Les tétines de biberons :
faites le bon choix !

Ecrit par Paul Musset, Docteur en pharmacie | publié le | mis à jour le 24/05/2021

Les tétines de biberons : faites le bon choix !

Caoutchouc ou silicone, physiologique ou classique, avec ou sans valve, taille 1, 2, M, L ? L'heure du choix a sonné pour les tétines des biberons de bébé, et ce choix n'est pas une mince affaire ! On vous explique tout.

Les tétines de biberon : quelle matière choisir ?

Il existe deux matériaux différents pour les tétines que l'on trouve couramment sur le marché aujourd'hui : le caoutchouc et le silicone.

Les tétines en caoutchouc

Elles sont fabriquées à partir du latex de l'hévéa, un arbre originaire d'Amérique du Sud, à présent cultivé dans toutes les zones tropicales (Asie, Afrique, Amérique...). Le latex contient des protéines allergisantes qui, la plupart du temps, sont retirées pour fabriquer le caoutchouc des tétines. Il n'y a donc en principe pas de risque à utiliser ce matériau naturel, mais faites un essai avec prudence.

Ses avantages ? Il donne des tétines souples et faciles à téter pour les bébés. Bon à savoir pour les bébés un peu paresseux ! Les tétines en caoutchouc ont d'ailleurs tendance à ramollir encore plus au fil des stérilisations et leur durée de vie sera plus courte que les tétines en silicone. Autre caractéristique : elles ont une odeur et un goût prononcé qui peuvent surprendre bébé, surtout s'il a été habitué à l'allaitement maternel pour commencer. Il risque alors de ne pas trop apprécier le changement, du moins dans un premier temps.

Les tétines en silicone

Hypoallergéniques, elles sont faites d'un matériau synthétique transparent et incolore qui est totalement dépourvu de goût et d'odeur. Parfait pour les petits palais délicats qui n'aiment pas que le goût de leur lait soit dénaturé. Par contre, les tétines en silicone sont moins souples que les tétines en caoutchouc, elles seront donc un peu plus fatigantes pour les bébés qui se découragent vite ou s'endorment en tétant.

Avant le plastique et le silicone, à quoi ressemblaient les biberons ?
Au Moyen Âge, on avait coutume de faire avaler le lait au bébé gorgée par gorgée à la petite cuillère, ou avec des petits pots. Certaines femmes utilisaient des cornes de vaches, un usage qui s'est perpétué jusqu'au XIXe siècle dans certaines régions. Ces cornes bien nettoyées étaient agrémentées d'une tétine en cuir ou en tissu, parfois même en... pis de vache, dit-on. Dès le XVIIe siècle, on fabriqua des petits récipients en terre ou en bois avec un bec pour nourrir les bébés. Plus tard, on fit des bouteilles en verre avec un petit tuyau. Les modèles de tétine se multiplièrent avec différents matériaux : liège, ivoire... Il faut attendre les années 1950 pour voir apparaître les bagues à visser sur les biberons. Aujourd'hui, de forme ergonomique, coudée, anti-coliques, triangulaires, à fond amovible, en plastique ou en verre, les biberons allient la praticité à l'hygiène la plus complète.

Quelle forme de tétine choisir ?

Les tétines pour biberons existent en plusieurs tailles, avec un embout plus ou moins gros selon l'âge des bébés (souvent marquées 1 ou 2). La taille 1 convient généralement de 0 à 6 mois et la taille 2 de 6 à 24 mois.

Les tétines existent aussi en diamètre classique ou large, selon la taille du goulot des biberons : faites attention à bien adapter votre choix de tétines aux biberons que vous avez achetés. Pour les bébés ayant des petits soucis digestifs, ou simplement pour les en préserver, certaines tétines sont équipées de valves qui leur évitent d'avaler de l'air et minimisent les risques de coliques et de régurgitations.

L'embout des tétines a une forme classique arrondie pour certaines tétines, ou « physiologique » pour d'autres. Ces dernières sont profilées avec un côté plus plat à placer vers le bas de la bouche de l'enfant, côté langue. Elles sont réputées pour imiter davantage les sensations de l'allaitement maternel et faciliter la succion, surtout chez les plus petits et chez les bébés qui font la transition entre l'allaitement maternel et le biberon.

Le débit des tétines

Il est important de choisir la vitesse d'écoulement qui convient à l'âge de votre bébé, à sa succion et à son alimentation. Les trois premiers mois, les tétines à débit lent seront indiquées : elles ne couleront pas trop vite et conviendront pour le lait premier âge classique. Puis vous sentirez au fur et à mesure que les besoins de bébé évoluent. Il tousse, s'étrangle en buvant ? Le lait coule trop vite ! Il s'énerve, tète furieusement, se lasse, avale de l'air ? Passez à la vitesse supérieure et choisissez une tétine avec deux, trois ou même quatre trous, ou bien un seul mais plus gros.

De même, si vous donnez du lait épaissi comme le lait anti-régurgitations, ou bien les premières soupes de légumes, un plus gros trou facilitera la tétée. Il existe des tétines à débit lent ou rapide fixe, mais aussi des tétines à vitesse variable. Elles comportent une fente à leur extrémité à la place d'un trou rond, si bien qu'en changeant l'orientation de la fente, on obtient un plus ou moins grand débit, marqué sur la tétine de 1 à 3. Il y a de multiples sortes de tétines, comme celles à fente en T ou en Y... Là encore, il faut tester. C'est bébé qui va décider ce qu'il préfère !

L'entretien des tétines

Stérilisation ou pas ? Recommandée il y a vingt ans, elle est de plus en plus considérée comme inutile. En effet, bébé ne vit pas dans un environnement stérile, et son système immunitaire se construit par le contact avec les micro-organismes ordinaires de son environnement. La propreté suffit, à condition que le nettoyage soit méticuleux (les dépôts de lait peuvent être rapidement contaminés). Cependant, suivez les conseils de votre pédiatre, s'il juge qu'il est préférable pour votre bébé d'avoir des tétines stérilisées. Dans ce cas, quelques minutes d'ébullition dans une casserole d'eau chaude suffiront. Séchez bien et mettez à l'abri de la poussière. Les tétines se nettoient à la main et non au lave-vaisselle.

Choisir les tétines de biberon de bébé, ce n'est pas compliqué : les points principaux à considérer, ce sont la taille et le débit ! Pour le reste, c'est une affaire de préférences personnelles... et surtout de celles du bébé. Il n'aura pas forcément les mêmes goûts en matière de tétine qu'un grand frère ou qu'une grande sœur. Le meilleur moyen de le savoir, c'est de tester !

Les trois points clés à retenir sur les tétines et les biberons :

  • Les tétines en caoutchouc offrent une succion plus facile, mais elles ont un goût et durent moins longtemps que les tétines en silicone ;
  • La taille et le débit des tétines évoluent en fonction de l'âge du bébé, observez ses réactions et adaptez-vous à sa croissance ;
  • Côté entretien : le lavage doit se faire à la main et avec soin.
A propos de l'auteur
Paul Musset
Paul Musset
Docteur en pharmacie
Diplômé d’un doctorat en pharmacie de l’université de Reims, Paul Musset est passionné de médecine naturelle et de nutrition sportive. Il vous accompagne dans « Mon journal bien-être et beauté » en vous prodiguant ses conseils santé et bien-être.
L'eau de Cologne : un classique aux bienfaits multiples ◀◀
Mieux vivre avec le virus au quotidien ►►