Spray, mousse, gelée… Quel autobronzant utiliser pour une application sans trace ?

Ecrit par Marion, Esthéticienne / Cosméticienne | publié le

Spray, mousse, gelée… Quel autobronzant utiliser pour une application sans trace ?

Avoir bonne mine toute l’année, c’est possible ! Comment ? En misant sur l’autobronzant. Spray, mousse ou encore gelée, ce soin est disponible sous différentes formes. Comment choisir celle qui vous convient ?

Du sucre pour colorer votre peau

Depuis son apparition dans les années 1950, la formule de l’autobronzant a très peu changé. Classique, bio ou naturel, il contient de la DHA (ou dihydroxyacétone). Cette molécule organique se compose d’hydrates de carbone, des dérivés de sucres d’origine végétale. Ces sucres sont naturellement présents dans le corps, ils ne représentent donc aucune nocivité pour la santé. À la fin des années 1990, un autre composant a fait son apparition : l’érythrulose, également dérivée de sucre, qui apporte une teinte rougeâtre au soin. Cette substance permet à l’autobronzant de donner une couleur plus naturelle à la peau, moins « carotte ».

Comment l’autobronzant colore-t-il votre peau ?

La coloration de la peau grâce à l’utilisation d’un autobronzant se produit grâce à la réaction de Maillard. La DHA – c’est-à-dire les sucres – va réagir avec les protéines de la peau, plus précisément les acides aminés de la kératine qu’elle contient. Cette combinaison permet de former des pigments bruns qui vont alors colorer la peau. L’intensité de la pigmentation dépendra de la concentration du produit autobronzant en DHA. Votre peau affiche alors un joli hâle, naturel et progressif au fur et à mesure que vous appliquez l’autobronzant. Ce soin ne présente pas les dangers du soleil, car les rayons UV n’entrent pas en jeu.  Cependant, le bronzage dure moins longtemps.

Autobronzant : quels critères pour faire son choix ?

Pour obtenir un bronzage naturel et esthétique, il est important de bien choisir son autobronzant. Tout d’abord, selon la carnation de la peau. Si votre peau est claire, ou bien si c’est l’hiver, misez sur un autobronzant contenant 1 à 3 % de DHA. Dans le cas d’une peau mate ou déjà un peu bronzée, une concentration de 5 à 8 % de DHA est adaptée. La texture du soin est également à choisir. L’autobronzant peut se présenter sous forme de gelée, spray, mais aussi mousse, selon les préférences de chacun. Vous pouvez par ailleurs vous tourner en parallèle vers des compléments alimentaires autobronzants pour aider la peau à réagir encore plus.

On prépare la peau
Pour que l’autobronzant soit le plus efficace possible, il est utile de faire un gommage complet du corps. La peau sera uniformisée et plus homogène, ce qui permettra par la suite un bronzage réussi et naturel.

Le spray autobronzant

Parmi les formats disponibles pour l’autobronzant, on retrouve le spray. Voyons comment il s’applique et ses avantages et inconvénients.

- Application facile

Appliquer un autobronzant en spray est une tâche facile. Rapide, il suffit de vaporiser le produit à 30 centimètres de la peau environ, en veillant à bien traiter toutes les zones. Le spray autobronzant est sans trace, puisqu’il ne nécessite pas d’utiliser ses mains pour l’appliquer ou le faire pénétrer dans la peau.

- Séchage rapide

Autre avantage du spray autobronzant, il sèche très vite. La peau ne reste pas collante ou poisseuse, ce qui permet notamment de s’habiller rapidement après l’application. Vous ne risquez pas de tacher vos vêtements. Un plus non négligeable quand on sait que les produits autobronzants sont connus pour causer des marques qui ont du mal à être nettoyées.

- Déconseillé sur le visage

Si le spray autobronzant couvre de larges zones d’un coup et peut traiter vite tout le corps, il se révèle moins adapté pour le visage. Il y a plus de risques de toucher les yeux ou les muqueuses si on ne fait pas attention. Il est conseillé de choisir un micro-spray autobronzant exprès pour le visage, qui aura un plus petit applicateur.

