Mycose du pied :
comment dire adieu aux champignons ?

Ecrit par Paul Musset, Docteur en pharmacie | publié le | mis à jour le 30/03/2020

Mycose du pied : comment dire adieu aux champignons ?

Pieds qui grattent, rougeurs, ongle qui change de couleur… Ces signes sont évocateurs du développement d’une mycose au pied. Connue aussi sous le nom de pied d’athlète, cette pathologie touche 10 à 15 % de la population au moins une fois au cours de sa vie. Comment apparaissent les mycoses sur les pieds ? Quels sont les traitements ? Y a-t-il moyen de les éviter ?

Mycose pied : pourquoi et comment survient-elle ?

Quels sont les deux types de mycose du pied ?

Une mycose du pied est une pathologie d’origine fongique. C’est la prolifération d’un champignon, le dermatophyte, qui est à l’origine de la maladie de peau. Elle peut toucher deux zones en particulier :

  • La peau située entre les orteils. Dans cette situation, nous parlons communément de mycose de la peau glabre ou de pied d’athlète. Les champignons se développent généralement entre le 4e et le 5e orteil, car cette zone est propice à la chaleur et à la transpiration ;
  • Les ongles. La mycose peut atteindre aussi bien l’intérieur de l’ongle (elle est alors nommée onyxis) ou le contour et les bords de l’ongle (périonyxis).

Quels sont les principaux symptômes de la mycose du pied ?

L’onychomycose (mycose de l’ongle)

Les mycoses de l’ongle se caractérisent par une modification de la couleur de l’ongle, qui devient opaque avec une nuance variant du jaunâtre au verdâtre. Cette modification de couleur est également accompagnée d’un changement au niveau de la texture : l’ongle épaissit, devient très cassant. Ces phénomènes peuvent entraîner un décollement progressif de l’ongle.

La mycose des espaces interdigitaux (champignons entre les orteils)

C’est en premier lieu l’aspect de la peau entre les orteils qui change. Elle devient plus sèche et rougit.

L’un des premiers symptômes est une forte démangeaison entre les orteils. Une importante desquamation peut aussi apparaître, ainsi qu’une sensation de brûlure. Parfois, des vésicules remplies de liquide se forment.

Quels sont les facteurs qui favorisent l’apparition de champignons sur les pieds ?

Comme pour tous les types de champignons, le principal facteur déclenchant de la mycose des pieds est l’association de chaleur et d’humidité. Les sols des piscines, les douches publiques, les gymnases sont particulièrement propices à leur développement. Il suffit qu’un seul individu porteur de dermatophytes laisse le champignon entrer en contact avec l’environnement pour que ce dernier se multiplie rapidement.

La mycose est une affection très contagieuse. Un simple contact avec un germe suffit pour être contaminé. En parallèle, d’autres causes peuvent favoriser l’apparition de mycose :

  • Les lésions (fissures, peau fendillée…) sur les pieds et les orteils qui ouvrent une porte aux bactéries ;
  • Une transpiration excessive due à un manque d’aération ou d’hygiène ;
  • L’onychotillomanie : une mauvaise habitude de s’arracher les ongles de pieds ou de les couper trop court ;
  • Des traitements médicaux à base de corticoïdes ;
  • Des maladies telles que le diabète.

Pourquoi le nom de pied d’athlète ?
La mycose qui se développe entre les petits orteils est appelée pied d’athlète, car celle-ci est caractéristique des activités sportives. Le port de chaussures fermées et la transpiration excessive liée à l’exercice physique offrent l’environnement idéal aux bactéries pour se développer.

Soigner un pied d’athlète ou une mycose de l’ongle : quel traitement choisir ?

Les solutions naturelles sur les mycoses naissantes

Avant d’envisager un traitement antifongique, et sous condition d’une prise en charge en début d’infection, une mycose des pieds peut faire l’objet d’un traitement naturel.

