Lutter contre la cellulite :
comment éviter l’invasion des capitons ?

Ecrit par Marion, Esthéticienne / Cosméticienne | publié le

Lutter contre la cellulite : comment éviter l’invasion des capitons ?

Bien connue sous le nom de peau d’orange, la cellulite touche près de 9 femmes sur 10 pour 1 homme sur 10 seulement. Totalement bénin, ce trouble cutané n’en reste pas moins disgracieux aux yeux d’un grand nombre de Françaises qui cherchent par tous les moyens à le faire disparaître. Qu’est-ce que la cellulite ? Pourquoi les femmes sont-elles ses premières victimes ? Peut-on en venir à bout ?

La cellulite : kézako ?

L’origine de la cellulite

La cellulite traduit une augmentation du nombre des cellules de graisse (adipocytes) présent sous l’épiderme. En augmentant, les compartiments contenant ces amas graisseux gonflent, formant ainsi des capitons.

Ces derniers se concentrent généralement au niveau des hanches, du ventre, des cuisses et du haut des bras.

La cellulite se distingue sous trois formes :

· Aqueuse : également nommée « infiltrée », ce type de cellulite résulte d’une importante rétention d’eau. Elle entraîne une sensation de gonflement au niveau des zones concernées. Le principal facteur déclenchant de la cellulite aqueuse relève d’une mauvaise circulation sanguine.

· Adipeuse : plus connue sous le nom de culotte de cheval, la cellulite adipeuse fait suite à un stockage de graisse, dû à un excès de poids. C’est ici l’alimentation trop grasse qui est responsable de l’apparition de capitons. En effet, le gras ingéré est supérieur à ce qui peut être dépensé en énergie. Le surplus empêche la circulation des toxines et entraîne une inflammation.

· Fibreuse : elle apparaît plus généralement chez les adultes. En vieillissant, les tissus de la peau se relâchent et les fibres de collagène se rigidifient. En ajoutant à cela un manque d’activités, les cellules graisseuses gonflent, compriment les vaisseaux et, au lieu de se répartir, se concentrent dans certaines zones. La cellulite fibreuse est la forme la plus profonde, la plus douloureuse, et la plus difficile à estomper.

Pourquoi les femmes sont-elles les plus touchées ?

Le corps féminin renferme deux fois plus de cellules adipeuses que l’homme. Ce volume important d’adipocytes joue un rôle clé à certaines périodes de la vie d’une femme. C’est en effet grâce à lui que le corps parvient à stocker suffisamment de graisse pour subvenir au besoin de l’organisme en cas de grossesse.

En parallèle, les hormones féminines ont un effet stimulant dans l’accumulation des graisses lors des différents cycles de la vie d’une femme (puberté, menstruation, grossesse, ménopause). Autre facteur intrinsèque : la taille des cellules graisseuses. Celles des femmes sont plus grandes et moins bien réparties que celles des hommes, ce qui favorise leur dilatation. Enfin, la peau des femmes est généralement plus fine que celles des hommes, ce qui rend les irrégularités plus visibles.

Quels sont les facteurs déclenchants ?

Hormis l’alimentation trop grasse pour la cellulite adipeuse et les troubles de la circulation sanguine pour le type aqueux, la formation de capitons peut résulter d’autres facteurs :

  • L'héridité ;
  • Le manque d’exercice physique ;
  • Le tabagisme ;
  • Le stress ;
  • La prise de médicaments et de contraceptifs.

Vrai ou faux ? La cellulite rime forcément avec surpoids.
C’est faux. Hormis la cellulite adipeuse due essentiellement à un excès de graisses, les deux autres types de cellulite peuvent autant toucher les personnes très minces que celles affichant quelques rondeurs.

Lutter contre la cellulite : les solutions

Agir au plus vite

La cellulite évolue en quatre étapes :

  1. C’est la phase qui passe la plus inaperçue, car les modifications anatomiques de l’épiderme se passent essentiellement en sous-cutané.
  2. La peau perd en élasticité à la compression et devient plus pâle par endroits.
  3. Les capitons font leur apparition et la texture granuleuse commence à se sentir à la palpation.
  4. La peau prend une allure onduleuse et les capitons s’installent en profondeur.

