Les vergetures :
ces petites cicatrices disgracieuses qui nous font la vie dure...

Ecrit par Marion, Esthéticienne / Cosméticienne | publié le | mis à jour le 08/04/2020

Les vergetures : ces petites cicatrices disgracieuses qui nous font la vie dure...

Les vergetures sont heureusement banales et sans danger pour la santé. Cependant, elles restent inesthétiques et difficiles à accepter. Une fatalité ? Pas tout à fait. Pour les combattre, commençons par bien les connaître.

Vergetures : qu’est-ce que c’est ?

Des zébrures, des stries en longueur regroupées sur certaines zones sensibles telles que le ventre, les hanches, les fesses, les seins, les cuisses, les bras… Des défauts qui nous donnent tant de complexes au moment de nous mettre en maillot de bain ou en short. Comme une terre victime de la sécheresse et fendue par endroits, les vergetures correspondent à des déchirures irréversibles des fibres profondes de notre peau.

Deux stades de développement :

  • Au début les vergetures sont dites « immatures ». La peau lésée est enflammée, de couleur rouge. Ne vous y trompez pas, c’est une bonne nouvelle ! En effet, la zone est encore vascularisée, la cicatrisation est en cours. La peau est donc encore capable de se régénérer. C’est à ce stade-là que l’on est le plus efficace pour améliorer l’aspect final des cicatrices ;
  • Après 18 mois à 2 ans, les vergetures sont dites « matures ». Le tissu cicatriciel n’est plus vascularisé, il est donc relativement difficile d’agir. Cependant, avec le temps, les cicatrices s’éclaircissent et prennent un aspect « nacré ». Elles se fondent naturellement avec la peau, si bien que, parfois, il faut même regarder de près pour les débusquer…

Quelles sont les causes ?

L’apparition des vergetures est due à deux causes principales : une cause hormonale et une cause mécanique. Attention, quand elles s’additionnent, le risque est accentué.

La cause hormonale : une sécrétion trop élevée de cortisol !

Effectivement, plus le taux de cortisol est élevé, moins la production de collagène est importante. Or, les fibres de collagène participent à l’élasticité et la résistance de la peau. Quand il en manque, la peau devient alors plus vulnérable à l’étirement.

Dans des cas très rares, ce dérèglement hormonal peut être pathologique (syndrome de Cushing) ou être la conséquence d’une utilisation prolongée de corticoïdes ou crèmes à la cortisone. Plus classiquement, on trouve un taux de cortisol augmenté lors de certaines périodes de la vie, comme la puberté ou la grossesse.

La cause mécanique : un étirement de la peau hors norme !

Le ventre qui s’arrondit, les seins qui deviennent plus lourds… la grossesse est sans surprise LA période sensible. Les tissus cutanés sont mis à rude épreuve pour s’étirer avec autant de force en sur un temps record ! Méfiez-vous également des variations de poids tout au long de la vie : plus la perte ou la prise de poids est rapide, plus la peau doit faire preuve d’adaptation et sera mise en danger. Les hommes ne sont pas épargnés non plus ! Les vergetures sont généralement en relation avec une prise de poids ou une pratique intensive de sport. Elles se concentrent plus souvent au niveau du dos ou des « poignées d’amour ».

Comment limiter leur apparition ?

  • Contrôlez votre poids et évitez les brusques variations. Après les excès, mangez plus équilibré afin de ne pas trop vous éloigner de votre poids habituel ;
  • Au quotidien, hydratez et massez votre peau pour préserver son élasticité. Une bonne idée : s’enduire de lait corporel après la douche, le corps encore humide, puis masser ses petites « rondeurs » énergiquement avec les poings fermés. Un geste tonique pour réveiller son corps en douceur ;
  • Exfoliez régulièrement votre peau pour lui permettre de se débarrasser des impuretés et de mieux respirer ;
  • Buvez suffisamment et consommez des aliments riches en oméga 3 (huile de cola, de noix, de pépins de raisin…), des aliments riches en vitamine E (poissons gras, avocat, graines…), des fruits et légumes regorgeant d’antioxydants ;
  • Faites de l’exercice pour activer la microcirculation dans les zones sensibles (marche rapide en développant bien le pied, vélo, natation, aquagym…).

