Spray, collier, shampoing :
quel anti-puces pour chien choisir ?

Ecrit par Paul Musset, Docteur en pharmacie | publié le

Spray, collier, shampoing : quel anti-puces pour chien choisir ?

Votre ami à 4 pattes se gratte sans cesse ? C’est peut-être une invasion de puces qui est à l’origine des démangeaisons. Pour protéger votre chien des parasites, il existe différents moyens comme le spray, le collier ou le shampoing. Quelles sont leurs caractéristiques ? Quel est le meilleur anti-puces pour votre animal. Tour d’horizon des équipements antiparasites pour chien.

Pourquoi faut-il protéger les chiens des parasites ?

Votre animal adore les balades en pleine nature

Ce n’est pas un secret, dès qu’il en a l’occasion, votre chien adore jouer les explorateurs à l’extérieur. Boue, flaques, herbes hautes… Rien ne lui fait peur, et la moindre odeur l’attire. Pour lui, il n’y a rien de plus agréable que de se rouler dans l’herbe et de renifler les moindres recoins.

Les risques d’invasion pour la maison

Si le fait de laisser votre animal vaquer à ses occupations au grand air est parfaitement normal, il convient toutefois de rester vigilant à son retour. En effet, il n’est pas rare que ce dernier revienne accompagné d’hôtes qui ne sont pas les bienvenus dans la maison. C’est notamment le cas des puces et autres parasites, qui ont le don de se développer à vitesse grand V et d’envahir votre habitation en un temps record. C’est une des nombreuses raisons pour lesquelles repousser ces ennemis microscopiques est une priorité.

Les dangers liés aux parasites : maladies

L’autre raison de veiller à protéger votre chien des parasites est directement liée à sa santé. Il existe notamment deux espèces particulièrement nuisibles pour votre animal : la puce et la tique. Outre les démangeaisons et l’inconfort qu’elles peuvent provoquer pour votre compagnon à 4 pattes, elles sont également une menace pour sa santé.

Les puces

Ce minuscule insecte à première vue inoffensif peut en réalité être problématique. Il induit de fortes démangeaisons qui peuvent, au fil du temps, provoquer des plaies. Elles-mêmes peuvent être la cause d’infections. Par ailleurs, certains chiens sont intolérants à la salive de puce. Ils peuvent alors développer une dermatite (maladie de peau).  Les puces sont également à l’origine d’infestations de vers parasitaires.

Les tiques

C’est un fléau pour les animaux. Ce minuscule parasite peut provoquer à lui seul une pathologie grave : la maladie de Lyme. La tique est particulièrement présente dans les endroits qui abritent de nombreux végétaux comme les prairies, les forêts et les jardins. Tout comme la puce, la tique est hématophage, elle se nourrit exclusivement de sang. C’est pourquoi les animaux sont des cibles idéales pour ces parasites.

Dispositifs anti-puces pour chien : présentation et usages

Pour garantir un bien-être optimal à son animal, protéger sa santé et préserver la maison des parasites, il est indispensable de choisir un dispositif antiparasitaire pour chien. Plusieurs solutions peuvent être envisagées, telles que les pipettes (spot-on), les colliers, les comprimés anti puces, les sprays et les shampoings antiparasitaires.

Le collier anti-puces

Ce dispositif est composé d’agents chimiques qui agissent comme un insecticide. Les substances actives se propagent au niveau de l’ensemble du pelage de l’animal et éliminent de façon définitive tous les parasites.

Les principaux avantages du collier antiparasitaire résident dans la praticité et la durée d’efficacité. En effet, en un simple accrochage, votre compagnon à 4 pattes bénéficie d’une protection qui peut durer jusqu’à 8 mois.

Le spray

Il est redoutable en cas d’invasion, car son action est très rapide. Il suffit en effet de pulvériser le corps de l’animal, et le tour est joué. La durée d’efficacité du spray est en moyenne d’un mois, sous condition d’avoir bien appliqué le produit. À noter que ce type de dispositif nécessite un grand nombre de pulvérisations, et qu’il n’est pas toujours simple de réussir à maintenir son animal en position lors de l’opération.

