Huile de nigelle :
un soin aux multiples bienfaits

Ecrit par Marion, Esthéticienne / Cosméticienne | publié le

Huile de nigelle : un soin aux multiples bienfaits

Plutôt connu pour ravir les papilles des amateurs de plats épicés, le cumin noir ou nigelle existe aussi sous forme d’huile végétale. D’où vient-elle ? De quoi est-elle composée ? Quels sont ses bienfaits et comment l’utiliser ?

Huile de nigelle : origine et caractéristiques

D’où vient l’huile de nigelle ?

C’est en Asie occidentale et en région méditerranéenne que la nigelle se cultive essentiellement. D’origine eurasienne, cette plante produit des petites graines noires qui servent à l’élaboration d’un élixir riche en nutriments : l’huile de nigelle. Cette dernière est également connue sous le nom d’huile de cumin noir.

Le saviez-vous ?
Les premières cultures et la production d’huile de nigelle remonteraient à l’époque des pharaons. Le secret du teint parfait de Néfertiti résiderait totalement dans l’utilisation de cet extrait de plante.

Méthodes de fabrication, composition et principes actifs

Comme pour toutes les huiles végétales, pour une qualité optimale, il est préférable de privilégier la nigelle d’origine biologique. C’est-à-dire celle dont la culture n’a pas fait l’objet d’un traitement chimique. Les graines de cumin sont alors pressées à froid pour en retirer le précieux corps gras.

Lorsqu’elle est opérée en respectant un processus naturel (sans conservateurs ni additifs), cette méthode garantit un produit pur, de qualité et riche en nutriments :

  • des acides gras essentiels, principalement de type oméga 3 et oméga 9 ;
  • de la vitamine A ;
  • de la vitamine E ;
  • des minéraux (fer, potassium, zinc, cuivre, sélénium, sodium, phosphore).

L’huile de nigelle possède également de nombreux principes actifs qui assurent un rôle anti-inflammatoire, antiseptique, immunostimulant, digestif et antihistaminique.

Une huile multifonction

En cosmétique, l’huile de nigelle, bio de préférence, peut aussi bien être utilisée sur la peau que sur les cheveux.

Huile de nigelle : bienfaits

Un soin nourrissant et hydratant

Adaptée à tous les types de peaux, l’huile de nigelle est un soin corps hydratant particulièrement recommandé pour prendre soin d’une peau sèche et réactive. Grâce à la prédominance des acides gras, elle est particulièrement nourrissante et participe au maintien du film hydrolipidique. La barrière cutanée est alors optimisée, ce qui réduit les effets néfastes des agressions environnementales.

Une huile régénérante et antioxydante

La présence de vitamine A et E confère à l’huile de nigelle des propriétés antioxydantes. Ces dernières apportent les éléments nécessaires pour lutter contre les radicaux libres responsables de la baisse de production des cellules. Ces dernières peuvent ainsi se régénérer plus facilement, ce qui contribue à retarder l’apparition des signes de l’âge (rides, ridules, relâchement cutané…).

Des propriétés anti-inflammatoires

Enfin sur le plan cutané, l’huile de nigelle sert à soulager les peaux irritées et à limiter l’apparition des rougeurs, notamment grâce à ses propriétés anti-infectieuses. Par ailleurs, la thymoquinone, un principe actif naturellement présent dans l’huile de cumin noir, permet d’assainir la peau et la préserve de l’acné. Enfin, grâce à ses qualités anti-inflammatoires, l’huile de nigelle possède toutes les qualités d’un soin apaisant. Elle est particulièrement indiquée en cas d’eczéma ou de psoriasis.

Une huile à consommer bonne pour la santé

La peau n’est pas la seule à pouvoir profiter des vertus de l’huile de nigelle, sur le plan de la santé, ce corps gras est très bénéfique pour le transit. La thymoquinone présente dans l’huile stimule le système digestif et assure une protection de la muqueuse gastrique. Pour profiter de ces propriétés digestives, l’huile peut être consommée sous forme d’assaisonnement ou pure au cours d’un repas.

Par ailleurs, la nigelle possède également un pouvoir immunostimulant. Elle permet également de réguler le système immunitaire lorsque celui-ci est trop actif (dans le cas d’une allergie par exemple) et lorsqu’il est trop faible.

