Rosacée ou couperose :
comment limiter son intensité ?

Ecrit par Paul Musset, Docteur en pharmacie | publié le

Rosacée ou couperose : comment limiter son intensité ?

Provoquant des rougeurs principalement sur le visage, la rosacée est une maladie de la peau fréquente touchant majoritairement les femmes à partir de 30 ans. Cette affection dermatologique, souvent confondue avec l’acné, peut selon son étendue, être très mal vécue par la personne qui la subit. Comment apparaît la rosacée?ou couperose ? Y a-t-il des facteurs déclenchants ou aggravants ? Existe-t-il une solution pour s’en débarrasser ?

Rosacée : Explications et causes

Rosacée ou couperose : une maladie de la peau fréquente à ne pas confondre avec l’acné

La rosacée est une affection de la peau qui occasionne des rougeurs sur le visage. Les parties touchées en premier sont les joues et le nez. Viennent ensuite le front et le menton.

La rosacée peut parfois être confondue avec l’acné. Pourtant, il n’en est rien. En effet, sous sa forme papulo-pustuleuse, on la surnomme également acné rosacée car les boutons des 2 troubles dermatologiques sont similaires. Toutefois, la couperose se distingue par une rougeur plus diffuse, soumise à des périodes de poussées importantes, et affectant majoritairement les adultes. Qui plus est, cette maladie dermatologique est chronique et progressive, contrairement à l’acné, qui tend à diminuer avec l’âge.

Qui est concerné ?

Les femmes à la peau claire majoritairement impactées

Ce sont majoritairement les individus à la peau claire qui sont les plus susceptibles de souffrir de rosacée. Les populations ayant des origines scandinaves, irlandaises ou écossaises sont donc davantage exposées au risque de développer une couperose. Par ailleurs, des facteurs héréditaires peuvent également entrer en ligne de compte.

Enfin, cette maladie dermatologique affecte principalement les femmes. On compte en moyenne 2 à 3 % d’adultes concernés, avec deux femmes touchées pour un homme.

Une maladie qui évolue avec le temps

C’est généralement à partir de 30 ans que la rosacée fait son apparition. Au début de la maladie, la fréquence des symptômes est relative, mais augmente progressivement.

Les périodes de poussées deviennent plus fréquentes et, sans prise en charge, des complications peuvent apparaître, notamment au niveau oculaire, avec une atteinte de la cornée. Ce stade de la rosacée impose une consultation.

Les facteurs déclenchants ou aggravants

Si les origines de la rosacée ne sont pas à ce jour clairement identifiées par les spécialistes, les causes pourraient être liées à :

  • La génétique ;
  • L’environnement ;
  • Une anomalie au niveau de la réaction des micro-vaisseaux sanguins en présence de chaleur ;
  • L’existence d’un acarien sur le visage nommé le Demodex.

En parallèle, de nombreux facteurs peuvent favoriser la survenue ou l’aggravation d’une rosacée :

  • Les modifications hormonales liées à la grossesse ou à la ménopause ;
  • Le soleil ;
  • La prise de corticoïdes ;
  • Certains aliments riches en histamine comme les tomates, les noix, les agrumes ;
  • L’alcool ;
  • Les épices ;
  • Le café, le thé ou toute autre boisson chaude ;
  • Le stress.

Rosacée ou couperose : 6 moyens de limiter son intensité

Adapter son rituel beauté

Une peau atteinte de rosacée nécessite un entretien particulier pour éviter les poussées. Le principal objectif est de ne pas agresser la peau avec des produits trop irritants. Le matin, une bonne hydratation est indispensable pour préserver l’épiderme des agressions extérieures. Dans la mesure où le soleil a tendance à exacerber les rougeurs, une protection solaire, même en ville et en hiver, est utile.

Côté soin, les sérums ou les crèmes aux principes actifs apaisants et anti-inflammatoires sont à privilégier. Le soir, même si la peau n’a pas été maquillée, un nettoyage à l’aide d’un lait démaquillant ou d’un nettoyant doux sans savon est indispensable pour ôter les impuretés liées à la pollution.

Le rinçage se fait de préférence avec une eau thermale pour limiter les tiraillements. Quant au séchage, pour ne pas accentuer les rougeurs par des frottements, il est préférable de tapoter délicatement le visage à l’aide d’un mouchoir.