D’une manière générale, une fois l’étape 4 atteinte, la cellulite a clairement pris ses quartiers et la déloger totalement devient très compliqué, voire impossible.

Seule une prise en charge dans les premiers stades (malheureusement pas toujours évidents à identifier) peut stopper l’évolution de la cellulite.

Les bienfaits des massages anti-cellulite

Le drainage lymphatique

Lorsque la cellulite résulte d’un défaut de circulation sanguine ou d’une concentration de cellules graisseuses, la solution pour réduire l’aspect peau d’orange peut se trouver dans les massages drainants. En effet, grâce à des mouvements stimulant le système lymphatique, les toxines circulent mieux et peuvent être plus facilement éliminées. Rappelons que l’accumulation de ces toxines est un des facteurs déclenchants de la cellulite.

Le drainage lymphatique s’effectue de manière douce. Le praticien réalise un massage à l’aide de la paume des mains ou du bout des doigts en se dirigeant du bas vers le haut pour stimuler la circulation lymphatique. Les toxines accumulées peuvent ainsi être mieux drainées.

Le palper-rouler

Ce type de massage peut se pratiquer à la main ou à l’aide d’un appareil électrique. Le procédé consiste à pincer la peau, puis à la faire rouler entre les doigts. Cette technique est efficace pour réduire la masse graisseuse et ainsi combattre la cellulite.

La contribution de l’exercice physique

L’absence d’activité physique est un facteur aggravant la cellulite. En effet, le manque de tonus peut être à l’origine d’un relâchement de la peau et d’une mauvaise circulation sanguine.

Les sports tels que la course à pied, l’aérobique, la marche rapide ou le vélo sont particulièrement indiqués pour lutter contre la cellulite. En effet, ils provoquent une augmentation du rythme cardiaque et respiratoire, très salutaire pour un bon flux sanguin.

Les produits anti-cellulite

Pour optimiser les bienfaits des exercices physiques, et sous condition d’une bonne hygiène alimentaire, recourir à des soins peut être très bénéfique. Chez Cocooncenter, vous pourrez retrouver ces traitements sous forme :

  • D’huile : elle est parfaite pour accompagner les massages. Souvent enrichie en huiles essentielles et en huile végétale, elle contribue au drainage et active la circulation sanguine.
  • De crème à base de caféine comme le propose Somatoline avec son soin anti-cellulite incrustée. La caféine contribue à la combustion des graisses grâce à son action lipolytique.
Notre sélection de soins anti-cellulite

La peau d’orange est un vrai fléau pour de nombreuses femmes qui mettent tout en œuvre pour la faire disparaître. Toutefois, s’il est vrai qu’il existe plusieurs techniques efficaces pour l’atténuer, ainsi que des soins favorisant la réduction des capitons, la cellulite est tenace. Une fois installée, il n’existe aucune recette miracle pour en venir à bout définitivement.

Cellulite, Les trois points clés à retenir :

  • La cellulite touche principalement les femmes. Elle se distingue en trois types : adipeuse, fibreuse et aqueuse.
  • Pour optimiser ses chances de supprimer la peau d’orange, il faut agir dès l’apparition des premiers capitons. Une fois bien installés, ils sont très difficiles à déloger.
  • En complément de l’application d’une huile ou d’une crème anti-cellulite, pratiquer une activité telle que la course à pied optimise l’efficacité du traitement, car ce type de sport stimule la circulation sanguine.
A propos de l'auteur
Marion
Marion
Esthéticienne / Cosméticienne
Diplômée en Esthétique/Cosmétique, Marion est spécialisée dans les soins dermo-cosmétiques et le maquillage. A travers « Mon journal bien-être et beauté », elle vous aide à prendre soin de votre visage et de votre corps en vous prodiguant ses conseils beauté.
Mieux connaître les verrues pour mieux les comprendre ◀◀
L’acide hyaluronique, pour une peau plus lisse et bien hydratée ►►