Le toilettage de son chien chez soi

Ecrit par Paul Musset, Docteur en pharmacie | publié le | mis à jour le 10/06/2020

Le toilettage de son chien chez soi

Nos compagnons à quatre pattes mènent souvent une vie de baroudeurs. Pluie, boue, neige, poussière… Rien ne leur fait peur et ils reviennent parfois à la maison dans un état crasseux. Dans ce cas, impossible d’y échapper, il faut passer par la case toilettage. Mais comment bien toiletter son chien à la maison ? Quelles sont les bonnes pratiques et quels produits utiliser ?

Pourquoi toiletter son chien ?

Pour l’hygiène

À l’instar de l’homme, le chien transpire et la peau et les poils sont sujets aux agressions de l’environnement (vent, poussière, pluie, pollution…). Il est vrai qu’un chien n’a pas besoin d’un nettoyage quotidien, toutefois, l’accumulation d’impuretés dans les poils finit par provoquer une mauvaise odeur et un aspect sale. Procéder à un toilettage devient alors nécessaire pour décrasser l’animal et le débarrasser des mauvaises odeurs en aérant son pelage.

Pour repérer les soucis de santé

Un chien n’a pas besoin d’être lavé tous les jours (nous verrons un peu plus loin que c’est même déconseillé). Toutefois, un pelage mal entretenu peut provoquer des soucis de santé au niveau de la peau. Des parasites peuvent se loger dans les poils sans que l’on y prête forcément attention. Le toilettage du chien est donc l’occasion de vérifier que votre animal se porte bien.

Pour prévenir les blessures et les maladies

Tout comme nous, le chien possède des ongles (ou griffes) qui poussent régulièrement. Lorsqu’ils sont trop longs, il y a un risque que l’animal se blesse en se grattant. Dans les cas extrêmes, des griffes mal entretenues peuvent s’insérer dans les coussinets et provoquer un ongle incarné.

D’autres parties du chien sont également sensibles et nécessitent une attention particulière. Il s’agit :

  • Des oreilles : pour retirer les poils qui gênent le conduit auditif et dont l’obstruction peut causer une otite ;
  • Des yeux : pour soigner les micro-blessures causées parfois par l’écoulement de larmes acides ;
  • Des dents : pour prévenir le tartre et limiter les mauvaises odeurs.

Pour offrir un soin beauté au poil

Offrir une toilette à un chien, c’est également l’occasion de prendre soin de son pelage et de lui rendre douceur et brillance.

Comment toiletter un chien à la maison : les bonnes pratiques

Agir dès le plus jeune âge du chien

Afin d’habituer votre chien au rituel de la toilette, nous vous conseillons de commencer au plus tôt. Ainsi, il pourra se familiariser plus vite avec les différents accessoires et l’eau savonneuse.

Par ailleurs, les chiens peuvent être vite effrayés par les bruits qui ne leur sont pas familiers. En cas d’utilisation de tondeuses ou d’autres appareils électriques, nous vous conseillons de procéder par étapes. Montrez tout d’abord à l’animal le fonctionnement de l’outil, sans l’approcher, puis procédez en douceur par petites zones.

Adopter la bonne fréquence de toilettage

S’il est vrai que le chien a besoin d’être lavé pour des questions d’hygiène et de santé, il n’est pas pour autant nécessaire de procéder à un toilettage trop fréquent. Au contraire, les professionnels vétérinaires déconseillent les bains trop réguliers, car la peau des animaux est plus fragile que celle de l’homme.

La fréquence conseillée est donc d’un toilettage par mois, voire tous les 2 mois. Cette règle varie bien entendu selon la race du chien et surtout selon la vitesse de pousse de son poil. Les chiens à poils longs tels que les bichons ou les yorkshires bénéficient d’une croissance rapide du poil. Selon la longueur de la fourrure que vous souhaitez laisser à votre fidèle compagnon, vous devrez adapter la fréquence de toilettage.

Éviter la formation de nœuds (brossage)

Sur les longues fourrures, les poils peuvent vite s’emmêler. 2 cm de longueur peuvent parfois suffire à former des nœuds. Le brossage régulier permet d’éviter ce phénomène. Par ailleurs, cela permet d’éliminer les poils en fin de vie qui se décrochent et qui peuvent stagner sur le pelage.

Utiliser des produits adaptés

Tout comme nous, chaque race de chien possède un type de peau et de poils particuliers. Certains animaux de compagnie ont les poils longs, fins et soyeux alors que d’autres vont avoir des poils plutôt courts et très secs. De même, la couleur du pelage diffère également d’un chien à l’autre.

