Cheveux abîmés :
que faire pour leur rendre leur beauté ?

Ecrit par Marion, Esthéticienne / Cosméticienne | publié le | mis à jour le 01/07/2020

Cheveux abîmés : que faire pour leur rendre leur beauté ?

Cheveux cassants, rêches, ternes, fourchus, difficiles à coiffer ? Si vous trouvez vos cheveux abîmés, il est important de bien comprendre leur structure et leurs besoins pour mieux en prendre soin.

Le cheveu et sa structure

La partie visible du cheveu, celle qui joue un rôle si important dans la personnalité d’un visage, est pourtant dénuée de vie, biologiquement parlant.

La partie vivante, c’est la racine (ou follicule pileux), implantée dans le derme du cuir chevelu, à 4 mm de profondeur. Elle est constituée d’un bulbe pilaire comportant à sa base la papille dermique, irriguée par de petits vaisseaux sanguins qui apportent les nutriments aux cellules. Un peu plus haut, une glande sébacée assure la lubrification du cheveu en formation.

La partie « morte » s’appelle la tige. Elle comporte trois couches concentriques. Au milieu, la moelle, partie tendre plus ou moins épaisse (parfois absente dans les cheveux fins) est constituée de cellules sans noyau. Autour, le cortex est composé de kératine à 80 ou 90 %, mais aussi de mélanine. C’est lui qui est responsable de la souplesse et la solidité du cheveu, ainsi que de sa couleur. Enfin, une fine couche d’écailles de kératine disposées en tuiles sert de protection au cheveu contre les agressions et la déshydratation.

Quelles sont les phases de développement du cheveu ?

La formation du cheveu se déroule dans le bulbe, où se multiplient les cellules appelées kératinocytes et mélanocytes. Plus le bulbe se remplit, plus les cellules sont poussées vers l’épiderme, d’où elles sortent sous forme de tige capillaire. La phase anagène désigne la période de pousse d’un cheveu (1 à 2 cm par mois) et dure entre 3 et 7 ans. Il y a ensuite quelques semaines de pause, la phase catagène, puis vient la phase télogène, qui prépare la chute du cheveu. Elle dure environ six mois.

Un cuir chevelu comporte environ 150 000 cheveux d’un diamètre variant de 50 à 100 micromètres. La nature plus ou moins raide ou frisée des cheveux dépend de la forme du bulbe capillaire : plutôt aplatie, elle donnera des cheveux frisés, plutôt ronde, elle donnera des cheveux lisses.

Pourquoi les cheveux deviennent-ils blancs ?
Certains voient leur premier cheveu gris ou blanc apparaître vers la vingtaine, d’autres ont toujours les cheveux bien colorés à cinquante ans. Question d’inégalités génétiques, principalement. Cela dit, tous un jour ou l’autre voient leurs cheveux perdre leur couleur. Pourquoi ? Parce que les mélanocytes, ces cellules qui fabriquent la mélanine, deviennent moins efficaces avec le temps... Moins ils sont performants, moins ils arrivent à lutter contre l’action du peroxyde d’hydrogène contenu dans le cuir chevelu, qui en retour les détruit. De nombreux facteurs peuvent accélérer leur dégradation, notamment tous les facteurs de stress oxydatif, un manque de fer, le stress et l’anxiété...

Qui sont les ennemis de vos cheveux ?

Pendant toutes ses années de phase anagène, le cheveu subit de nombreuses agressions auxquelles il résiste plus ou moins bien en fonction de son épaisseur, de sa solidité et de la qualité de sa couche externe. Sa structure sera plus robuste s’il a reçu des nutriments en quantité suffisante, s’il n’a pas subi le tabagisme de son propriétaire, ni trop de stress oxydatif, de fatigue ou de chocs émotionnels. Ce sont des facteurs « internes ». Cependant, il existe également des facteurs agressifs externes : la pollution, l’exposition trop fréquente au soleil brûlant, les brossages trop énergiques ou avec des outils peu respectueux qui cassent ou arrachent les cheveux, les shampooings trop fréquents qui privent les cheveux de leur sébum protecteur, les produits qui étouffent le cheveu comme ceux contenant du silicone... Et les sources de chaleur comme les appareils lisseurs ou friseurs, qu’il faut utiliser avec parcimonie.

Comment améliorer la texture des cheveux abîmés ?

Que faire pour vos cheveux abîmés ? La tige capillaire ne peut pas réellement être à proprement parler réparée ni nourrie, puisqu’elle n’est pas « vivante ». Cependant, il est possible d’améliorer l’aspect général d’une chevelure abîmée.

Pour commencer, une petite coupe des pointes fourchues sera probablement inévitable. Cela donnera une apparence plus fournie et évitera que le cheveu ne continue à se séparer en deux de bas en haut.

Quelle est la solution pour que des cheveux abîmés retrouvent souplesse et brillance ? Les shampooings ne doivent pas être trop fréquents (une à deux fois par semaine) et vous devez les choisir doux, non décapants. Ensuite, appliquez de bons soins pour cheveux abîmés, hydratants et protecteurs, à base d’ingrédients simples et naturels, comme ceux que vous pourrez trouver sur Cocooncenter : des huiles végétales comme l’huile de ricin, des sérums, des masques pour cheveux abîmés...

Comment favoriser la pousse de nouveaux cheveux en pleine santé ?

Pour cela, il faut s’occuper de la partie cachée du cheveu : le bulbe capillaire, là où tout commence. L’alimentation joue un rôle important. Les nutriments utiles à la pousse du cheveu sont notamment la vitamine C (pour sa solidité), la vitamine A (pour sa bonne lubrification), le zinc (pour la fabrication de la kératine), le fer (pour l’oxygénation et la solidité des cellules) et les vitamines du groupe B (pour la croissance des cellules), le soufre (pour la synthèse de la kératine), les oméga-3...

Une alimentation équilibrée suffira à apporter ces nutriments, mais en cas de carence, on peut avoir recours à des compléments alimentaires justement dosés. Il existe également des lotions à appliquer sur le cuir chevelu. Enfin, il faut limiter l’exposition au soleil et tout ce qui « brûle » ou abîme les cheveux : sèche-cheveux, fer à lisser, fer à boucler, permanentes, colorations...

Nous ne sommes pas tous égaux en matière de chevelure. Certains en ont une luxuriante, d’autres moins, mais l’essentiel est de protéger ses cheveux, de l’extérieur comme de l’intérieur, pour leur garder dans tous les cas un aspect agréable.

Les trois points clés à retenir sur les cheveux abîmés :

  • Un bon coup de ciseaux permettra de repartir sur de bonnes bases en supprimant la partie la plus dégradée du cheveu ;
  • De très bons produits existent pour redensifier la chevelure et lui donner une texture assouplie et brillante, sans l’alourdir. Les meilleurs soins pour cheveux très abîmés sont sur Cocooncenter ;
  • Pour la génération suivante de cheveux : une alimentation équilibrée, une bonne hygiène de vie et beaucoup de douceur favoriseront l’apparition d’une crinière en pleine santé !
A propos de l'auteur
Marion
Marion
Esthéticienne / Cosméticienne
Diplômée en Esthétique/Cosmétique, Marion est spécialisée dans les soins dermo-cosmétiques et le maquillage. A travers « Mon journal bien-être et beauté », elle vous aide à prendre soin de votre visage et de votre corps en vous prodiguant ses conseils beauté.
Spiruline : un super-aliment naturel aux multiples bienfaits ◀◀
Visage, cheveux : comment choisir le meilleur sérum ? ►►