Réussir sa coloration naturelle de cheveux à la maison

Ecrit par Marion, Esthéticienne / Cosméticienne | publié le | mis à jour le 17/09/2020

Réussir sa coloration naturelle de cheveux à la maison

Vous souhaitez vous occuper vous-même de colorer vos cheveux en appliquant une coloration naturelle à la maison ? Moins nocives pour la fibre capillaire, les colorations végétales s’appliquent facilement chez soi, pour un résultat semblable à un soin professionnel. Voici nos conseils pour une coloration réussie, et comment l’entretenir grâce à des soins capillaires adaptés.

En savoir plus sur les colorations naturelles

Quelle est leur composition ?

Les colorations végétales (ou naturelles) sont composées majoritairement d’ingrédients naturels. Ce sont des pigments végétaux qui permettent de colorer les cheveux, généralement obtenus à partir de poudres de plantes ou de racines, comme l’indigo ou le carthame. Ils sont mélangés à d’autres composants qui fixent la couleur sur les cheveux.

Quelle différence avec une coloration classique ?

Contrairement aux colorations pour cheveux classiques, les colorations naturelles ne contiennent pas de produits chimiques colorants ou oxydants. Ainsi, on ne trouve pas d’ammoniaque ou de peroxyde dans leur composition, ni de parabènes ou silicones. Ces teintures sont plus respectueuses de la fibre capillaire et empêchent de rendre les cheveux secs ou rêches. Elles apportent aussi plus de brillance aux cheveux, et notamment des reflets au soleil. La couvrance est parfois moins « forte » qu’avec une coloration classique, même si elles permettent parfaitement de recouvrir les racines. Enfin, les colorations 100 % naturelles s’estompent petit à petit avec le temps, après plusieurs mois, contrairement aux colorations chimiques permanentes.

Zoom sur le henné
Connaissez-vous le henné ? Cette poudre naturelle, obtenue à partir des feuilles d’un arbuste, permet de colorer les cheveux durablement. On trouve des teintes orangées, jaunes et rouge-auburn. Le henné est aussi réputé pour son action capillaire et pour fortifier les cheveux.

Peut-on trouver toutes les teintes ?

Les teintes disponibles en colorations végétales sont équivalentes aux couleurs que l’on trouve dans les plantes utilisées : ébène, acajou, auburn, doré, mais également des reflets tirant vers le roux ou le rouge. Impossible donc de se colorer les cheveux en bleu ou en rose avec une coloration naturelle. Le panel de teintes est cependant large, et va du blond vénitien au brun très foncé. De même, on ne peut pas passer du brun au blond platine avec une coloration végétale. En effet, pour cela, il faudrait faire une décoloration, qui contient des produits d’oxydation (comme de l’eau oxygénée) qui changent le cheveu en profondeur. Les colorations naturelles permettent néanmoins de couvrir les cheveux blancs. Comme pour une coloration classique, la couleur finale dépendra bien sûr de la teinte naturelle de vos cheveux.

Réussir sa coloration à la maison pas à pas

Préparer les cheveux et le matériel

Avant d’appliquer sa coloration végétale, on peut faire un masque à l’argile verte à ses cheveux afin de les détoxifier et de nettoyer d’éventuels résidus de colorations chimiques précédentes ou de soins capillaires. Ensuite, il est important de protéger sa peau, en couvrant ses épaules et sa nuque. L’idéal est de demander à une autre personne d’appliquer la coloration sur ses cheveux, qui sera elle aussi protégée grâce à des gants. Prévoyez par ailleurs un peigne, de préférence en bois, à proximité. Préparez alors la coloration végétale, en suivant les instructions de la boite : généralement, une poudre colorante est à mélanger avec un produit fixant.

Appliquer la coloration

Vient ensuite l’étape d’application de la coloration. Si vous avez les cheveux courts, celle-ci peut être faite en une seule fois : appliquez le produit d’un côté de la tête puis de l’autre, et finissez par peigner afin de répartir le produit. Si vous avez les cheveux longs, le mieux est de procéder par sections. Commencez par dégager les cheveux du dessous, en attachant le reste avec une pince au-dessus du crâne. Appliquez la coloration sur les longueurs inférieures, peignez pour bien répartir. Lâchez ensuite une section de cheveux supplémentaire au-dessus de la précédente, puis répétez les étapes. Faites de même jusqu’à ce que tous les cheveux soient complètement imbibés. Rien ne vous empêche évidemment de n’appliquer la coloration que sur certaines mèches, pour un effet balayage ou pour donner quelques reflets. Puis laissez agir le temps indiqué sur la coloration.

Rincer et laver les cheveux

Vient ensuite le temps du rinçage. Ici aussi, respectez les consignes indiquées sur la boîte. Afin de se débarrasser de l’excédent de produit, il est préférable de rincer les cheveux, puis de les laver au shampoing deux fois d’affilée. Pour cela, utilisez un shampoing doux, que vous pouvez associer à un après-shampoing ou un masque, surtout si vos cheveux sont longs. Certaines colorations fournissent un baume capillaire nourrissant à appliquer à ce moment-là. Laissez sécher à l’air libre.

Entretenir sa coloration

Lavage des cheveux au quotidien

L’idéal est de laver ses cheveux avec un shampoing doux et naturel, qui ne contient pas de tensioactifs, au pouvoir détergent. Vous pouvez aussi vous tourner vers les gammes de shampoings spécial éclat et brillance, adaptés aux cheveux colorés. Enfin, gardez à l’idée que les cheveux colorés sont souvent plus fragiles, et qu’il est donc préférable de faire des masques et/ou après-shampoings régulièrement, voire des sérums capillaires si vous avez les cheveux bouclés ou abîmés. Même avec les cheveux colorés, continuez par conséquent à les nourrir avec une routine capillaire complète.

Protéger sa coloration pour qu’elle dure

Pour que votre coloration tienne, il est important de prendre soin de vos cheveux avec des soins adaptés. Pour cela, tournez-vous vers des soins pour l’entretien des cheveux colorés. De même, si vous avez opté pour une coloration foncée, évitez de trop vous exposer au soleil, qui a tendance à les éclaircir. Enfin, contrairement aux colorations chimiques, il n’y a pas de contre-indication particulière concernant l’eau de mer ou de piscine en association avec une coloration végétale. En effet, celle-ci ne contient pas de peroxyde ou de colorants synthétiques, et la couleur ne risque pas de tourner au vert en cas de contact prolongé dans de l’eau de piscine chlorée par exemple.

Composition, application, entretien : vous en savez désormais davantage sur les colorations capillaires végétales, qui permettent de colorer les cheveux de façon plus douce, en leur donnant de jolis reflets naturels.

Les trois points clés à retenir sur la coloration naturelle :

  • Les colorations naturelles sont plus respectueuses pour le cheveu ;
  • Elles s’appliquent sur toute la chevelure ou en balayage, comme une coloration classique ;
  • Pour entretenir sa coloration, mieux vaut utiliser des soins adaptés aux cheveux colorés.
A propos de l'auteur
Marion
Marion
Esthéticienne / Cosméticienne
Diplômée en Esthétique/Cosmétique, Marion est spécialisée dans les soins dermo-cosmétiques et le maquillage. A travers « Mon journal bien-être et beauté », elle vous aide à prendre soin de votre visage et de votre corps en vous prodiguant ses conseils beauté.
Quels produits mettre dans votre trousse de voyage contre les piqûres d’insectes ? ◀◀
Le toilettage de son chien chez soi ►►