Pour optimiser le toilettage de votre animal, le mieux est donc de choisir un produit lavant adapté aux caractéristiques de son poil et de sa peau.

Retrouvez sur le site Cocooncenter une large sélection des meilleurs shampoings pour chiens et produits d’hygiène (déodorants, dentifrices…).

Laver son chien à la maison : les bons gestes

Préparer la séance toilettage

À présent, il est temps de passer à la pratique et de vous préparer à toiletter votre fidèle compagnon. Pour cela, il est nécessaire d’être paré à toutes les éventualités. En effet, même si votre chien est habitué au toilettage, il n’est peut-être pas d’humeur à se laisser faire docilement le jour J.

Afin de garder le contrôle sur votre chien durant sa séance shampouinage, nous vous conseillons de bien préparer tout votre équipement, de sorte à avoir tous les éléments à portée de main. Shampoing, ciseaux, tondeuse, serviette, nettoyant pour les yeux et les oreilles, brosse… Établissez une check-list avant la séance pour être sûr de ne rien avoir oublié.

Le nettoyage des yeux et des oreilles : une étape indispensable

Pour prévenir les maladies, il est primordial de veiller à la bonne santé de certaines parties du corps. Voici comment prendre soin des yeux et des oreilles de votre animal.

Nettoyage des yeux du chien : mode d’emploi

Pour supprimer l’écoulement stagnant autour des yeux de votre chien, il suffit de passer une compresse imbibée de sérum physiologique ou de nettoyant oculaire en partant du coin des yeux au niveau du nez et en dirigeant votre mouvement vers la tempe.

Comment nettoyer les oreilles d’un chien ?

Il n’est pas nécessaire de nettoyer systématiquement les oreilles d’un chien. Seule la présence de cérumen au bord du conduit auditif doit vous pousser à agir. Si c’est le cas, voici comment procéder :

  1. Maintenez la tête de votre chien et tendez son oreille pour accéder au conduit auditif ;
  2. Distillez quelques gouttes de solutions auriculaires dans l’orifice ;
  3. Refermez le conduit et procédez à un massage pour dissoudre le cérumen et décoller les impuretés ;
  4. Lâchez la tête du chien. Il aura le réflexe de secouer la tête pour se débarrasser de la solution (et des impuretés par la même occasion).

Retrouvez sur le site Cocooncenter une large gamme de produits d’hygiène dédiés aux oreilles et aux yeux des chiens.

Argent colloïdal : une alternative naturelle de nettoyage
Le saviez-vous ? À la place des solutions auriculaires ou ophtalmologiques, il est tout à fait possible d’utiliser de l’argent colloïdal. Cette solution présente l’avantage d’être 100 % naturelle. Par ailleurs, elle possède des propriétés antifongiques et antibactériennes très utiles pour prévenir les infections.

Notre sélection de produits pour l'hygiène des oreilles et des yeux pour chien

Brosser son chien : l’art et la manière

Selon le type de poils de votre chien, il convient avant tout de choisir une brosse ainsi qu’une technique de brossage adaptées. Votre vétérinaire est le professionnel le mieux placé pour vous conseiller en cas de doute.

D’une manière générale, voici quelques conseils de base pour que le brossage de votre chien rime avec moment de bien-être et de détente :

  • Brossez votre chien une fois le poil bien sec ;
  • Allez dans le sens du poil ;
  • Agissez de manière délicate pour retirer simplement les poils morts sans risquer d’arracher les autres poils ;
  • N’appuyez pas trop fort sur les zones sensibles ;
  • Tentez de démêler les nœuds avec douceur. En cas de présence d’un nœud trop épais, le mieux est de le couper.

L’hygiène d’un chien est importante. Elle contribue à son bien-être et à sa bonne santé. Toiletter son fidèle compagnon est un bon moyen de lui témoigner son affection.

Les trois points clés à retenir sur le toilettage du chien :

  • Un chien ne doit pas être lavé trop régulièrement. Une fréquence de 1 fois par mois est recommandée ;
  • Les oreilles et les yeux d’un chien doivent faire l’objet d’une attention très particulière lors du toilettage ;
  • Le toilettage est l’occasion de vérifier l’état de santé du chien.
A propos de l'auteur
Paul Musset
Paul Musset
Docteur en pharmacie
Diplômé d’un doctorat en pharmacie de l’université de Reims, Paul Musset est passionné de médecine naturelle et de nutrition sportive. Il vous accompagne dans « Mon journal bien-être et beauté » en vous prodiguant ses conseils santé et bien-être.
Réussir sa coloration naturelle de cheveux à la maison ◀◀
Perte de poids : que choisir entre une diète hyperprotéinée et hypocalorique ? ►►