de satiété peut être rapidement atteinte.

5. Le thé vert

Il remplit à la fois le rôle de coupe-faim et de brûleur de graisse. Sa consommation stimule l’action des hormones rassasiantes dans notre organisme. Pour profiter au maximum de ses vertus, le mieux est d’y ajouter une pointe de citron et de le boire bien chaud.

6. Les lentilles

Leur teneur élevée en protéines et en fibres en fait un excellent modérateur d’appétit. Leur richesse en bonnes protéines et en glucides permet de combler les besoins de l’organisme sur la durée.

7. Les flocons d’avoine

Cet aliment est particulièrement apprécié des nutritionnistes, qui le recommandent souvent au petit-déjeuner. Cette forme de céréales a fait l’objet de diverses études qui ont confirmé que sa consommation le matin aide à réduire les sensations de faim dans les heures qui suivent pour tenir plus facilement jusqu’au déjeuner.

8. L’avocat

Si ce fruit est particulièrement reconnu pour sa richesse en graisse, il n’en reste pas moins un très bon coupe-faim, car sa consommation permet de limiter les fringales épisodiques entre les repas.

9. L’œuf

Riche en protéines, l’œuf prend du temps à être digéré. Cela permet de prolonger la sensation de satiété. En revanche, dans la mesure où le jaune est très riche en graisses, n’hésitez pas à le délaisser et à privilégier uniquement le blanc, tout aussi rassasiant et nettement moins calorique.

10. L’eau

Avec l’eau, il n’est pas question de combler les besoins caloriques de l’organisme. Celle-ci prend néanmoins de la place dans l’estomac et peut contribuer à limiter l’appétit. Pour profiter de son effet modérateur d’appétit, n’hésitez pas à boire un verre d’eau quelques minutes avant votre repas.

Dire stop au grignotage : nos astuces

Stopper la faim grâce à des aliments coupe-faim, c’est possible. Toutefois, les envies de manger surviennent parfois sans appétit. C’est ce qu’on appelle le grignotage compulsif. Pour optimiser l’action des aliments coupe-faim, certains changements sur le plan comportemental sont les bienvenus. En voici quelques exemples.

Bien dormir

Le manque de sommeil, en stimulant la production de ghréline, stimule également l’appétit. Par ailleurs, lorsque nous dormons, notre organisme sécrète une autre hormone : la leptine. Cette dernière favorise la satiété.

Manger lentement

Le cerveau a besoin d’un certain laps de temps pour se rendre compte que le niveau de satiété est atteint. En général, il faut compter entre 15 et 20 minutes pour que le message envoyé par l’estomac soit assimilé par le cerveau.

Limiter les régimes trop contraignants

Lorsqu’on veut perdre du poids, on peut facilement être tenté d’adopter un régime drastique. Toutefois, ce type de processus peut avoir un effet revers de médaille. Une fois la cure terminée, le corps et l’esprit ont besoin de combler une frustration ressentie lors du régime. C’est à ce moment-là que le grignotage compulsif peut plus facilement s’installer.

Lutter contre le stress grâce aux méthodes de relaxation

Lorsque nous sommes en état de stress, nous sécrétons une hormone nommée cortisol. Celle-ci a le don de stimuler l’appétit ou tout au moins l’envie de grignoter. Pour limiter ces effets nocifs du stress, adopter des méthodes de relaxation est un bon moyen de retrouver un apaisement tout en contrôlant les fringales liées à l’anxiété.

Adopter des compléments alimentaires

Comme nous l’avons vu plus haut, il existe un moyen de lutter contre les sensations de faim intempestives. En effet, pour optimiser les bienfaits des aliments coupe-faim, ces derniers sont utilisés dans la composition de compléments alimentaires modérateurs d’appétit.

Pour lutter contre l’envie de manger, les aliments coupe-faim peuvent vite devenir vos alliés. En parallèle, le comportement et les habitudes alimentaires contribuent à optimiser leurs effets.

Les trois points clés à retenir sur les aliments coupe-faim :

  • Les coupe-faim ont pour vocation de limiter la sensation d’appétit. Ils peuvent se présenter sous la forme d’aliments ou de compléments ;
  • Les aliments coupe-faim sont souvent riches en fibres, car ces dernières ont le don de gonfler dans l’estomac, ce qui permet d’accélérer la sensation de satiété ;
  • La pomme est l’un des aliments coupe-faim les plus reconnus et les plus utilisés dans les compléments alimentaires.
A propos de l'auteur
Paul Musset
Paul Musset
Docteur en pharmacie
Diplômé d’un doctorat en pharmacie de l’université de Reims, Paul Musset est passionné de médecine naturelle et de nutrition sportive. Il vous accompagne dans « Mon journal bien-être et beauté » en vous prodiguant ses conseils santé et bien-être.
Adoptez le savon au lait de chèvre pour vos soins visage ◀◀
Anti-transpirant naturel : pourquoi et comment le choisir ? ►►