Crampes musculaires :
pourquoi surviennent-elles et comment les éviter ?

Ecrit par Paul Musset, Docteur en pharmacie | publié le | mis à jour le 17/07/2020

Crampes musculaires : pourquoi surviennent-elles et comment les éviter ?

Qui n’a jamais ressenti un jour une vive douleur dans le mollet ou le pied l’obligeant à marcher pour la soulager ? Les crampes surviennent souvent par surprise. À quoi sont dues ces douloureuses contractions musculaires ? Quels sont les facteurs de risque ? Comment peut-on éviter les crampes ?

Crampes musculaires : explications

Mécanisme d’une crampe

Une crampe musculaire se traduit par une contraction importante et incontrôlable du muscle. Cette dernière provoque une incapacité fonctionnelle (tétanie) du groupe musculaire auquel il appartient. La partie du corps concernée devient alors dure et très tendue. La majorité des crampes survient dans les jambes, notamment au niveau des pieds et des mollets. Le temps d’une crampe musculaire varie de quelques secondes à plusieurs minutes. Elle est accompagnée d’une vive douleur. Ce désagrément peut aussi bien se manifester au repos qu’au milieu d’une activité physique.

Les causes et facteurs déclenchants

Les crampes musculaires peuvent avoir plusieurs origines :

  • Sportive : liée à un effort physique soutenu, la crampe musculaire est favorisée par un échauffement insuffisant, une transpiration excessive ou une contraction volontaire trop intense du muscle ;
  • Métabolique : liée à un trouble de l’organisme, la contraction musculaire involontaire peut être causée par une déshydratation, un défaut de la circulation sanguine ou une carence en vitamines, en potassium ou en magnésium. Une fatigue passagère intense peut aussi être un élément déclencheur.

La crampe musculaire est également fréquente chez les individus souffrant d’une pathologie telle que diabète, la sclérose en plaques, la poliomyélite ou la maladie de Parkinson.

Y a-t-il des profils de personnes à risque ?

Hormis les personnes souffrant des maladies citées ci-dessus et les sportifs, il n’y a pas de profil type. Chaque individu est susceptible de faire face à une crampe musculaire à un moment de sa vie.

Les maladies qui peuvent se cacher derrière des crampes à répétition

Des crampes occasionnelles n’ont aucune incidence sur la santé. Toutefois, si elles sont récurrentes et persistantes sur la durée, il est possible qu’elles soient le signe d’une maladie articulaire telle que l’arthrose.

Par ailleurs, comme vu plus haut, certaines pathologies favorisent la survenue de crampes. En cas de doute et afin d’écarter ces possibilités, une consultation médicale peut s’avérer nécessaire.

Crampes nocturnes : pourquoi sont-elles si fréquentes ?
La nuit, le corps se met en mode pause et sa température diminue. Une légère déshydratation s’installe, la circulation sanguine se fait moins intense et les toxines s’accumulent et stagnent. Ce sont tous ces facteurs qui favorisent la survenue de contractions musculaires involontaires.

Lutter contre les crampes : les bonnes pratiques

Comment faire passer une crampe musculaire ?

Pour venir à bout rapidement d’une contracture musculaire involontaire, voici quelques conseils pratiques suivant la zone concernée :

  • La crampe au mollet ;
  • La crampe au pied.

Dans les deux situations, une fois la douleur calmée, une réhydratation par un grand verre d’eau est essentielle pour limiter une récidive.

La chaleur comme remède immédiat

La chaleur est bénéfique pour les muscles, car elle contribue à leur bonne vascularisation et à leur décontraction.

Après avoir étiré le muscle, appliquer un baume chauffant optimise les chances de faire passer la crampe durablement.

Que faire contre les crampes ? Les compléments alimentaires

Les contractions musculaires intempestives peuvent être favorisées par une carence en vitamines ou en minéraux, tels que le potassium ou le magnésium. Pour limiter les risques de survenue de crampes, des compléments alimentaires peuvent vous aider. Chez Cocooncenter, vous retrouverez une sélection des meilleurs compléments alimentaires pour lutter contre les crampes.

