Thé vert :
des feuilles pleines de talents...

Ecrit par Paul Musset, Docteur en pharmacie | publié le | mis à jour le 11/05/2020

Thé vert : des feuilles pleines de talents...

Saviez-vous que le thé est la deuxième boisson la plus consommée au monde après l’eau ? Parmi toutes les variétés de thé, le thé vert est sans doute le plus intéressant pour la santé. Découvrez pourquoi il fait tant parler de lui.

Le thé et l’humanité : une longue histoire d’amour

L’histoire du thé telle qu’on la connaît commence il y a bien longtemps en Chine, mais la première trace écrite date des alentours du VIIIe siècle : un poète chinois, Lu Yu, compose un traité sur sa culture et sa préparation, sans oublier son aspect symbolique. Il semble qu’au début c’était une boisson réservée aux dignitaires, mais qui s’est ensuite largement répandue dans la population.

La Chine a alors commencé à exporter cette précieuse denrée : c’est ainsi qu’elle est arrivée au Tibet, en Inde puis au Japon. C’est au XVIIe siècle que la marine marchande hollandaise importe le thé en Europe. Cette boisson séduit et est adoptée un peu partout. En Angleterre, l’enthousiasme est tel que le rituel du « thé de 5 heures » devient vite une institution nationale ! Au XIXe siècle, les Britanniques développent d’ailleurs la culture du thé en Inde.

Aujourd’hui, la Chine est le premier producteur de thé, suivie par l’Inde et le Kenya.

Tandis que le thé noir subit une transformation plus complexe (jusqu’à 14 étapes), dont l’oxydation, le thé vert, lui, est simplement flétri, chauffé rapidement avant qu’il ne s’oxyde, puis roulé et séché. Dans la plupart des pays, les feuilles sont encore cueillies à la main et seuls le bourgeon terminal et les feuilles les plus proches de ce dernier sont ramassés, environ 4 fois par an.

Quelles sont les substances actives du thé vert ?

Les principales substances actives présentes dans le thé vert sont la caféine (appelée aussi théine dans ce cas, mais il s’agit de la même molécule que dans le café), et des antioxydants de la famille des catéchines (en particulier ce qu’on appelle EGCG, épigallocatéchine-3-gallate), et de la théanine.

Le thé vert contient entre 30 et 50 mg de caféine pour une grande tasse, alors que le thé noir en contient de 25 à 110 mg, le thé vert troublera donc moins le sommeil.

Les feuilles de thé déshydratées contiennent entre 15 et 30 % de catéchines, dont la moitié est de l’EGCG, tandis que le thé noir n’en comporte que 9 % (mais contient à l’inverse d’autres polyphénols).

La théanine aurait un effet positif sur le fonctionnement du système nerveux.

Comment boit-on le thé à travers le monde ?
Thé salé au beurre de yack au Tibet, thé à la menthe fortement sucré au Maroc, thé aux perles de tapioca à Taïwan, yerba maté au Brésil, thé de cinq heures en Grande-Bretagne, et en Russie thé très noir allongé d’eau maintenue chaude grâce à un samovar, thé indien très épicé bouilli dans du lait : voilà quelques-unes des boissons à base de thé que l’on peut goûter autour du monde ! Et que dire de la fameuse et magnifique cérémonie du thé au Japon ? C’est tout un art ! Elle est orchestrée par un Maître du thé, et chaque geste est codifié dans le but de cultiver l’harmonie, le respect, la pureté et la tranquillité...

Les effets du thé vert sur la santé

  • Condylomes : ce sont des verrues génitales ou anales, et certaines pommades aux catéchines extraites du thé vert permettent d’en venir à bout ou de prévenir les récidives.
  • Cholestérol : le thé vert réduit le taux de cholestérol, et en particulier celui du « mauvais » cholestérol, qu’on appelle LDL.
  • Fonctions cognitives et mémoire : plusieurs études ont montré l’efficacité du thé vert sur la protection de la mémoire, sur le bon fonctionnement des connexions neuronales, sur une diminution de l’incidence de la démence sénile et les troubles cognitifs, sur une amélioration de la circulation sanguine dans le cerveau...
  • Minceur : le thé vert fait-il maigrir ? Les médecins restent prudents sur la question, mais maigrir avec le thé vert, en plus d’un régime diététique, serait plus facile. En effet, outre ses propriétés diurétiques, il stimulerait la production d’une hormone appelée noradrénaline qui favorise l’élimination des graisses corporelles.
  • Certaines études tendraient à montrer des effets inhibiteurs de croissance de certains cancers, mais les preuves sont pour l’instant insuffisantes pour en avoir la certitude.

En cas d’allaitement ou de grossesse, le thé vert ne doit pas être consommé sans avis médical.

Comment profiter des bienfaits du thé vert ?

Cocooncenter met à votre disposition toute une gamme de produits aux extraits de thé vert rigoureusement sélectionnés pour leur qualité et leur juste dosage. Vous trouverez du thé vert en sachets pour de délicieuses infusions stimulantes et détoxifiantes, mais aussi des compléments alimentaires de types gélules ou comprimés pour avoir un concentré de bienfaits à emporter partout. De nombreux produits combinent les propriétés du thé vert et du guarana, cette graine riche d’une caféine très concentrée, pour accélérer la fonte des graisses et activer le métabolisme des cellules.

Le thé vert, en plus d’être une délicieuse boisson tonifiante, est presque un médicament naturel. Comme tous les médicaments, il est à consommer intelligemment et sans excès. Faites confiance aux produits sélectionnés avec soin par Cocooncenter.

Les trois points clés à retenir sur le thé vert :

  • Le thé vert est une boisson connue et appréciée depuis près de trente siècles, dont des études démontrent sans cesse plus de bienfaits ;
  • 1 à 3 tasses par jour, ou l’équivalent en complément alimentaire, c’est un maximum pour profiter des vertus du thé vert sans danger. Les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes carencées en fer ou en folates ou ayant une maladie hépatique doivent demander un avis médical avant de consommer du thé vert ;
  • Pour varier les plaisirs, essayez toutes les sortes de thé : vert, noir, blanc, jaune, nature ou parfumé... Ce que l’on appelle le thé rouge est une boisson intéressante, mais ce n’est pas du thé : il s’agit d’une autre plante, le rooibos, qui pousse en Afrique du Sud.
A propos de l'auteur
Paul Musset
Paul Musset
Docteur en pharmacie
Diplômé d’un doctorat en pharmacie de l’université de Reims, Paul Musset est passionné de médecine naturelle et de nutrition sportive. Il vous accompagne dans « Mon journal bien-être et beauté » en vous prodiguant ses conseils santé et bien-être.
La cranberry, une solution contre les infections urinaires ? ◀◀
Mieux connaître les verrues pour mieux les comprendre ►►