Le shampoing sec :
une solution de secours multifonction

Ecrit par Marion, Esthéticienne / Cosméticienne | publié le

Le shampoing sec : une solution de secours multifonction

Le shampoing sec a depuis quelques années révolutionné le monde capillaire en permettant aux hommes et surtout aux femmes de gagner un temps précieux et d’espacer les shampoings. Comment fonctionne-t-il ? Qui peut l’utiliser ? Y a-t-il des précautions d’emploi ? Gros plan sur les secrets du shampoing sec.

Shampoing sec : le meilleur allié des gens pressés

Se laver les cheveux sans eau, c’est possible ?

Si nous devions apporter une réponse au sens strict, ce serait non. Seul, le shampoing sous sa forme la plus classique et qui nécessite un rinçage possède les bonnes propriétés pour éliminer totalement les impuretés.

Toutefois, la recette du shampoing sec a tout de même un intérêt certain : le plus souvent composé de poudres d’amidon, d’avoine, de maïs ou encore de riz, il a le pouvoir de neutraliser le sébum contenu dans les cheveux pour quelque temps. Une fois appliqué, il offre aux cheveux quelques heures de propreté. C’est pourquoi il fait souvent le bonheur des personnes pressées.

Le principal avantage du shampoing sec : se laver les cheveux moins fréquemment

Lorsque l’on a les cheveux qui regraissent vite, difficile de résister au besoin de les laver. Et pourtant, plus vous lavez vos cheveux, plus vous les fragilisez. Sans oublier qu’à force d’être nettoyé, le cuir chevelu se dessèche. Pour lutter contre cet effet, les glandes sébacées s’activent et fabriquent davantage de sébum, qui a pour inconvénient d’augmenter l’effet « cheveux gras ». Résultat, vous augmentez les lavages, et par conséquent la sécrétion de sébum : le cercle vicieux s’installe.

Le shampoing sec a ici l’avantage de moins dessécher le cuir chevelu, ce qui limite la production de sébum. Les cheveux deviennent moins gras et nécessitent donc moins de lavages.

Plus qu’un shampoing, un vrai couteau suisse capillaire

Contrairement à ce que nous pouvons imaginer, le shampoing sec ne se limite pas simplement à un produit de dépannage pour cheveux sales.

Un shampoing sec sert aussi à :

  • Offrir un coup de fraîcheur aux cheveux entre deux shampoings ;
  • Structurer une chevelure indisciplinée ou bouclée ;
  • Donner du volume à des cheveux trop fins ;
  • Couvrir des racines entre deux colorations ;
  • Texturiser les cheveux pour une coiffure facilitée (idéal pour parfaire un chignon).

Un procédé vieux comme le monde
Le premier « vrai » shampoing sec date de 1971. En réalité, ce procédé faisait déjà fureur il y a plusieurs siècles. L’eau était alors déconseillée pour se laver, car porteuse de maladies. Pour masquer les odeurs liées au manque d’hygiène et dégraisser les racines, on utilisait à l’époque de la poudre d’argile parfumée.

Quel shampoing sec choisir ?

Spray ou poudre libre ?

Concernant les formes de shampoing sec, la plus courante et la plus simple d’utilisation est le spray. La poudre est contenue à l’intérieur du vaporisateur, il suffit de la pulvériser sur le cuir chevelu.

Pour proposer une alternative à l’atomiseur, certaines marques proposent également du shampoing sec en poudre libre. Son avantage est souvent lié à la formule utilisée, généralement plus écologique et garantie sans alcool, donc moins agressive pour le cuir chevelu. Toutefois, la poudre libre est plus difficile à appliquer du fait de ses caractéristiques volatiles. Elle laisse en outre plus de traces blanches que le spray et demande une bonne maîtrise du geste.

