Huile essentielle pour parfumer la maison :
laquelle choisir ?

Ecrit par Paul Musset, Docteur en pharmacie | publié le | mis à jour le 21/09/2021

Huile essentielle pour parfumer la maison : laquelle choisir ?

Pour lutter contre les mauvaises odeurs tout en purifiant l’air de sa maison, les huiles essentielles ont tout pour plaire. Citron, orange, eucalyptus, camomille… Il existe de nombreuses senteurs avec chacune leurs vertus. Quelle huile essentielle choisir pour parfumer la maison ? Quels sont leurs bienfaits et comment les utiliser ? On fait le point.

Huile essentielle pour la maison : 8 idées parfumées et leurs bienfaits

Le citron

Rien de tel qu’une bonne fragrance citronnée pour supprimer les mauvaises odeurs et donner un coup de frais à votre intérieur ! Au-delà de son aspect agréable pour le nez, le citron possède des vertus purifiantes : il assainit l’air ambiant et l’empêche d’être pollué par des bactéries. Par ailleurs, l’huile essentielle de citron procure à la personne respirant son odeur une montée d’énergie. En effet, elle possède des propriétés toniques et joue également un rôle positif sur l’humeur.

Le ravintsara

Cette huile essentielle est particulièrement appréciée l’hiver pour son action anti-virale. En application cutanée, elle fait barrière aux maux de la saison et préserve les habitants du foyer des virus en optimisant leurs défenses immunitaires. En diffusion, elle contribue à assainir l’air de la maison. Côté senteur, l’huile essentielle de ravinstara est très aromatique, avec une odeur à la fois fraîche et épicée.

Le tea tree

Son odeur boisée teintée de camphre est très puissante. Elle a le don d’aseptiser l’air intérieur sur la durée. Elle contribue également à renforcer le système immunitaire de chacun et assure donc en hiver une bonne protection contre les virus. Par ailleurs, elle éloigne les parasites tels que mites et acariens. Elle contribue également à lutter contre la prolifération de champignons (moisissures).

L’orange douce

Son parfum d’agrume rafraîchit toute la maison et apaise ses habitants. Antimicrobienne, elle peut être utilisée à la fois comme parfum d’ambiance pour la maison, mais aussi comme assainissant pour le linge.

L’eucalyptus

Particulièrement efficace pour lutter contre les rhumes, sinusites et autres affections ORL, l’eucalyptus se décline également en huile essentielle (HE d’eucalyptus radié). En dispersion dans la maison, elle apporte une odeur mentholée et camphrée dans la pièce. L’autre propriété intéressante de cet extrait de plante est son action énergisante, stimulante et relaxante. En diffusion atmosphérique, elle favorise la concentration et aide à clarifier ses pensées.

La camomille romaine

L’huile essentielle de camomille romaine possède de puissantes propriétés apaisantes. Son effet calmant en fait une huile essentielle parfaite à utiliser dans une chambre quelques instants avant le coucher. L’odeur de camomille peut toutefois être un peu entêtante, c’est pourquoi il est recommandé de la diluer avec d’autres huiles.

La cannelle

Sa fragrance sucrée apporte à votre intérieur une touche gourmande et réconfortante. Par ailleurs, elle possède des bienfaits antiseptiques et antifongiques. De quoi purifier l’air ambiant de vos pièces de vie tout en les réchauffant par son odeur biscuitée.

La lavande

Réputée pour son action insecticide, la lavande laisse dans la maison une odeur qui sent bon la Provence. C’est l’une des huiles essentielles les plus couramment utilisées. Elle cache de nombreux bénéfices qui dépendent de son mode d’application. En diffusion, ce sont avant tout ses bienfaits sur le système nerveux qui méritent d’être mis en avant. Relaxante et sédative, elle agit sur les états dépressifs légers en luttant notamment contre les insomnies liées au stress.

Huiles essentielles : un pouvoir puissant qui rime avec précautions
L’aromathérapie est une discipline naturelle qui utilise les propriétés des plantes pour soulager les troubles de santé et aider l’individu à retrouver un bien-être. Quel que soit le mode de diffusion, il est indispensable de bien se renseigner avant utilisation sur les restrictions d’usage. En effet, leur action très puissante n’est pas compatible avec tous les profils (notamment les enfants et les femmes enceintes) et exige des précautions d’emploi strictes.

