Collier anti-puces chien et chat :
la solution pour éliminer les parasites

Ecrit par Paul Musset, Docteur en pharmacie | publié le

Collier anti-puces chien et chat : la solution pour éliminer les parasites

Votre petite boule de poil se gratte beaucoup depuis quelques jours ? Le temps est peut-être venu de troquer son collier contre un système anti-puces. Quel est l’intérêt d’un collier anti-puces chien ou chat ? Est-ce vraiment efficace ? Quel modèle choisir ? Retrouvez toutes les informations utiles pour protéger votre animal de compagnie des petites bêtes.

Collier antiparasitaire : pourquoi est-ce utile ?

La puce et la tique : deux parasites nuisibles pour la santé des chiens et des chats

Véritable ennemi juré du chien et du chat, la puce peut non seulement altérer la santé de votre animal, mais aussi celle de toute la famille. Cet insecte microscopique est hématophage. Il pique le chien ou le chat pour se nourrir et sa piqûre déclenche généralement de fortes démangeaisons. Le risque est ensuite inhérent au grattage qui peut générer une infection.

Par ailleurs, certains animaux peuvent être victime d’une intolérance à la salive de la puce et développer une maladie de la peau appelée dermatite. Les démangeaisons se multiplient alors pour votre animal.

La tique est le deuxième fléau qui peut nuire à la santé des chiens et des chats. Particulièrement vicieuse, la tique s’accroche au pelage de l’animal lors d’une balade en pleine nature puis elle se nourrit de son sang en le mordant. Le plus gros risque est alors la contraction d’une maladie dangereuse : la maladie de Lyme.

Fonctionnement d’un collier anti-puces chat ou chien

Pour éviter au chien d’être attaqué par des parasites, les colliers anti-puces sont très pratiques. Cet accessoire est généralement composé d’agents chimiques opérant une action insecticide. Ces principes actifs se diffusent sous forme de poudre ou de gaz dans le pelage de l’animal. Leur action est alors mortelle pour le parasite.

Ces composés chimiques sont parfois mal supportés par l’animal. Dans ce cas, il existe des versions insectifuges. La composition agit alors comme un répulsif et éloigne les nuisibles. Ce type de dispositif est souvent composé d’un concentré d’huiles essentielles.

Quelle est la durée d’efficacité du collier anti-puces ?
Un collier antiparasitaire n’a pas une durée de vie indéfinie. Selon les marques et les habitudes de l’animal, la période durant laquelle l’action du dispositif sera efficace varie entre 7 et 8 mois. Pour protéger votre compagnon à quatre pattes, il est indispensable de changer l’accessoire dès la fin de la durée d’utilisation indiquée par la marque.

Choisir et utiliser un collier antiparasitaire : nos conseils

Sélectionner un collier en fonction de l’âge et du poids de l’animal

Avant tout, les colliers anti-puces peuvent être utilisés chez les chiots à partir de 2 mois. Passé ce délai, c’est la corpulence ou l’âge de votre chien ou de votre chat qui sera déterminant dans le choix de l’équipement antiparasitaire.

Il existe des tailles standard par type d’animal :

  • Pour les chiens : c’est le poids de 8 kilos qui est pris en référence. Il existe donc un type de collier pour les chiens se situant en dessous de ce poids et une taille adaptée aux plus gros chiens de plus de 8 kilos ;
  • Pour les chats : la différence de corpulence est un peu moins flagrante chez les chats. C’est donc ici l’âge qui fait la différence. Il existe deux types de colliers : un pour les chatons, et un pour les chats adultes.

Pour répondre à tous les besoins, retrouvez chez Cocooncenter une gamme complète de colliers antiparasitaires.

Choisir un collier pour le confort de l’animal

Chien ou chat, chaque animal de compagnie possède son propre caractère et ses habitudes. Choisir un collier qui ne sera pas gênant au quotidien pour l’animal est important pour qu’il l’accepte plus facilement.

Si nous prenons le cas d’un animal qui joue souvent les explorateurs et qui peut avoir tendance à accrocher le collier (c’est souvent le cas des chats), un collier équipé d’un système de fermeture sécurisé (qui peut se desserrer en cas de tension) est à privilégier.