Le bicarbonate de soude
Pour soulager une mycose et éviter son développement, le bicarbonate de soude s’avère redoutable. Il est possible de procéder de différentes manières :

  • Diluer le bicarbonate dans de l’eau jusqu’à l’obtention d’une pâte, puis l’appliquer sur la mycose naissante. Après l’avoir laissé reposer une dizaine de minutes, il convient de le rincer et de bien sécher la zone ;
  • Utiliser le bicarbonate de soude en solution de bain de pied. Après avoir mélangé un peu de produit dans de l’eau tiède, laisser tremper le pied durant quelques minutes. Il est ensuite indispensable de rincer et sécher soigneusement.

Enfin, dans les deux cas, il est conseillé de déposer un peu de bicarbonate sur la peau infectée sèche avant d’enfiler une paire de chaussettes.

Le traitement des mycoses de pied par les huiles essentielles

Plusieurs extraits de plantes sont reconnus pour leurs vertus antifongiques. Il s’agit notamment de :

  • L’huile essentielle d’arbre à thé ;
  • L’huile essentielle de lavande ;
  • L’huile essentielle de cèdre de l’Atlas.

Pour un traitement rapide de la mycose de l’ongle ou du pied, il suffit d’en appliquer quelques gouttes directement sur la zone infectée, de laisser reposer quelques minutes puis de rincer et sécher soigneusement. Rappelons que les huiles essentielles nécessitent des précautions et font l’objet de restrictions d’usage. Il est fortement recommandé de les vérifier avant toute utilisation.

L’automédication par traitement antifongique

Lorsqu’une mycose est déjà installée, un traitement antimycosique est souvent indispensable pour en venir à bout. Ce type de traitement est disponible sans ordonnance et se présente sous forme de stylet. Cocooncenter a sélectionné pour vous les meilleurs traitements contre les mycoses des pieds et des orteils.

Mycose au pied : quand faut-il consulter ?

Soigner une mycose de l’ongle et du pied n’est pas toujours facile. Une fois installé, le champignon est tenace. En cas de récidive ou lorsqu’une mycose persiste malgré les traitements locaux, le médecin peut vous prescrire un traitement antimycosique plus puissant.

Prévenir une mycose des pieds : c’est possible ?

Quels sont les bons gestes d’hygiène ?

Pour éviter une invasion de champignons au niveau des pieds, voici quelques bonnes habitudes à prendre :

  • Soigner son hygiène et procéder à un séchage minutieux des zones sensibles (entre les orteils et au niveau des ongles) ;
  • En cas de tendance à la transpiration excessive, il est conseillé de prendre des mesures pour la limiter (poudre de talc, bicarbonate de soude) ;
  • Lors de situations à risque, vaporiser un spray protecteur sur les pieds et dans les chaussures.

Les bonnes pratiques au quotidien

En parallèle de ces mesures d’hygiène, voici quelques conseils pour éviter l’apparition de mycose au niveau des pieds :

  • Privilégier les chaussettes en coton et les chaussures bien aérées ;
  • Éviter de marcher pieds nus : utiliser des tongs à la piscine ou dans les lieux publics ;
  • Nettoyer régulièrement et si possible à 60°C les sources de contamination externes (tapis de bain, serviettes, chaussettes…).

Les mycoses des pieds sont très fréquentes. Un seul contact peut suffire pour être contaminé. La prévention et la vigilance restent aujourd’hui nos meilleures chances d’éviter de voir nos pieds infectés de champignons.

Les trois points clés à retenir sur la mycose :

  • Une mycose au pied est due à un champignon ; pour en venir à bout, un traitement par voie locale est indispensable dans un premier temps ; en cas de résistance du champignon, une consultation s’impose ;
  • Plus tôt une mycose est traitée, plus les chances de s’en débarrasser rapidement sont élevées ;
  • L’humidité favorise le développement des champignons responsables de la mycose des pieds ; veiller à tenir ses pieds bien au sec toute la journée est le premier réflexe à adopter pour éviter l’installation des champignons.
A propos de l'auteur
Paul Musset
Paul Musset
Docteur en pharmacie
Diplômé d’un doctorat en pharmacie de l’université de Reims, Paul Musset est passionné de médecine naturelle et de nutrition sportive. Il vous accompagne dans « Mon journal bien-être et beauté » en vous prodiguant ses conseils santé et bien-être.
Le cor au pied : comment retrouver des pieds de toute beauté ? ◀◀
Cheveux gras : comment dire adieu à leur aspect huileux ? ►►