La phytothérapie contre les contractions musculaires

Certains extraits de plantes et d’huiles essentielles sont reconnus pour leurs vertus sur les muscles.

Leurs propriétés relaxantes facilitent la décontraction musculaire.

Voici quelques huiles essentielles reconnues pour leurs vertus anti-crampes :

  • Le lavandin : grâce à ses propriétés sédatives, il calme les spasmes musculaires ;
  • La gaulthérie et le laurier noble : leurs propriétés antalgiques en font des excellents antispasmodiques ;
  • La camomille romaine et l’eucalyptus citronné : ce sont leurs vertus anti-inflammatoires et antalgiques qui renforcent leur action antidouleur ;

L’utilisation d’huiles essentielles nécessite de prendre des précautions particulières. Il est conseillé de vérifier les recommandations d’usage avant toute application.

Comment éviter les crampes : les remèdes de grand-mère

Le savon de Marseille

Il n’y a aucune explication scientifique vraiment reconnue, mais le savon de Marseille aurait des vertus soignantes contre les crampes musculaires. Pour en profiter, il faut frotter le matelas avec le savon et le positionner en bout de lit sous les draps durant la nuit.

Le vinaigre de cidre et le miel

Ces deux ingrédients sont très riches en potassium, dont la carence provoque des crampes. Voici comment profiter de leurs bienfaits :

  • Versez dans un récipient 25 cl d’eau chaude ;
  • Ajoutez 2 cuillères à café de vinaigre de cidre et une cuillère à café de miel ;
  • Mélangez la solution et buvez-la matin et soir.

Les bons réflexes à adopter au quotidien pour éviter les crampes

Certaines habitudes du quotidien pourraient favoriser l’apparition des crampes :

  • Une consommation trop importante de café ou de tout excitant (thé, alcool) ; ces substances stimulent fortement les nerfs et peuvent provoquer des contractions musculaires involontaires ;
  • Le port de chaussures à talons hauts. Ces dernières demandent un effort musculaire important au niveau du pied, ce qui provoque une tension du muscle sur la durée ;
  • Boire peu ; la déshydratation est un des facteurs principaux de crampes musculaires ;
  • Fumer ; le tabac est la première cause des artères bouchées. Ce phénomène empêche la bonne oxygénation du muscle et favorise ainsi les contractions intempestives.

Nous sommes tous susceptibles de subir des crampes musculaires à un moment de notre vie. La plupart du temps bénignes, elles restent néanmoins très douloureuses et peuvent parfois devenir invalidantes lorsqu’elles sont très fréquentes. Dans ce cas, la recherche de l’origine de ces contractions musculaires est essentielle pour mieux les comprendre et mettre en place des solutions adaptées et efficaces.

Les trois points clés à retenir sur les crampes musculaires :

  • Chaque individu peut être à un moment victime de crampes musculaires ; toutefois certains profils comme les sportifs ou les personnes souffrant d’insuffisance veineuse sont plus susceptibles d’en souffrir ;
  • Les crampes sont très douloureuses, mais ne présentent le plus souvent aucun caractère de gravité ; en revanche, des contractions musculaires répétées peuvent être le signe d’une maladie plus sérieuse ;
  • Il n’existe aucun remède miracle pour éviter définitivement les crampes.
A propos de l'auteur
Paul Musset
Paul Musset
Docteur en pharmacie
Diplômé d’un doctorat en pharmacie de l’université de Reims, Paul Musset est passionné de médecine naturelle et de nutrition sportive. Il vous accompagne dans « Mon journal bien-être et beauté » en vous prodiguant ses conseils santé et bien-être.
L’hygiène intime, douceur et respect pour votre bien-être ◀◀
Acné du nourrisson : l’éruption cutanée spécifique des nouveau-nés ►►