Notre sélection de démaquillants pour peaux sujettes aux rougeurs

Revoir son hygiène de vie et son alimentation

Comme nous l’avons vu plus haut, la rosacée ou la couperose peut être liée à des facteurs d’hygiène de vie. Revoir ses habitudes alimentaires peut contribuer à ralentir les poussées de rosacée.

Les soins anti-rougeurs

Le but des soins anti-rougeurs est de limiter la dilatation des vaisseaux, tout en protégeant la peau des agressions.

Chez Cocooncenter, nous vous proposons une large gamme de produits efficaces pour lutter contre les rougeurs liées à la rosacée. Nous avons sélectionné parmi de grandes marques des solutions dédiées aux peaux à tendance couperosique, comme la crème antirougeurs de chez Avène. Cette émulsion hydratante apporte à la peau confort et protection pour une meilleure maîtrise des rougeurs du visage.

Notre sélection de soins hydratants et apaisants anti-rougeurs

Les astuces maquillage pour camoufler la rosacée

Les femmes victimes de rosacée ont naturellement besoin de camoufler les marques disgracieuses liées aux rougeurs.

Pour les aider à retrouver un teint uniforme et naturel, Cocooncenter propose un grand choix de CC Crème. Ces émulsions teintées ont le mérite de combiner soin et maquillage, le duo gagnant pour une mine radieuse respirant la santé au quotidien.

Le saviez-vous ?
Beaucoup de soins anti-rougeurs ont une teinte un peu verte. Loin d’être un hasard, ces pigments verts jouent un rôle clé dans le camouflage des rougeurs. En effet, les deux couleurs sont complémentaires. Associées, elles s’annulent comme par magie.

Notre sélection de soins correcteurs anti-rougeurs

Les remèdes de grand-mère

Si on met un peu de côté les produits cosmétiques, nos grands-mères nous ont légué des astuces parfois insoupçonnées pour lutter contre les rougeurs. Voici deux recettes maison à essayer :

Le duo argile-citron

  • Imbibez un coton d’eau argileuse et appliquez-le sur les rougeurs ;
  • Passez l’intérieur de l’écorce du citron sur la peau.

La farine d’avoine

Ses propriétés anti-inflammatoires en font un allié de taille dans le combat contre la rosacée. Pour une bonne efficacité, voici comment procéder :

  • Ajoutez 2 cuillères à soupe de farine d’avoine à ¼ de litre d’eau ;
  • Après avoir bien mélangé, appliquez la lotion obtenue à l’aide d’un coton humidifié ;
  • Laissez agir 5 minutes ;
  • Rincez.

Le laser

En cas de rosacée vasculaire, un traitement par laser est possible. Ce dernier se fait généralement chez un médecin spécialisé ou un dermatologue. Les séances durent entre 5 et 20 minutes. La durée du traitement et la fréquence des séances varient selon les particularités des patients (peaux claires ou foncées, niveau d’atteinte de la rosacée). Dans tous les cas, il faut s’en remettre aux conseils du praticien.

La rosacée est souvent mal vécue par les personnes qui la subissent, car elle touche essentiellement le visage et peut entraîner une gêne et un malaise profond. Même si, à ce jour, cette maladie dermatologique reste incurable, réduire sa progression et atténuer les rougeurs est tout à fait possible. Revoir son hygiène de vie et adapter sa routine de soin constituent les premiers réflexes à adopter en cas de rosacée.

Rosacée, trois points clés à retenir :

  • Les femmes à partir de 30 ans sont les plus touchées par la rosacée ;
  • Le soleil exacerbe les rougeurs ;
  • Il n’y a aucun moyen de guérison complète. Il est seulement possible d’en réduire les symptômes.
A propos de l'auteur
Paul Musset
Paul Musset
Docteur en pharmacie
Diplômé d’un doctorat en pharmacie de l’université de Reims, Paul Musset est passionné de médecine naturelle et de nutrition sportive. Il vous accompagne dans « Mon journal bien-être et beauté » en vous prodiguant ses conseils santé et bien-être.
Taches brunes : tout savoir sur l’hyperpigmentation ◀◀
Nettoyer sa peau : les rituels pour une peau saine et éclatante ►►