Quel type de collier privilégier pour un chat : insecticide ou répulsif ?
Tout va dépendre des habitudes de votre fidèle compagnon. Les chats peuvent être classés en deux catégories :
-  Les chats d’intérieur : ils dépassent très rarement les limites de votre propriété. Un équipement destiné à éloigner les petites bêtes peut suffire ;
-  Les chats d’extérieur : ils vivent leur vie le plus souvent hors de la maison. Un système antiparasitaire plus radical est conseillé.

Comment mettre un collier antiparasitaire à son chien ou son chat ?

Avant de placer le collier directement sur le cou de l’animal, nous vous conseillons de vérifier que ce dernier ne présentera pas d’allergie aux composants. Pour cela, il vous suffit de frotter le collier sur un bout de l’oreille du chien ou du chat et de patienter 48 h. Si, passé ce délai, aucune réaction (rougeurs, brûlures) n’apparaît, c’est parfait et vous pouvez utiliser le collier en toute sécurité. Dans le cas contraire, nous vous recommandons de consulter un vétérinaire pour que ce dernier puisse vous orienter au mieux.

Concernant la meilleure façon de procéder pour mettre le collier, il est important de veiller à ce que ce dernier ne soit ni trop serré ni trop lâche. La matière doit être en contact avec le pelage et la peau pour permettre la diffusion des principes actifs. En pratique, il faut donc installer le collier autour du cou et adapter la longueur grâce à la boucle de réglage. Pour savoir si le dispositif est bien ajusté, il faut pouvoir passer l’équivalent d’un doigt entre le collier et le cou de l’animal.

Protéger son animal contre les parasites : les bonnes pratiques

Inspecter régulièrement le pelage

Certains animaux de compagnie peuvent être victimes de parasites sans même ressentir de gêne. Pour éviter l’infestation généralisée, nous vous recommandons de procéder régulièrement à une vérification du pelage et de la peau de votre chien ou chat. Ce réflexe est d’autant plus important pour les chats qui sont moins sujets au toilettage que les chiens.

Procéder à un toilettage régulier de votre chien

Un chat est naturellement propre et les toilettages peuvent être très espacés dans le temps. En revanche, un chien nécessite un toilettage régulier pour garantir une hygiène irréprochable. Sans cette séance de soin, les impuretés peuvent s’accumuler et un pelage mal entretenu peut favoriser l’installation des parasites. Le toilettage est également l’occasion parfaite pour s’assurer qu’aucune petite bête n’a élu domicile sur votre compagnon à quatre pattes.

Présence de parasites avérée : les produits complémentaires aux colliers anti-puces

Vous avez constaté la présence de puces ou de tout autre parasite sur votre animal ? Avant même d’envisager le collier antiparasitaire, il est important de prendre toutes les dispositions pour débarrasser le pelage de la présence des insectes. Pour cela, des produits complémentaires ou alternatifs aux colliers peuvent s’avérer très utiles. Ils se présentent sous forme de sprays ou de pipette et peuvent, selon les cas, être associés avec le collier antiparasitaire (à vérifier auprès d’un professionnel de santé animale).

Les puces peuvent rendre la vie dure à vos compagnons à quatre pattes. Pour éviter leur invasion sur le pelage de votre chien ou de votre chat, le collier anti-puces est un allié parfait.

Les trois points clés à retenir sur les colliers anti-puces :

  • Il existe deux types de colliers anti-puces : les insecticides et les répulsifs ;
  • Le choix d’un collier antiparasitaire dépend de l’âge et de la corpulence de l’animal ;
  • La durée d’efficacité d’un dispositif varie entre 7 et 8 mois selon la marque.
A propos de l'auteur
Paul Musset
Paul Musset
Docteur en pharmacie
Diplômé d’un doctorat en pharmacie de l’université de Reims, Paul Musset est passionné de médecine naturelle et de nutrition sportive. Il vous accompagne dans « Mon journal bien-être et beauté » en vous prodiguant ses conseils santé et bien-être.
Le bonbon sans sucre : une alternative possible face au diabète ◀◀
Comment bien choisir les compléments alimentaires pour votre chien ? ►►