Comment utiliser un mouche-bébé ?

Ecrit par Paul Musset, Docteur en pharmacie | publié le | mis à jour le 12/02/2021

Comment utiliser un mouche-bébé ?

Comme les adultes, les bébés peuvent avoir le nez pris. Une bonne solution pour y remédier ? Utiliser un mouche-bébé. Très pratique, cet appareil permet de prendre soin de votre enfant au quotidien. Du mode d’emploi aux différents modèles existants, découvrez ce qu’il faut savoir sur cet appareil bien utile.

Mouche-bébé : à quoi ça sert ?

Les bébés ne savent pas se moucher. Il faut donc les aider pour qu’ils soient le plus à l’aise possible et qu’ils respirent sans gêne.

Soulager bébé

Un bébé ne respire que par le nez. Il est donc primordial qu’il soit bien dégagé pour que l’air circule au mieux, surtout quand il est malade. Le nez d’un bébé est tapissé d’une muqueuse, à l’instar de toutes les cavités naturelles. Cette muqueuse peut emprisonner des microbes et des bactéries, qui peuvent provoquer diverses infections et empêcher l’enfant de bien respirer. L’utilisation d’un mouche-bébé va donc dégager cette muqueuse, et ainsi aider le nourrisson à mieux inspirer et expirer.

Les différents types de mouche-bébés

On trouve plusieurs formes de mouche-bébé. Il y a deux modèles manuels : la poire et le mouche-bébé manuel. Mais il existe aussi le mouche-bébé électrique ou électronique. C’est à vous de choisir selon votre préférence, mais quel que soit le mouche-bébé sélectionné, il vous permettra d’éliminer les sécrétions nasales de votre bout de chou afin qu’il respire sans difficulté.

À privilégier quand l’enfant est malade

Si votre bébé n’est pas malade, des cotons et du sérum physiologique seront suffisants pour dégager son nez. Le mouche-bébé s’impose quand il y a beaucoup de mucosités à évacuer. Pour reconnaître quand votre enfant est malade, vous pouvez surveiller plusieurs signes comme la fièvre, un sommeil perturbé, une perte d’appétit ou encore le rejet de la tétine, qui l’empêche de respirer par la bouche.

Comment utiliser correctement un mouche-bébé ?

La poire

Si vous choisissez la poire, commencez par mettre du sérum physiologique dans la narine du bébé couché, la tête tournée sur le côté. Videz ensuite l’air de la poire en appuyant dessus, insérez délicatement son embout dans la narine et relâchez la poche pour qu’elle aspire les petites mucosités. Videz ce que vous avez récupéré dans un évier, puis rincez la poire et recommencez dans la deuxième narine. Cet ustensile est à utiliser quand le nez de votre bébé est peu encombré.

Le mouche-bébé manuel

Il est composé d’un embout nasal, d’un réservoir, d’un embout tube, d’un tube et d’un embout buccal. Il fonctionne par aspiration et s’active grâce au souffle. Pour l’utiliser, insérez l’embout nasal dans la narine de votre bébé et le buccal dans votre bouche, puis commencez à aspirer. On recommande d’aspirer doucement et longuement, plutôt que fort pendant peu de temps. Cela sera moins désagréable pour l’enfant. Réitérez l’opération sur l’autre narine. Un bouchon filtre permet que les sécrétions restent bien dans le réservoir et évite qu’elles ne remontent dans la bouche de celui ou celle qui aspire.

Le mouche-bébé électrique

Ce modèle est efficace en 5 à 10 secondes seulement. Il ressemble à un thermomètre électronique et fonctionne avec des piles. Tout d’abord, installez l’embout - qui peut être jetable ou stérilisable et réutilisable - dans le nez de bébé et appuyez sur le bouton pour actionner la pompe. L’appareil s’arrête automatiquement quand le nettoyage est fini. Vous pouvez alors vous occuper de la deuxième narine.

