Gels hydroalcooliques / Solutions hydroalcooliques

Les solutions et les gels hydroalcooliques sont des produits biocides (type de produit TP1-hygiène humaine). Ils sont un moyen efficace de se désinfecter les mains lorsque l’on ne dispose ni de savon, ni d’un point d’eau. Selon leur conditionnement, vous pouvez les emporter avec vous et profiter à tout moment de leur pouvoir antibactérien. En effet, leur emploi simplifié favorise une utilisation à l’extérieur. Versez un peu de gel sur la paume et frottez minutieusement les mains (30 secondes minimum) en prenant soin de passer partout (ongles, dos de la main, paume, doigts, etc.) pour éliminer jusqu’à 99,9 % des bactéries et des virus dont la famille du coronavirus. Que ce soit la Covid-19, la grippe ou encore la gastro-entérite, aucun de ces virus n’échappe au gel antibactérien. Voir plus

1-36 sur 68 produits

Pourquoi utiliser un gel antibactérien ?

Lorsqu’il n’est pas possible de se laver les mains de manière traditionnelle, avec un savon et un rinçage à l’eau, se désinfecter les mains avec un antiseptique est une mesure d’hygiène minimale à adopter pour éviter tous risques d’infections. Notre environnement abonde de bactéries, microbes, virus et autres germes qui entreront à tout moment en contact avec les mains. Or, selon l’ARS (Agence Régionale de Santé), elles sont portées au visage jusqu’à 3 000 fois par jour ! Un chiffre impressionnant d’autant que nous n’en avons pas conscience. Et donc, autant d’occasions pour les micro-organismes de nous infecter par le biais du nez, des yeux ou de la bouche.

Pour ce qui est du risque d’échapper à la contamination des mains au cours d’une journée, il n’existe hélas pas d’échappatoires. Voitures, bus, trains, métro, poignées de portes, digicodes, emballages de produits, chariots de course, etc., la liste est infiniment longue. Pour exemple, l’écran d’un smartphone abrite près de 7 000 bactéries différentes. Autant de raisons réclamant l’utilisation de gels antibactériens et de préserver sa santé dès qu’il n’est pas possible de se laver les mains.

Ne pas en abuser malgré tout et l’employer à bon escient, comme avant de manger ou de boire, de donner un goûter à l’extérieur à un enfant, ou encore se désinfecter en quittant les transports en commun. Une utilisation excessive peut effectivement nuire à la microflore de la peau. En effet, les micro-organismes de la flore cutanée sont nécessaires à notre santé de par la barrière naturelle qu’ils assurent contre des bactéries pathogènes.

Comment choisir un gel hydroalcoolique efficace ?

Afin d’inhiber la prolifération des bactéries et d’éliminer les virus comme la covid-19, le gel hydroalcoolique doit contenir entre 60 et 80 % d’alcool (éthylique, propylique, isopropylique) ; des mentions précisées sur le produit et garantissant son efficience.

Pour se protéger efficacement avec un gel antibactérien, ce-dernier doit intégrer un nombre limité de composants : selon l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire), un trop grand ajout de substances crée un risque d’incidence sur les bienfaits du gel. À titre indicatif, la formulation préconisée par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) ne comprend que 4 ingrédients : alcool, eau distillée ou eau bouillie refroidie, peroxyde d’hydrogène et glycérol.

Informations portées sur l’étiquette : en tout premier lieu l’indication de la norme EN 14476 : elle atteste d’une efficacité validée sur le coronavirus (SARS-CoV-2). De plus, doivent être affichés le nom de la solution employée, la composition, le nom du fabricant avec la date de fabrication et le numéro du lot.

