La sève de bouleau :
une cure de jouvence pour l’organisme

Ecrit par Paul Musset, Docteur en pharmacie | publié le | mis à jour le 30/03/2020

La sève de bouleau : une cure de jouvence pour l’organisme

Fruit de la nature, la sève de bouleau est un dépuratif et reminéralisant connu depuis des siècles. Comment profiter de ses bienfaits ?

Qu’est-ce que la sève de bouleau ?

Reconnaissable par son écorce blanche, le bouleau est un arbre très répandu dans les forêts et jardins d’Europe. Comment est produite la sève de bouleau?

Comme tous les arbres, le bouleau vit et pousse grâce à la photosynthèse. Ce processus naturel permet aux plantes de fabriquer du sucre à partir de l’énergie lumineuse, captée par le pigment vert appelé chlorophylle. De l’eau riche en sels minéraux est absorbée par les racines, conduite par des vaisseaux jusqu’aux feuilles, où elle est enrichie en sucres avant d’être redistribuée pour alimenter toute la plante.

L’eau qui monte depuis les racines s’appelle la sève brute, tandis que la sève enrichie grâce aux petites usines à énergie que sont les feuilles s’appelle la sève élaborée. Cette dernière circule juste sous l’écorce. Dans le cas du bouleau, c’est la sève brute qui est récoltée : il s’agit alors d’entailler le tronc du bouleau sur une longueur de 4-5 cm afin de trouver les vaisseaux nourriciers.

Il est possible de la récolter soi-même en respectant de bonnes conditions d’hygiène, et en désinfectant outils et récipients ; elle peut alors être bue telle quelle pendant un ou deux jours. Elle se présente sous la forme d’un liquide clair au goût neutre, légèrement acide. Cet aspect explique son autre nom : l’eau de bouleau.

Quelle est la composition de la sève de bouleau ?

La sève de bouleau est composée à 95 % d’eau, elle est donc très peu calorique (20 kcal pour 100 ml). Elle contient :

  • Plusieurs sortes de sucres : du glucose, du fructose, du sucrose et du galactose ;
  • Des acides de fruit : acides malique, succinique, phosphorique, citrique ;
  • Des acides aminés, composants des protéines ;
  • De nombreux sels minéraux (magnésium, potassium, calcium, fer, zinc, cuivre…) ;
  • Des oligo-éléments (chrome, silicium, cuivre… et même de l'or !) ;
  • Des polyphénols (antioxydants) ;
  • De la vitamine C...

Comment sont utilisés les autres extraits du bouleau ?
Le bouleau est reconnu par l’Agence européenne du médicament pour son efficacité contre les troubles urinaires. Saviez-vous que le xylitol, que l’on retrouve souvent par exemple dans les chewing-gums, est un sucre naturel extrait de l’écorce de bouleau, beaucoup moins calorique que le glucose ? Les jeunes feuilles séchées sont utilisées en tisane pour leurs propriétés diurétiques et lutteraient également contre les calculs rénaux. Ce que l’on appelle le jus de bouleau est un extrait des feuilles, qui possède à peu près les mêmes propriétés que la sève. Quant au macérat de bourgeons de bouleau, il est utilisé contre les troubles articulaires.

Quelles sont les propriétés de la sève de bouleau ?

Les bienfaits de la sève de bouleau sont connus et exploités depuis des siècles en Europe de l’Est et du Nord, et en Russie. Grâce à ses minéraux et oligo-éléments, la sève de bouleau est reminéralisante et favorise la diurèse (élimination des toxines par les reins), propriétés rarement réunies dans un seul produit.

Elle contient des flavonoïdes (antioxydants), notamment la quercétine, qui protège le système cardiovasculaire, et du salicylate de méthyle, un composé proche de l’aspirine aux effets anti-inflammatoires et antidouleur.

L’acide chlorogénique présent dans la sève contribue à réduire les phénomènes inflammatoires comme l’arthrite rhumatoïde. Autre usage : en lotion capillaire, la sève de bouleau améliore l’état du cuir chevelu et ne nécessite pas de rinçage.

La consommation de sève de bouleau a-t-elle des effets secondaires ?

Le bouleau fait partie des plantes dont les pollens sont allergisants. Les personnes allergiques aux bétulacées sont assez nombreuses et, dans ce cas, il n’est pas recommandé d’utiliser des extraits de bouleau, quels qu’ils soient. Les effets secondaires, rares, de la sève de bouleau sont essentiellement digestifs (maux de ventre, nausées ou diarrhées). En l’absence d’études prouvant son innocuité sur les bébés, la sève de bouleau est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes.

Comment utiliser la sève de bouleau ?

Notre organisme a besoin de se purifier après l’hiver : nourriture riche, baisse de l’activité physique et sudation réduite favorisent le stockage des toxines, notamment dans les graisses corporelles. Le corps doit éliminer toutes ces substances indésirables. C’est justement à la sortie de l’hiver que l’on recueille la sève de bouleau. En améliorant le travail du foie et des reins, en favorisant l’élimination des lipides, elle vous aidera à retrouver un meilleur équilibre.

En version « pure », elle s’utilise en cure de dix à vingt et un jours, à raison d’un verre le matin à jeun.

Cocooncenter vous propose toute une gamme de produits à base de sève de bouleau de qualité, à utiliser tout au long de l’année : dépuratif, aide-minceur, soin des articulations, bien-être vasculaire… Vous serez surpris par leur efficacité !

Riche en eau, acides et sucres, la sève de bouleau est dotée de nombreuses qualités. Profitez de ses bienfaits en toute confiance avec Cocooncenter !

Les trois points clés à retenir sur la sève de bouleau :

  • La sève de bouleau se récolte en mars, elle est plus efficace fraîche que pasteurisée ou mélangée à de l’alcool. Choisissez-la de préférence fraîche et pure, et consommez-la rapidement ;
  • Une cure de sève de bouleau de deux à trois semaines en début de printemps vous laissera frais et dispo pour aborder la belle saison ;
  • Attention aux allergies : les personnes ayant des allergies respiratoires au pollen de bouleau doivent s’abstenir de consommer des extraits de cet arbre.
A propos de l'auteur
Paul Musset
Paul Musset
Docteur en pharmacie
Diplômé d’un doctorat en pharmacie de l’université de Reims, Paul Musset est passionné de médecine naturelle et de nutrition sportive. Il vous accompagne dans « Mon journal bien-être et beauté » en vous prodiguant ses conseils santé et bien-être.
Eau micellaire : tous les secrets d’une eau multifonction ◀◀
Grignotage : comment en finir avec ce mauvais comportement alimentaire ? ►►