Que vous choisissiez un mouche-bébé manuel ou électrique, n’enfoncez pas l’embout trop profondément dans les narines de votre enfant pour ne pas irriter ses muqueuses. Pensez également à bien nettoyer votre mouche-bébé après usage, afin d’éliminer tous les microbes et bactéries qui pourraient s’y développer.

Le sérum physiologique, élément indispensable
Quel que soit l’appareil employé pour moucher votre enfant, il faudra utiliser du sérum physiologique pour humidifier le nez et rendre plus simple l’élimination des sécrétions. Elles se décolleront plus facilement. Attention si vous utilisez des dosettes individuelles, quand vous les ouvrez veillez à ce que le bout soit bien net afin de ne pas blesser le nez de votre bébé quand vous l’insérerez.

Quand faut-il utiliser un mouche-bébé ?

Il faut adapter l’usage du mouche-bébé à son âge et aux moments de la journée, pour que le mouchage soit le plus efficace et le moins désagréable possible pour votre enfant.

Bébé de moins de 6 mois : 2 fois par jour max.

Avant cet âge-là, ne dépassez pas le nombre de 2 lavages dans la même journée pour ne pas irriter son nez fragile. N’effectuez cette opération que si son nez coule.

Bébé de plus de 6 mois

Si votre bébé a plus de 6 mois, vous pouvez lui nettoyer le nez jusqu’à 3 fois par jour, et ce même s’il ne coule pas.

De préférence avant les repas

Il faut également bien choisir le moment où vous nettoyez le nez de votre bébé. Mieux vaut vous en occuper avant de manger et non après, au risque de causer des régurgitations et donc des vomissements. Privilégiez aussi le lavage du nez après le bain, car l’humidité permettra de fluidifier les sécrétions nasales et ainsi de les décoller plus facilement. Leur élimination se fera alors en douceur.

Une autre façon de nettoyer le nez de bébé

Le mouche-bébé est principalement recommandé en cas de fortes sécrétions, quand il y en a beaucoup à évacuer. Au quotidien, vous pouvez simplement utiliser du sérum physiologique :

  • Placez votre enfant sur le dos avec la tête sur le côté ;
  • Insérez délicatement l’embout de la dose de sérum physiologique dans la narine située au-dessus (selon le côté sur lequel vous avez tourné sa tête) ;
  • Appuyez en douceur sur la dosette pour vider tout le liquide dans la narine ;
  • Fermez la bouche de votre bébé pour que le sérum ressorte par l’autre narine ;
  • Laissez votre enfant déglutir ;
  • Essuyez son nez avec un mouchoir jetable ;
  • Laissez passer quelques minutes, tournez sa tête dans l’autre sens et effectuez la même opération pour la seconde narine.

L’option du coton
Quand votre bébé n’est pas enrhumé, un petit nettoyage avec un coton mis en mèche et légèrement imbibé de sérum physiologique permettra de lui apporter plus de confort chaque jour. Vous pourrez effectuer cette opération après le bain.

Parmi les soins indispensables à administrer à son bébé, le lavage de nez figure en bonne position. Équipez-vous d’un mouche-bébé pour vous faciliter la vie et permettre à votre enfant de bien respirer.

Les trois points clés à retenir sur le mouche-bébé :

  • Toujours utiliser du sérum physiologique : il est très utile et permet d’aider à l’évacuation des sécrétions nasales ;
  • Adapter à l’âge de votre bébé : selon son âge, votre enfant aura besoin d’un nombre différent de nettoyages de nez par jour ;
  • Il existe plusieurs modèles de mouche-bébé : vous aurez le choix, selon votre préférence, entre des appareils manuels ou électroniques.
A propos de l'auteur
Paul Musset
Paul Musset
Docteur en pharmacie
Diplômé d’un doctorat en pharmacie de l’université de Reims, Paul Musset est passionné de médecine naturelle et de nutrition sportive. Il vous accompagne dans « Mon journal bien-être et beauté » en vous prodiguant ses conseils santé et bien-être.
La crème cicatrisante, l’alliée des soins postopératoires ◀◀
Lutter contre les virus de l'hiver avec l’huile essentielle de ravintsara ►►