Grossesse : le massage pour éviter les vergetures
Durant la grossesse, le ventre, les seins et les cuisses sont très exposés aux vergetures. Même si ces petits défauts ne sont pas visibles tout de suite, il faut préparer sa peau dès les premiers mois. Un massage avec une huile ou une crème adaptée sera très efficace, à condition de se prêter au jeu deux fois par jour, en évitant les parties sensibles ; ombilic, mamelons…
•  Un temps d’effleurage : la crème ou l’huile est chauffée dans les mains, puis appliquée à l’aide de petits mouvements circulaires rapides. Une perception d’échauffement doit être ressentie.
•  Un temps de pétrissage doux : la peau est pincée et pétrie zone par zone, avec une certaine énergie, tout en restant à l’écoute des sensations.

Vergetures : nos astuces pour améliorer l’aspect esthétique

Des solutions toute douces pour la peau :

Hydratation renforcée !

Pour prévenir ou réduire les vergetures, vos soins habituels ne suffiront pas. Il faut passer à la vitesse supérieure et choisir des produits ciblés.

  • Crèmes ou laits hydratants spéciaux pour les vergetures qui hydratent la peau et renforcent la barrière cutanée. Certains sont enrichis en vitamine E qui combat les radicaux libres et aide la peau à rester en bonne santé.
  • Formules incluant des huiles végétales à l’action cicatrisante et nourrissante. Huiles végétales de rose musquée, de cameline, d’onagre, d’avocat, de grenade, de baobab… profitez d’ingrédients d’origine naturelle qui améliorent l’élasticité de la peau et la cicatrisation des petites lésions.

Le soleil au minimum...

S’exposer ? Pas question. On profite du soleil juste pour avoir bonne mine et faire le plein de vitamine D au printemps. Par contre, l’autobronzant est conseillé pour avoir un teint hâlé et améliorer l’aspect des vergetures.

Quelques grands moyens, pour aller plus loin…

  • Le peeling : des substances acides sont appliquées sur la peau pour lisser et stimuler la sécrétion de collagène.
  • Le laser pour booster l’activité des fibroblastes.
  • La microdermabrasion pour abraser la zone.
  • La chirurgie pour retendre la peau.
  • L’injection de plasma sous la peau pour aider à régénérer les fibres de collagène.

Quand les vergetures sont installées, il n’est pas facile de s’en débarrasser. Les atténuer permet heureusement de mieux les accepter. Avec le temps, on peut les voir avec philosophie comme le reflet des métamorphoses de notre vie : adolescence, grossesse… qui rappellent tant de souvenirs !

Les trois points clés à retenir sur les vergetures :

  • Plus les vergetures sont récentes et présentent un aspect rosé, plus il est possible d’agir sur la cicatrisation, à l’aide des produits de soin adaptés et de qualité vendus en parapharmacie ;
  • Certaines périodes de la vie sont sensibles car l’activité hormonale est plus intense. C’est le bon moment pour prendre soin de soi et veiller particulièrement à sa prise de poids ;
  • Et n’oubliez pas qu’une peau hydratée, souple et en bonne santé sera moins sujette aux vergetures tout au long de sa vie !
A propos de l'auteur
Marion
Marion
Esthéticienne / Cosméticienne
Diplômée en Esthétique/Cosmétique, Marion est spécialisée dans les soins dermo-cosmétiques et le maquillage. A travers « Mon journal bien-être et beauté », elle vous aide à prendre soin de votre visage et de votre corps en vous prodiguant ses conseils beauté.
Bouton de fièvre : comment s’en débarrasser ? ◀◀
Ongles rongés : comment se débarrasser de cette mauvaise habitude ? ►►