- Contrôle de la couvrance plus complexe

Point à noter également, il peut être plus difficile de voir avec précision les zones qui ont été traitées par le spray autobronzant, surtout pour l’arrière du corps. Si vous le pouvez, demandez de l’aide à un proche, ou bien aidez-vous de miroirs pour une meilleure visibilité.

Entretenir son bronzage
Si vous souhaitez que votre bronzage dure le plus longtemps possible, il faut bien hydrater la peau avant, mais surtout après avoir commencé l’utilisation d’un autobronzant. Il faudra également réitérer l’application de votre soin, car il s’estompera avec le temps.

La mousse autobronzante

Dans la famille des autobronzants pour un corps joliment hâlé, vous pouvez opter pour la mousse.

- Texture innovante

Avec une mousse autobronzante, vous profiterez d’une texture légère et hydratante grâce à la douceur du produit. Fondante sous la main, elle laisse la peau soyeuse et apporte une sensation d’hydratation très plaisante.

- Utilisation simple

La mousse autobronzante est également facile à appliquer. Il suffit de faire mousser le produit directement sur la peau et de l’étaler. L’application est homogène grâce à la texture fluide de la mousse.

- Pénétration rapide

Assez aérienne, la mousse autobronzante est vite absorbée par la peau, sans avoir besoin de la masser longtemps. Cet autobronzant sans trace est très pratique et peut donc être utilisé le matin avant de s’habiller.

- Aspect transparent trompeur

Petit bémol, la mousse devient rapidement transparente quand on commence l’application. Des zones peuvent donc être oubliées si on ne fait pas bien attention.

La gelée autobronzante

Une autre option s’offre à vous, la gelée autobronzante.

- Sensation de fraîcheur

La gelée autobronzante se distingue des autres soins par sa texture très fluide et plus fraîche, idéale pendant les beaux jours. Son application est des plus agréables.

- Contrôle de l’application

Au niveau de l’application, elle est très semblable à une crème ou une lotion. Il est donc facile de voir où la gelée autobronzante a été étalée. Aucune zone n’est oubliée et son efficacité est optimisée.

- Temps d’absorption plus long

En revanche, elle a tendance à mettre du temps avant de sécher. Il faut donc attendre un peu avant de s’habiller, ce qui peut être handicapant dans le cas d’une application le matin avant d’aller travailler, par exemple.

- Éviter les zones pileuses

Comme une crème, la gelée peut s’accumuler dans ces parties et créer une pigmentation plus prononcée. Veillez bien à éliminer les surplus si ces zones sont mises en contact avec votre autobronzant.

Avoir un teint hâlé toute l’année, c’est possible grâce à l’autobronzant. Se déclinant en spray, mousse, ou bien gelée, il permet à chacun de trouver le soin le plus adapté à ses goûts pour une utilisation agréable.

Les trois points clés à retenir sur les autobronzants :

  • Le spray autobronzant : s’applique facilement et sèche vite, mais n’est pas forcément idéal à appliquer sur le visage ;
  • La mousse autobronzante : texture légère et pénétration rapide dans la peau, mais difficile de savoir où on l’applique ;
  • La gelée autobronzante : fraîcheur de la matière et application facile, mais met plus de temps à être absorbée par la peau.
A propos de l'auteur
Marion
Marion
Esthéticienne / Cosméticienne
Diplômée en Esthétique/Cosmétique, Marion est spécialisée dans les soins dermo-cosmétiques et le maquillage. A travers « Mon journal bien-être et beauté », elle vous aide à prendre soin de votre visage et de votre corps en vous prodiguant ses conseils beauté.
Savon noir : six utilisations à connaître pour vous et votre maison ◀◀
Soins du visage à la vitamine C?: le cocktail gagnant ►►