Anti-transpirant naturel :
pourquoi et comment le choisir ?

Ecrit par Paul Musset, Docteur en pharmacie | publié le

Anti-transpirant naturel : pourquoi et comment le choisir ?

Citrus, pierre d’alun, aloe vera… Pour lutter contre la transpiration, il existe de nombreux remèdes naturels. Si leur efficacité n’est pas toujours forcément aussi renommée que les déodorants de synthèse, leurs bienfaits pour la santé et l’environnement les rendent très intéressants. Pourquoi opter pour un anti-transpirant naturel ? Comment le choisir ? Focus sur les meilleurs déodorants naturels et les gestes à adopter pour une transpiration mieux contrôlée.

Pourquoi privilégier un anti-transpirant naturel ?

La transpiration : un processus naturel indispensable

Notre organisme est programmé pour supporter une température corporelle avoisinant les 37°C. Lorsque notre corps subit une hausse de température soudaine, il est nécessaire de procéder à une évacuation de ce trop-plein de chaleur. Une alerte est alors envoyée à notre cerveau qui réagit en envoyant du sang vers l’épiderme. Cela provoque alors une action des glandes sudoripares qui évacuent la chaleur sous forme d’eau par le biais des pores de la peau.

Outre cette action régulatrice, la transpiration est également essentielle pour évacuer les toxines et déchets présents dans l’organisme.

Pourquoi la sueur sent-elle mauvais ?
Lorsque l’évaporation de la sueur atteint la surface de la peau, celle-ci entre en contact avec des bactéries naturellement présentes au niveau de l’épiderme et dont la prolifération est favorisée par l’humidité stagnante. Le mélange et la macération des substances favorisent l’odeur nauséabonde que peut déclencher la transpiration.

Les dangers des sels d’aluminium controversés

Pour contrer les effets olfactifs de la sueur, les déodorants ont adopté un composant chimique : les sels d’aluminium. Ils ont la faculté de réduire la taille des pores, ce qui permet de limiter la sudation.

Aussi efficace soit-elle, l’utilisation d’un anti-transpirant à base de sels d’aluminium fait débat pour deux raisons :

  • En stoppant la transpiration, ils nuisent au fonctionnement naturel et vital de l’organisme. Toutefois, dans la mesure où ces derniers n’agissent que localement (où ils ont été appliqués), ils ne risquent pas d’empêcher la totalité du processus de transpiration ;
  • Ils pourraient avoir un effet cancérigène et pourraient favoriser le développement d’un cancer du sein, notamment. Néanmoins, en 2020, le Comité Scientifique pour la Sécurité des Consommateurs, a rendu un verdict dédouanant les sels d’aluminium de tout rapport avec l’apparition d’un cancer. Dans les déodorants antitranspirants, la dose de sels d’aluminium reste en dessous du seuil considéré comme toxique pour la santé.

5 remèdes pour lutter contre la transpiration naturellement :

Si les dernières actualités scientifiques tendent à innocenter les sels d’aluminium dans le développement d’une maladie grave, ils n’en restent pas moins chimiques et nocifs pour l’environnement. En effet, déjà très présents dans notre vie quotidienne (notamment dans l’eau potable), limiter leur utilisation contribue à préserver le bien-être de la planète.

Bien entendu, ce n’est pas pour autant que nous devons être condamnés à supporter l’odeur nauséabonde de la transpiration. Voici quelques antitranspirants naturels qui peuvent vous aider à préserver vos aisselles de l’humidité tout en les laissant saines.

Le citron vert

C’est son acidité qui en fait un ennemi redoutable de la sudation. En effet, le citron vert participe à limiter la production de sueur tout en évitant de la stopper. Par ailleurs, il préserve la peau de l’invasion d’agents pathogènes grâce à son action antibactérienne. Comment l’utiliser ? Rien de plus simple, coupez le fruit en deux et frottez une partie contre vos aisselles, puis laissez sécher.

Remarque
Par sa nature acide, le citron peut piquer une peau irritée. Nous vous conseillons donc d’éviter de l’utiliser sur une peau fraîchement épilée.

La pierre d’alun

Cette méthode naturelle est sûrement la plus connue pour lutter contre la transpiration. De nombreux déodorants à la pierre d’alun existent d’ailleurs. La pierre d’alun est un antitranspirant qui agit un peu comme les sels d’aluminium en bouchant les pores. Ses propriétés astringentes et antibactériennes permettent de maintenir la peau à l’abri de l’humidité et des microbes.