Les différents contenants de gel hydroalcoolique

Pour vous assurer une hygiène optimale des mains, votre parapharmacie en ligne Cocooncenter propose un large choix de gels hydroalcooliques répondant aux normes en vigueur. Comparez les trois contenants différents pour trouver le gel correspondant le mieux à vos besoins :

  • gel hydroalcoolique en flacon : le format le plus répandu (généralement de 50 ml jusqu’à 500 ml), il peut être déposé dans la voiture ou emmené dans un sac ou la poche d’un manteau ;
  • gel hydroalcoolique en flacon-pompe : destiné à un usage collectif, le flacon-pompe propose un volume plus important (de 100 ml jusqu’à 1 litre) ;
  • gel hydroalcoolique en tube : disponible en différentes contenances (de 30 à 100 ml, etc.), le tube est un format idéal à la fois pour les adultes et les enfants. Que ce soit dans un sac à main, un attaché-case ou un cartable, pour exemples, le tube de gel est accessible et simple d’utilisation.

Comment se laver les mains ? 6 étapes pour se protéger efficacement avec un gel antibactérien

Que l’on se lave les mains à l’eau et au savon ou en employant un gel hydroalcoolique, 6 étapes doivent être suivies avec rigueur. Une fois le gel (ou le savon) appliqué, veillez à frotter 5 secondes par étape :

  1. Les paumes l’une contre l’autre.
  2. Le dos des mains.
  3. Entre les doigts.
  4. Le dos des doigts.
  5. Les pouces.
  6. Les ongles, en les frottant dans le creux des paumes.

Fabriquer son gel hydroalcoolique à la maison

De nombreuses recettes circulent sur le net, pour la plupart à base d’huiles essentielles. Leur efficacité n’a pas été prouvée, c’est pourquoi utiliser ce type de produit maison pour se protéger de virus tel que le coronavirus n’est pas recommandé. Pour information, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a mis à disposition sur son site une formule validée. Mais attention, elle est réservée aux seuls pharmaciens. La manipulation des composants n’est pas sans risques et il n’est pas possible d’obtenir la même rigueur d’asepsie d’un laboratoire au niveau amateur.

Inconvénients du gel hydroalcoolique

« Notre meilleure protection est l’hygiène. »
Prof. D. Pittet

Le médecin suisse épidémiologiste, infectiologue Didier Pittet est l’inventeur du Gel hydroalcoolique tel qu’il est utilisé depuis 1995. Il est l’ambassadeur de l’hygiène des mains pour l’OMS et dispense dans le monde entier les bons réflexes à adopter, notamment en milieu hospitalier. L’accent est mis sur l’efficacité du lavage traditionnel à l’eau courante et au savon et l’utilisation du gel en complément lorsque cela n’est pas possible. En effet, à la différence du savon, éliminé au rinçage, le gel hydroalcoolique demeure sur la peau. De fait, il est considéré comme étant plus nocif que le savon à cause du taux d’alcool présent dans sa composition.

Dans cette période difficile liée à la lutte contre le coronavirus, l’emploi de gel est répété en de nombreuses occasions tout au long de la journée. Encore une fois, son usage doit être réservé dans les situations où l’accès à l’eau courante n’est pas réalisable. En effet, une application réitérée de lotion à base d’alcool peut provoquer des problèmes d’irritation, en particulier chez les personnes souffrant d’eczéma ou ayant une peau particulièrement réactive. Dans un même ordre d’idée, il est conseillé aux personnes sensibles aux allergies de vérifier les ingrédients des gels hydroalcooliques dits parfumés.

Ce qu’il faut retenir de l’utilisation d’un gel antibactérien

Pour être efficace, un gel doit contenir 60 à 80 % d’alcool. Il ne suffit pas de se frotter simplement les mains jusqu’à ce qu’elles soient sèches. Respecter une procédure de trente secondes pour passer le produit sur toutes les parties des mains, doigts, paumes, ongles, etc. Privilégiez l’emploi du savon et de l’eau à chaque fois que c’est possible et ne réserver l’emploi de gel qu’à l’extérieur. Pour les personnes souffrant d’eczéma ou d’allergies, prenez connaissance des différents ajouts de parfums ou de plantes avant de commander votre gel. En cas de doute, n’hésitez pas à contacter notre Docteur en pharmacie.

Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter pour bénéficier de nos offres privilèges
×
Service Client
Fermé
Service Client
09 80 80 25 10
Du lundi au vendredi / 9h à 18h