À chaque type de cheveu son shampoing sec

Tout comme le shampoing classique, le shampoing sec existe en plusieurs versions pour s’adapter à chaque nature de cheveu. Cheveux fins, colorés, méchés, bruns, blonds… À chaque particularité sa formule. En voici quelques exemples :

  • Cheveux fins : souvent très cassants, ils ont besoin d’une solution respectueuse du cuir chevelu. Les soins enrichis en poudre de riz et au lait d’avoine permettent une absorption de l’excès de sébum tout en douceur ;
  • Cheveux colorés ou méchés : ils ont besoin d’être nourris et protégés. Un shampoing sec pour cheveux colorés est préconisé. Leur formule est en général enrichie en huile d’argan et en cranberry, ingrédients qui sont indiqués pour préserver l’éclat de la couleur ;
  • Cheveux bruns : il est conseillé d’éviter les poudres blanches, dont les résidus sont davantage visibles sur un cheveu foncé. Un shampoing sec pour cheveu brun au henné est préconisé pour éviter ce désagrément ;
  • Cheveux blonds : Pour illuminer leur couleur, les shampoings secs enrichis en camomille sont particulièrement adaptés ;
  • Cheveux gras : ils ont besoin d’être purifiés par une action séborégulatrice. Les sprays à l’extrait d’orties sont extrêmement efficaces pour lutter contre l’excès de sébum.

Utilisation d’un shampoing sec : quelques règles d’or à respecter

Adopter les bons gestes pour une bonne efficacité

Offrir aux cheveux un effet propre en quelques minutes demande un peu de savoir-faire. En effet, si vous vous contentez de vaporiser sporadiquement un shampoing sec, vous risquez de provoquer l’inverse du résultat souhaité.

Comment appliquer un shampoing sec ?

  • Secouer la bombe pour homogénéiser les poudres contenues dans le shampoing sec ;
  • Placer l’embout de votre spray au minimum à 5 centimètres des racines ;
  • Vaporiser doucement, et à l’aide des doigts de la main libre, soulever les mèches pour diriger au mieux le produit ;
  • Laisser agir environ deux minutes ;
  • Masser le cuir chevelu ;
  • Éliminer l’excès de produit à l’aide d’une brosse si nécessaire.

Une astuce qui doit rester occasionnelle : le danger du shampoing sec

Le shampoing sec ne possède pas le pouvoir nettoyant de la lotion détergente utilisée sous la douche. En effet, il se contente de neutraliser le sébum, mais ne débarrasse pas pour autant le cheveu des impuretés. Par ailleurs, utilisé trop fréquemment, il peut entraîner des démangeaisons et ternir le cheveu.

Un rinçage conseillé

Évidemment, il n’est pas question de rincer le produit immédiatement après son utilisation.
Toutefois, même le meilleur des shampoings secs dépose une pellicule sur le cuir chevelu qui peut, si on le laisse trop longtemps, étouffer et irriter le cuir chevelu. Se rincer la tête occasionnellement avant de se coucher réduit ce risque.

Notre sélection de shampoings secs

Le shampoing sec demeure une solution de dépannage idéale en cas de manque de temps pour se laver les cheveux. Il possède aussi d’autres facettes intéressantes à exploiter comme sa capacité à donner du volume, dompter et texturiser votre chevelure. Utilisé de manière occasionnelle et appliqué avec soin, il sait se rendre à la fois indispensable et insoupçonnable.

Shampoing sec, trois points clés à retenir :

  • Un shampoing sec doit rester une solution de dépannage. Il absorbe le sérum, mais ne l’élimine pas complètement ;
  • Utilisé trop fréquemment, le shampoing sec peut irriter le cuir chevelu ;
  • Il est conseillé de se rincer les cheveux le soir après utilisation.
A propos de l'auteur
Marion
Marion
Esthéticienne / Cosméticienne
Diplômée en Esthétique/Cosmétique, Marion est spécialisée dans les soins dermo-cosmétiques et le maquillage. A travers « Mon journal bien-être et beauté », elle vous aide à prendre soin de votre visage et de votre corps en vous prodiguant ses conseils beauté.
Hydrater sa peau : une peau souple et lumineuse en toutes saisons ◀◀
Le liniment : le rituel beauté de bébé ►►