L'eau de Cologne :
un classique aux bienfaits multiples

Ecrit par Paul Musset, Docteur en pharmacie | publié le

L'eau de Cologne : un classique aux bienfaits multiples

Ce très ancien produit qu'est l'eau de Cologne fut créé au début du XVIIIe siècle. Toujours aussi présent dans les rayons de cosmétiques et dans nos armoires, il n'a rien perdu de son charme léger et de ses bienfaits.

Qu'est-ce que l'eau de Cologne ?

Cette « eau » légère, constituée principalement d'un mélange d'alcool presque pur et d'huiles essentielles de plantes, contient des extraits de plantes comme le thym, le romarin, la marjolaine, la lavande, l'anis, le citron, le pamplemousse et d'autres plantes aux senteurs légères.

Histoire

Tout commence grâce à un parfumeur italien... mais lequel ? Les avis sont partagés. D'après la famille Farina, qui continue à fabriquer l'eau de Cologne aujourd'hui encore, la recette a été mise au point par Giovanni Maria Farina (1685-1766), installé à Cologne en Allemagne, au début du XVIIIe siècle. Cela dit, d'autres attribuent la création de cette « acqua mirabilis » (eau merveilleuse) à un autre parfumeur italien de Cologne, Giovanni Paolo Feminis, qui aurait confié son secret à son successeur… l'oncle de Giovanni Maria Farina.

On estime que la recette originelle date des alentours de 1695. C’est une nouveauté pour l’époque. En effet, les parfums jusqu'alors servaient notamment à camoufler les odeurs corporelles à une époque où l'hygiène n'était pas celle que nous connaissons aujourd'hui... Lourds et capiteux, les parfums d’alors contiennent des ingrédients marqués tels que le musc, la cannelle ou le santal.

Une « eau » utilisée par Napoléon

De nombreuses contrefaçons apparurent à la fin du XVIIe siècle et, avec elle, une réputation médicinale de l'eau de Cologne. On lui prêtait des vertus telles que soigner les maux de tête ou ralentir le cœur, qui perdurèrent au fil des décennies, si bien que même Napoléon, qui adorait l'eau de Cologne, avait l'habitude d'en consommer quelques gouttes sur un sucre ! La rumeur dit qu'il en utilisait plus de 40 litres par mois. Il en parfumait même son cheval et ses appartements... Quant à l'impératrice Eugénie, elle s'en fit faire une version spéciale pour soigner ses migraines.

Eau de Cologne, parfum, eau de toilette... Quelles différences ?
Tout est question de concentration en extraits de plantes par rapport à l'alcool. Plus la concentration est faible, plus le parfum sera léger. À moins bien sûr qu'on utilise une demi-bouteille chaque matin !
La plus légère des préparations est « l'eau fraîche » (concentration de 1 à 3 %). Puis vient l'eau de Cologne (4 à 6 %), l'eau de toilette (7 à 12 %), l'eau de parfum (12 à 20 %), puis le parfum proprement dit (au-dessus de 20 %).

L'eau de Cologne pour se parfumer

C'est son utilisation principale. Elle se décline aujourd'hui en des dizaines de senteurs et toutes sortes de présentations. Pour changer de votre parfum habituel, déposez quelques gouttes de l'eau de Cologne de votre choix à l'intérieur de vos poignets ou au creux de votre cou. Un parfum léger et agréable qui ne vous montera pas à la tête et restera discret.

L'eau de Cologne pour se désinfecter les mains

Si l'eau de Cologne contient environ 5 % d'extraits de plantes, cela signifie qu'elle est généralement composée de plus de 80 % d'alcool (les recettes contiennent de petites quantités d'autres ingrédients). Elle peut donc être utilisée pour un lavage désinfectant des mains. Dans certains pays, elle est même recommandée à cet effet en cas de pénurie de gel hydroalcoolique ! L'alcool éthylique détruit la membrane des virus et l'eau de Cologne est donc efficace pour une désinfection d'appoint de la peau.

L'eau de Cologne pour laver le sol

Le pouvoir désinfectant de l'eau de Cologne allié à son parfum agréable en fait un produit de lavage parfait pour la maison ! Sol, surfaces et sanitaires seront bien propres et l'air sera agréablement parfumé si vous essayez le mélange suivant : un seau d'eau chaude, un bouchon de savon noir, environ 100 ml de vinaigre blanc et un bouchon d'eau de Cologne. Il n'y a plus qu'à y tremper la serpillière ou l'éponge et c'est parti pour une séance de ménage parfumée...

L'eau de Cologne pour parfumer les vêtements et tissus

Pour parfumer agréablement vos vêtements, surtout si vous utilisez des lessives anti-allergéniques et écologiques sans parfum, vous pouvez ajouter un ou deux bouchons d'eau de Cologne à votre bac à lessive ou bien à l'eau de votre fer à repasser vapeur. Si vous souhaitez parfumer ou désodoriser vos tissus d'ameublement (coussins, canapés, rideaux) vous pouvez préparer un spray avec 8 volumes d'eau pour 2 volumes d'eau de Cologne et en pulvériser légèrement les étoffes, sans les détremper.

L'eau de Cologne pour lustrer les feuilles des plantes

Certaines plantes à feuilles épaisses et à l'aspect « ciré » apprécieront d'être lustrées avec de l'eau déminéralisée à laquelle on aura ajouté un peu d'eau de Cologne. Il suffit d'en imbiber un chiffon ou un coton et de le passer doucement sur les feuilles. Elles retrouveront tout leur brillant et les pucerons et cochenilles seront éliminés en douceur.

Une bouteille d'eau de Cologne dans votre placard ménager, une autre dans la salle de bains... Voilà de quoi ajouter de douces senteurs à votre quotidien ! Grâce à ses vertus désinfectantes et à son parfum léger, l'eau de Cologne vous rendra service dans toute la maison.

Les trois points clés à retenir sur l’eau de Cologne :

  • L'eau de Cologne est une très ancienne recette italienne, créée il y a environ 300 ans par Giovanni Maria Farina ou par son beau-père Giovanni Paolo Feminis et originellement fabriquée à Cologne en Allemagne ;
  • L'eau de Cologne est composée d'alcool et de 6 % d'extraits de plantes au maximum ;
  • Pour se parfumer, se désinfecter les mains ou pour nettoyer la maison, l'eau de Cologne est multi-usage !
A propos de l'auteur
Paul Musset
Paul Musset
Docteur en pharmacie
Diplômé d’un doctorat en pharmacie de l’université de Reims, Paul Musset est passionné de médecine naturelle et de nutrition sportive. Il vous accompagne dans « Mon journal bien-être et beauté » en vous prodiguant ses conseils santé et bien-être.
Cheveux hommes : nos conseils pour en prendre soin ◀◀
Les tétines de biberons : faites le bon choix ! ►►