L’aloe vera

Également très présente dans de nombreux produits de cosmétique, cette plante possède à la fois des vertus antiseptiques et hydratantes. Elles favorisent le resserrement des pores, ce qui aide à réduire la production de sueur. Par ailleurs, elle procure naturellement une odeur fraîche à la peau tout en la protégeant. En période de grosses chaleurs, c’est l’anti-transpirant idéal à utiliser au quotidien.

Le bicarbonate de soude

Ce remède de grand-mère est multifonction. Il se décline en version cosmétique, mais sert également en cuisine. Pour un déodorant, nous vous conseillons de privilégier la première option, car le bicarbonate de soude alimentaire peut avoir un effet peeling, ce qui n’est pas idéal pour les aisselles. Ce sont ses capacités bactériostatiques qui en font un très bon déodorant naturel. Il évite donc la multiplication des bactéries responsables des mauvaises odeurs de sueur.

L’huile essentielle de palmarosa

En cas d’hyperhidrose (transpiration excessive), l’huile essentielle de palmarosa est particulièrement efficace, grâce à son fort pouvoir antibactérien. Elle met la peau à l’abri de la prolifération de champignons et masque les odeurs de transpiration.

Limiter la transpiration excessive : astuces au quotidien

Utiliser un déodorant naturel pour se protéger des mauvaises odeurs dues à la transpiration, c’est une bonne solution. Toutefois, lorsque la transpiration est excessive, cela ne suffit peut-être pas. Voici quelques conseils simples à appliquer au quotidien pour limiter les désagréments et les malaises causés par une hyperhidrose.

Adopter une bonne hygiène

Comme nous l’avons évoqué à de nombreuses reprises, ce n’est pas le fait de transpirer qui est gênant, mais l’odeur nauséabonde qui se dégage du mélange de bactéries et de gouttes de sueur. Pour éviter ce phénomène, avoir une hygiène irréprochable est essentiel. En débarrassant la peau des impuretés au quotidien, vous éliminerez par la même occasion les bactéries présentes en surface.

Éviter les vêtements trop serrés et les matières synthétiques

L’humidité favorise la colonisation des substances bactériennes. En privilégiant les vêtements aérés, vous limiterez un facteur de transpiration : la sensation d’étouffement de la peau. Par ailleurs, le choix des matières de vêtements est également crucial. Privilégiez les fibres naturelles, comme le coton, qui laissent mieux respirer la peau.

Bien choisir ses aliments

Ce n’est peut-être pas la première idée qui vous vient à l’esprit lorsque vous imaginez des conseils pour moins transpirer, mais ce que vous mangez joue également un rôle clé dans le fait de transpirer. À titre d’exemple, certains aliments comme l’ail, l’oignon ou les épices favorisent une augmentation de la température corporelle, et par voie de conséquence, de la sudation.

S’épiler les aisselles

Les bactéries adorent se loger dans les poils. En les rasant, vous contribuez donc à limiter leur installation.

Transpirer est tout à fait naturel. C’est même essentiel. Pour limiter les odeurs nauséabondes de la transpiration, il existe de nombreux moyens à la fois sains pour le corps et pour l’environnement.

Les trois points clés à retenir sur les anti- transpirants naturels :

  • La transpiration est indispensable pour le bon fonctionnement de l’organisme. Il faut éviter de la stopper complètement. L’anti-transpirant naturel n’a pas pour vocation d’éliminer radicalement la fonction de sudation, mais plutôt de limiter la prolifération des bactéries à l’origine des mauvaises odeurs ;
  • Le bicarbonate de soude, le citron vert, l’aloe vera et la pierre d’alun sont des remèdes naturels contre la transpiration ;
  • En cas de transpiration excessive, l’efficacité des déodorants naturels peut être optimisée par des actions simples au quotidien : une hygiène irréprochable, des vêtements adaptés et une alimentation contrôlée.
A propos de l'auteur
Paul Musset
Paul Musset
Docteur en pharmacie
Diplômé d’un doctorat en pharmacie de l’université de Reims, Paul Musset est passionné de médecine naturelle et de nutrition sportive. Il vous accompagne dans « Mon journal bien-être et beauté » en vous prodiguant ses conseils santé et bien-être.
Top 10 des aliments coupe-faim ◀◀
Savon noir : six utilisations à connaître pour vous et votre maison ►►