Comment utiliser l’huile de nigelle : guide pratique

Les soins pour la peau : l’huile de nigelle visage et corps

Pour profiter de toutes les propriétés de l’huile de nigelle sur la peau, le mieux est d’opérer sous forme de cure et de l’associer à une autre huile végétale. En effet, l’huile de nigelle est un peu forte, notamment au niveau de l’odeur, et contient un peu d’huile essentielle. Il est donc déconseillé de l’utiliser pure.

L’huile de complément est à choisir en fonction de son type de peau. Pour une peau à tendance grasse, c’est souvent l’huile de jojoba qui est utilisée en association. Pour une peau sèche, l’amande douce complétera parfaitement l’huile de nigelle.

En pratique, il suffit de mélanger une cuillère à café de chaque huile dans un pot, puis de l’appliquer sur le visage ou les zones du corps souhaitées sous forme de massage avec les doigts.

Chouchouter ses cheveux grâce à l’huile de nigelle : mode d’emploi

L’huile de nigelle pour les cheveux peut être associée à de l’huile de ricin. Cette dernière a en effet le pouvoir de renforcer les cheveux grâce à un apport riche en kératine. Le mélange des deux huiles est également efficace pour apaiser les démangeaisons du cuir chevelu.

En pratique, vous pouvez :

  1. Appliquer la préparation sur toute la chevelure ;
  2. Laisser poser durant une quinzaine de minutes ;
  3. Rincer avec un shampoing doux.

Les précautions d’usage

La nigelle se décline en deux versions : la nigelle de damas et la nigelle cultivée (nigella sativa). C’est exclusivement cette deuxième espèce qui peut être utilisée, aussi bien en cosmétique qu’en consommation culinaire.

Au niveau de son utilisation, rappelons que l’huile végétale de nigelle est partiellement composée d’une huile essentielle puissante. Pour cette raison, elle est fortement déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes.

Par ailleurs, elle peut s’avérer très irritante pour les muqueuses. Pour une utilisation sur le visage, il faut éviter le contour des yeux.

Enfin, même si le risque d’allergie reste faible, il reste possible. Pour une première utilisation, n’hésitez pas à tester la tolérance cutanée à la nigelle en appliquant une ou deux gouttes de l’huile végétale de nigelle au niveau du poignet. Si aucune réaction n’apparaît au bout de quatre heures, vous pouvez considérer que votre épiderme la tolère bien.

De toute façon, en cas de doute ou en présence d’une maladie de peau, il est important de prendre l’avis d’un professionnel de santé avant toute utilisation.

Au niveau de la conservation, il faut savoir que l’huile de nigelle est très fragile. Composée à 50 % d’acides gras polyinsaturés, elle peut vite s’oxyder et devenir toxique si elle est conservée dans un endroit dépassant la température ambiante de 20 °C. C’est pourquoi il est recommandé de la garder au frais et à l’abri de la lumière.

L’huile de nigelle détient de nombreux secrets pour permettre à la peau et aux cheveux de retrouver toute leur beauté. À vous d’en profiter !

Les trois points clés à retenir sur l’huile de nigelle :

  • L’huile de nigelle possède des propriétés utiles à la fois sur le plan de la santé de l’organisme et de la peau. Elle est anti-inflammatoire, antioxydante, immunostimulante et optimise le fonctionnement du système digestif ;
  • L’huile de nigelle est sans danger. Toutefois, elle est en partie composée d’huile essentielle. C’est pourquoi elle doit être mélangée à une autre huile pour une utilisation cutanée et ne doit pas être utilisée chez la femme enceinte ou allaitante ;
  • L’huile de nigelle est fragile et nécessite d’être stockée à l’abri de la lumière et de la chaleur pour éviter une oxydation du produit.
A propos de l'auteur
Marion
Marion
Esthéticienne / Cosméticienne
Diplômée en Esthétique/Cosmétique, Marion est spécialisée dans les soins dermo-cosmétiques et le maquillage. A travers « Mon journal bien-être et beauté », elle vous aide à prendre soin de votre visage et de votre corps en vous prodiguant ses conseils beauté.
Stériles, non tissées… quelles compresses pour quels usages ? ◀◀
Prévenir et soulager l’érythème fessier du nourrisson ►►