Diffusion d’huile essentielle : astuces et conseils

Bien choisir son diffuseur

Pour optimiser l’efficacité des bienfaits des huiles essentielles, le matériel choisi pour leur diffusion joue un rôle clé. Il existe plusieurs types de diffuseurs d’huiles essentielles dont les procédés d’action diffèrent :

  • La nébulisation : c’est la méthode la plus utilisée pour une diffusion à visée thérapeutique. Les particules d’huiles essentielles sont mélangées avec de l’air, puis elles sont projetées par l’action de deux buses. Ce procédé permet de conserver plus longtemps les particules d’huiles essentielles dans l’atmosphère, et donc leur odeur. Ce type de diffuseur est idéal pour les très grandes pièces (plus de 50 m²) ;
  • La brumisation : l’huile essentielle est ici mélangée avec de l’eau, ce qui forme un liquide prêt à être transformé en brume par un système de vibration. La dilution de l’huile essentielle dans de l’eau rend sa diffusion moins concentrée, donc moins efficace sur la durée. Cet équipement peut couvrir une surface de 30 à 40 m² selon les modèles ;
  • La chaleur douce : les huiles essentielles sont réchauffées par une résistance pour les versions électriques, ou par une bougie chauffe-plat pour les versions classiques (brûle-parfums). Dans la mesure où il n’y a pas de système de projection dans l’air, la diffusion est limitée au niveau de l’espace. C’est pourquoi ce type d’utilisation est en général réservée aux petites pièces.

Bien doser sa préparation à base d’huile essentielle

Si le choix de la technologie de dissémination des extraits de plantes est important, le bon dosage est également essentiel. Pour chaque huile essentielle, il existe un dosage préconisé. Il est donc indispensable de se référer aux notices d’utilisation.

Certaines huiles essentielles ont un pouvoir si puissant ou une odeur si forte qu’il est conseillé de les utiliser en synergie avec d’autres huiles. Cela limite ainsi leur concentration. C’est le cas de la camomille par exemple. Dans tous les cas, il est important de se référer aux précautions d’emploi.

Adapter le parfum à la pièce

Selon les propriétés de l’huile essentielle, celle-ci sera en général adaptée à une pièce de la maison en particulier. Pour la chambre, c’est le repos et l’apaisement qui priment. C’est pourquoi la lavande ou la camomille sont les extraits de plante les plus recommandés pour une diffusion.

Pour la cuisine, l’objectif est bien souvent de neutraliser les mauvaises odeurs ou d’apporter un parfum gourmand. Une huile essentielle qui sent bon est alors l’objectif premier. Dans ce cas, les agrumes comme le citron, l’orange ou la cannelle remplissent ce rôle à merveille.

Pour parfumer sa maison naturellement tout en apportant des bienfaits pour la santé, les huiles essentielles peuvent vite devenir vos meilleures alliées. À vous de choisir la senteur en fonction de vos goûts et de vos envies.

Les trois points clés à retenir sur l'huile essentielle pour parfumer la maison :

  • Les huiles essentielles pour la maison jouent deux rôles principaux : parfumer la maison et assainir l’air ;
  • La dispersion des huiles essentielles dans la maison est réalisée à partir d’un diffuseur. C’est en général le volume de la pièce qui va déterminer le type de diffuseur le mieux adapté à la situation ;
  • Les huiles essentielles nécessitent des précautions d’emploi. Il est important de se renseigner sur leurs restrictions d’usage avant toute utilisation.
A propos de l'auteur
Paul Musset
Paul Musset
Docteur en pharmacie
Diplômé d’un doctorat en pharmacie de l’université de Reims, Paul Musset est passionné de médecine naturelle et de nutrition sportive. Il vous accompagne dans « Mon journal bien-être et beauté » en vous prodiguant ses conseils santé et bien-être.
Changer bébé : 4 indispensables à avoir chez soi ◀◀
Quel pansement pour quelle plaie : explications et aide au choix ►►