Pourquoi et comment prolonger les mesures d’hygiène post Covid-19 ?

Ecrit par Paul Musset, Docteur en pharmacie | publié le | mis à jour le 17/09/2020

Pourquoi et comment prolonger les mesures d’hygiène post Covid-19 ?

Le port du masque et le gel hydroalcoolique sont désormais les deux nouveaux objets dont on ne sépare plus. Crise sanitaire oblige, ces gestes barrières devront même s’inscrire dans la durée pour éviter une nouvelle vague et un autre confinement... Pourquoi est-ce si important ? Quels sont les bons gestes à adopter pour se prémunir et protéger les autres du coronavirus ?

Covid-19 : ce qu’il faut savoir

Qu’est-ce que la Covid-19 ?

La Covid-19 est une maladie virale particulièrement contagieuse. Ce virus fait partie de la famille des coronavirus qui a fait son apparition dans les années 60. Son nom vient du fait que, vu de très près au microscope, ce virus présente l’aspect d’une couronne.

Parmi les coronavirus connus, on retrouve le SRAS (Syndrome Respiratoire Aigu Sévère), qui a envahi la Chine en 2002. La Covid-19, quant à elle, aurait été diagnostiquée pour la première fois en Chine en décembre 2019. Cette nouvelle forme de coronavirus présente de nombreuses similarités sur le plan symptomatique avec le SRAS. En revanche, au niveau de la contagion et de l’évolution de la maladie, il existe quelques différences comme le fait que, contrairement au SRAS, le nouveau coronavirus se présente le plus souvent sous des formes bénignes.

Casse-tête orthographique : « le » ou « la » Covid-19 ?
Même S’il est vrai que ce débat est secondaire, une petite bataille de langage s’est engagée durant la crise sanitaire sur l’accord du terme Covid. Pour beaucoup, puisque le coronavirus est masculin, il est logique que l’acronyme « Covid-19 » le soit aussi. Pourtant, comme l’Académie française l’a confirmé dans un communiqué début mai, « Covid-19 » fait référence à la maladie liée au Coronavirus de 2019. D’un point de vue purement linguistique, il s’agit donc bien d’un nom féminin.

Comment se transmet le coronavirus ?

La Covid-19 est une maladie très contagieuse. Sans précaution pour éviter la propagation, 1 personne peut en contaminer 3 autres, et ainsi de suite. Cette facilité de propagation peut alors déclencher rapidement une épidémie, comme nous le voyons actuellement.

La transmission se fait avant tout par la salive, comme la plupart des virus. Toutefois, le niveau de contagion est si élevé, qu’une simple discussion entre deux personnes sans contact physique peut entraîner une contamination. Comment ? Par projection de gouttelettes. Celles-ci correspondent aux sécrétions qui sont contenues dans l’air expiré par une personne. Ces gouttelettes peuvent être visibles (postillons), mais également invisibles, ce qui les rend particulièrement difficiles à éviter.

Par ailleurs, le dépôt de gouttelettes peut aussi se faire par le biais d’un contact d’une personne contaminée avec un objet. Si quelqu’un touche ensuite l’objet, elle peut imprégner ses doigts de sécrétions, puis se contaminer par inhalation en se touchant le visage (notamment la zone autour de la bouche, du nez et des yeux).

Quels sont les principaux symptômes ?

Les symptômes les plus communs de ce nouveau coronavirus sont le plus souvent bénins. Cela peut être :

  • Une fièvre avec ou sans frissonnement ;
  • Une toux ;
  • Le nez qui coule ;
  • Un mal de gorge ;
  • Un état grippal (maux de tête, douleurs musculaires, forte fatigue) ;
  • Une perte du goût et/ou de l’odorat (en l’absence de congestion nasale).

Ces symptômes s’estompent en général sans traitement sous quelques jours. Toutefois, dans certains cas, ils peuvent évoluer en complication qui se présente sous la forme d’une détresse respiratoire. L’hospitalisation s’avère alors souvent nécessaire.

Qui est concerné ?

Dans la mesure où il s’agit d’un nouveau virus, le corps humain n’a pas eu la possibilité de développer des anticorps qui assurent une immunité de l’organisme durant une certaine période. De ce fait, toute personne n’ayant pas été récemment contaminée par la Covid-19 peut potentiellement être infectée, et ce quel que soit son profil, son âge et son sexe.

Toutefois, selon les études scientifiques et les observations effectuées lors de la première vague épidémique qui a traversé la France, certains profils peuvent plus facilement déclencher des formes graves de la maladie. Voici quelques facteurs de complication du nouveau coronavirus :

  • L’âge : selon un point épidémiologique établi par Santé Publique France le 21 mai 2020*, plus de 50 % des malades admis en réanimation avaient plus de 65 ans ;
  • Les maladies chroniques : hypertension artérielle, diabète, cardiopathie… ;
  • L’obésité ;
  • Le tabac.

