Règles :
quelle protection hygiénique choisir ?

Ecrit par Paul Musset, Docteur en pharmacie | publié le

Règles : quelle protection hygiénique choisir ?

Pas facile de s'y retrouver parmi l'abondance de protections hygiéniques disponibles sur le marché. Tampon, serviette, coupe, culotte de règles, que choisir quand on a ses règles ? Découvrons leurs avantages et inconvénients !

Serviettes hygiéniques : simplicité avant tout

Les serviettes hygiéniques sont des protections jetables à coller à l'intérieur du sous-vêtement. Leur composition varie, mais elles comportent la plupart du temps une matière absorbante qui va éponger le flux (gels absorbants, polymères, cellulose…). Celle-ci est protégée par un voile au contact de la peau (coton ou polypropylène, polyester, polyéthylène…), tandis que le fond est en plastique imperméable. Certaines contiennent des parfums ou des substances anti-odeurs. Il en existe de toutes tailles pour tous les types de flux, depuis le mince protège-slip adapté au début et à la fin des règles, jusqu'aux serviettes très épaisses pour flux abondants et pour la nuit.

Avantages :
Très pratiques à positionner et à retirer, elles ne sont pas intrusives et sont relativement sûres du point de vue hygiénique.

Inconvénients :
En cas de flux abondants, de mauvais positionnements ou de mouvements importants, il y a un risque de fuite sur les bords.

Conseil pratique :
Choisissez des serviettes composées des matériaux les plus naturels et hypoallergéniques possibles, non parfumées. Changez-les toutes les quatre heures.

Les tampons : pratiques pour le sport !

De forme cylindrique, les tampons hygiéniques sont constitués comme les serviettes d'un matériau absorbant et d'un voile superficiel : leur composition est similaire à celle des serviettes (coton et/ou divers polymères en général). Insérés à l'intérieur du vagin, parfois à l'aide d'un applicateur, ils se retirent en tirant sur un fil. Il existe diverses tailles pour s'adapter aux différents âges et types de flux. Les jeunes filles n'ayant jamais eu de rapport sexuel peuvent également les utiliser, sans crainte de déchirer l'hymen.

Avantages :
Les tampons hygiéniques sont discrets, même avec les vêtements les plus moulants, et limitent les risques de fuite. Ils sont souvent préférés aux serviettes pour les séances de sport et permettent d'aller à la piscine même pendant les règles.

Inconvénients :
Ils peuvent assécher les parois du vagin et, si on les laisse stagner trop longtemps, favoriser le risque de mycose et d'infection.

Conseil pratique :
Le tampon est très pratique, mais il vaut mieux le réserver pour les cas où une serviette n'est pas adaptée et ne jamais le garder en place plus de quatre heures. Il ne doit pas non plus être utilisé préventivement avant le début des règles, sous peine d'assécher les muqueuses.

La coupe menstruelle : économique à long terme

On entend de plus en plus parler de la coupe ou cup menstruelle. Il s'agit d'un petit récipient plus ou moins souple en forme de coupe ou de bol qui se place dans le vagin pour que les menstruations puissent s'y écouler. Les coupes menstruelles peuvent être en silicone, en latex ou en différents types de plastiques. Elles se nettoient à l'eau et au savon et peuvent être désinfectées (à l'eau bouillante pour certains modèles). Bonus non négligeable : elles peuvent servir jusqu'à cinq ans, ce qui représente de sérieuses économies sur les protections jetables, même si à l'achat elles sont un peu plus chères.

Avantages :
Invisibles, économiques, les coupes menstruelles évitent d'avoir à penser à renouveler son stock de protections tous les mois !

Inconvénients :
Positionner correctement les coupes menstruelles n'est pas toujours facile au début, et les retirer « proprement » peut être compliqué, surtout si l'on se trouve ailleurs que chez soi.

Conseil pratique :
À ne jamais garder plus de quatre heures, et à éviter la nuit.

Faut-il avoir peur du choc toxique ?
Vous avez sûrement entendu parler du « choc toxique » lié notamment aux tampons et aux coupes menstruelles. De quoi s'agit-il ? Certaines personnes sont porteuses de bactéries telles que le staphylocoque doré. Lorsque le sang des menstruations est maintenu trop longtemps dans le vagin, ces bactéries, présentes dans le sang, peuvent se multiplier, produire des toxines et entraîner des infections graves de type septicémie. Cependant, pas d'inquiétude, ce phénomène est extrêmement rare et il peut être évité en pensant à changer ou nettoyer fréquemment sa protection. Évitez par exemple de porter un tampon la nuit, ou lorsque vous n'avez pas la possibilité de vous changer souvent.

Culottes de règles lavables : stop au tout jetable !

Que ce soit pour la préservation de l'environnement, par souci économique ou par volonté de recourir à des matériaux les plus naturels possible, on peut aussi se tourner vers les serviettes hygiéniques lavables en tissu et les culottes menstruelles ou « culottes de règles ». Les serviettes lavables se fixent la plupart du temps avec un bouton-pression. Côté esthétique, les culottes se sont beaucoup améliorées et existent en de nombreuses tailles adaptées à chaque flux. Leur composition mêle souvent matériaux naturels comme le coton ou le bambou et les tissus synthétiques. Elles doivent être lavées d'abord à la main, à froid, puis elles peuvent ensuite passer à la machine, mais pas au sèche-linge.

Avantages :
Ces protections ont l'avantage de privilégier des matériaux sains et naturels et de vous permettre d’opter pour des objets durables plutôt que jetables.

Inconvénients :
Elles sont un peu chères à l'achat, et il faut les laver à la main pour commencer, une habitude à prendre !

Bien vivre vos règles grâce à des solutions adaptées à votre style de vie comme à vos valeurs, c'est possible ! Cocooncenter est là pour sélectionner les protections hygiéniques les plus fiables et les plus saines.

Les trois points clés à retenir sur les protections féminines :

  • Adaptez votre choix de protection hygiénique aux circonstances : importance du flux, activités prévues, facilités de changement, etc ;
  • Jetables ou réutilisables ? En fonction de votre budget, de votre temps disponible et de vos convictions, faites le choix qui vous correspond et n'hésitez pas à faire des essais ;
  • Dans tous les cas, pour l'hygiène, changez vos protections menstruelles le plus souvent possible de préférence sans dépasser quatre heures.
A propos de l'auteur
Paul Musset
Paul Musset
Docteur en pharmacie
Diplômé d’un doctorat en pharmacie de l’université de Reims, Paul Musset est passionné de médecine naturelle et de nutrition sportive. Il vous accompagne dans « Mon journal bien-être et beauté » en vous prodiguant ses conseils santé et bien-être.
Douleurs articulaires : prendre soin de ses articulations ◀◀
Quel complément alimentaire pour rester en forme ? ►►