Le shampoing

Cette alternative peut être utilisée seule ou en complément d’un autre dispositif. Bien appliqué, il est efficace. Il existe sous forme classique, mais également sous forme de shampoing sec, plus facile à utiliser.

Notre sélection de shampoings anti-puces pour chien

Le dimethicone : l’alternative écologique aux insecticides
Si vous souhaitez éviter d’avoir recours à des produits chimiques pour protéger votre animal des insectes et des acariens, l’antiparasitaire à base de diméthicone représente une bonne alternative. Cette substance opère un effet paralysant sur les parasites. Ces derniers perdent alors leur capacité à se nourrir et à s’accrocher. Ils finissent par tomber, et les récalcitrants peuvent être plus facilement éliminés grâce à un brossage adapté (à l’aide d’un peigne de préférence).

3 conseils pour bien choisir son antiparasitaire

Différenciez prévention et élimination

Avant de choisir le dispositif, une analyse de la situation est indispensable. Les parasites sont-ils déjà présents ou le but est-il d’éviter leur arrivée ? Il existe en effet différentes catégories :

  • Les antiparasitaires répulsifs : ils ont pour but d’éloigner les petites bêtes et de protéger l’animal de leur attaque. En revanche, ils n’ont pas d’efficacité sur une invasion déjà présente ;
  • Les traitements d’élimination : ils ont pour mission de tuer les acariens.

Le plus souvent, les dispositifs tels que les colliers ou les sprays ont les deux fonctions, mais certains accessoires à base d’huile essentielle n’ont qu’une utilité préventive. Il est donc important de vérifier ce point avant de faire son choix.

Adaptez le dispositif à la taille et à l’âge de l’animal

Petit ou grand chien, chiot ou adulte… La taille et l’âge de l’animal sont un critère également important dans le choix de l’anti-puces. En effet, pour les colliers, il existe des gabarits en fonction de la corpulence. Par ailleurs, si les dispositifs comme le spray peuvent être très pratiques pour les petits gabarits, leur utilisation sur les gros chiens montre vite leur limite, puisqu’ils exigent d’appliquer plus de produit.

Prenez en compte l’environnement

Pour vous débarrasser des parasites qui ont pris leur quartier dans le pelage de votre chien, le traitement sur l’animal ne suffit pas forcément. En effet, il convient aussi de traiter l’environnement de votre compagnon (coussin, panier, tapis…), mais également les différents endroits de la maison où le chien est susceptible de s’installer (canapé, lit, chaise…). La voiture est également un lieu qu’il faudra traiter pour éliminer les parasites. Pour y parvenir, il existe des sprays antiparasitaires spécifiques à l’habitat.

L’invasion de puces chez les animaux est très fréquente, et ces petites bêtes peuvent rapidement les rendre fous. Pour préserver votre chien et le mettre à l’abri des parasites, vous avez le choix entre collier, shampoing et spray. À vous de décider !

Les trois points clés à retenir sur les anti-puces pour chien :

  • Les puces et les tiques sont les parasites les plus fréquents qui s’invitent sur le pelage des chiens. Sans traitement adapté, le risque sanitaire pour l’animal est réel ;
  • Le collier anti-puces est le dispositif qui offre la plus grande durée d’efficacité. Il convient en revanche de s’assurer de sa compatibilité avec le gabarit du chien ;
  • Les colliers, sprays ou shampoings contre les puces peuvent offrir deux fonctions : insecticide et insectifuge. La plupart des dispositifs offrent les deux options. Ce point est à vérifier avant l’achat.
A propos de l'auteur
Paul Musset
Paul Musset
Docteur en pharmacie
Diplômé d’un doctorat en pharmacie de l’université de Reims, Paul Musset est passionné de médecine naturelle et de nutrition sportive. Il vous accompagne dans « Mon journal bien-être et beauté » en vous prodiguant ses conseils santé et bien-être.
BB crème ou fond de teint : comment enfin faire le bon choix ? ◀◀
Changer bébé : 4 indispensables à avoir chez soi ►►