Prolonger les mesures d’hygiène face à la Covid-19 : pourquoi et comment ?

Un virus toujours en circulation

Contrairement aux idées reçues qui pouvaient laisser croire que la Covid-19 est une maladie exclusivement hivernale, ce virus semble rester très actif malgré le changement de saison et l’entrée de l’été dans l’hémisphère nord. En effet, de nouvelles contaminations continuent d’apparaître sur le territoire et le phénomène de contagion perdure.

Des cas asymptomatiques fréquents

Outre les symptômes cités précédemment qui peuvent alerter sur une éventuelle contamination, il faut noter que certaines formes de la maladie restent asymptomatiques. Cela signifie qu’une personne infectée peut ne ressentir aucun effet et ne pas savoir qu’elle est malade. Malheureusement, si cette situation permet à l’individu de supporter plus facilement le virus, il peut contaminer sans s’en apercevoir de nombreuses personnes, qui peuvent potentiellement développer une forme sévère de la maladie.

Comment prolonger les mesures d’hygiène contre la Covid-19 ?

Face à ces cas asymptomatiques et dans la mesure où aucun traitement reconnu scientifiquement ne permet aujourd’hui de se protéger des formes graves de la Covid-19, il est primordial de continuer à appliquer les gestes barrières. Le respect de la distanciation sociale (1 m minimum entre deux personnes) dans les lieux publics (intérieurs et extérieurs) est une première mesure d’hygiène à prendre.

Outre le respect de cette distance, deux autres gestes barrières permettent de limiter la propagation du virus :

Se laver fréquemment les mains

Elles représentent l’un des principaux vecteurs de contamination. En veillant à conserver des mains propres, nous diminuons le risque de déposer le virus sur un objet et nous limitons également celui de nous infecter par contact avec le visage.

Il existe deux manières de débarrasser ses mains d’un virus :

  • Le lavage des mains au savon : à privilégier lorsqu’un point d’eau est disponible ;
  • L’application d’un gel hydroalcoolique : à base d’alcool, ce type de produit assainissant élimine jusqu’à 99 % des bactéries et ne nécessite aucun rinçage.

Comment effectuer un lavage des mains efficace ?
Que ce soit par le biais d’un savon sous forme de pain, de gel lavant pour les mains ou de savon liquide, il est essentiel de se laver les mains pendant 30 secondes dans les règles de l’art. Comment faire ?
  1. Appliquer du savon sur l’ensemble des mains en se frottant bien les paumes ;
  2. Nettoyer le dos de chaque main ;
  3. Croiser et frotter les doigts et les pouces entre eux ;
  4. Frotter le dessus des phalanges ainsi que le bout des doigts et les ongles ;
  5. Se rincer les mains et les sécher avec une serviette propre ou à l’air libre.

Utiliser un masque de protection

Le virus se transmet essentiellement par projection de gouttelettes. C’est pourquoi le port d’un masque respectant les normes AFNOR (chirurgical ou en tissu) est vivement recommandé, voire obligatoire, lorsque la situation l’impose :

  • Dans les lieux publics clos ;
  • En extérieur si la distanciation physique de 1 m ne peut pas être respectée.

Outre l’utilisation d’un savon pour les mains, d’un gel hydroalcoolique et d’un masque, de nombreux autres accessoires d’hygiène peuvent être utiles pour réduire les risques de contamination. Il s’agit notamment des sprays aériens assainissant ou des lunettes de WC jetables. Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre page dédiée aux mesures d’hygiène anti-Covid-19.

Dans la guerre sanitaire contre la Covid-19, la meilleure arme reste la conservation des bonnes mesures d’hygiène. Lavage fréquent des mains, port du masque et maintien des distances doivent rester un réflexe au quotidien.

Les trois points clés à retenir sur la Covid-19 :

  • La Covid-19 est très contagieuse et continue à circuler malgré le passage en saison estivale ;
  • La transmission se fait essentiellement par projection et inhalation de gouttelettes infectées. Celles-ci peuvent être visibles (postillons), mais également invisibles et présentes dans l’air expiré par une personne malade ;
  • Pour se prémunir d’une deuxième vague épidémique, il est impératif de freiner la propagation du nouveau coronavirus en conservant au quotidien les gestes barrières (lavage de main, utilisation d’un gel désinfectant, port du masque).

*https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/documents/bulletin-national/covid-19-point-epidemiologique-du-21-mai-2020

A propos de l'auteur
Paul Musset
Paul Musset
Docteur en pharmacie
Diplômé d’un doctorat en pharmacie de l’université de Reims, Paul Musset est passionné de médecine naturelle et de nutrition sportive. Il vous accompagne dans « Mon journal bien-être et beauté » en vous prodiguant ses conseils santé et bien-être.
Comment prendre soin de soi quand on attend un heureux événement ? ◀◀
Huile d’avocat : ses multiples vertus pour votre peau et vos cheveux ►►